Des nouvelles fraîches sur Buffy par anapoetic

Newsletter Buffy

Newsletter Buffy du 01.02.2014

Pour cette première NL de 2014, commençons bien, mais surtout simple et rapide ! Je pense que je peux me permettre de vous souhaitez, au nom de toute l'équipe du quartier :

Une Bonne et Heureuse Année ! Tous nos voeux de bonheur, vous accompagnent !

- Amber Beson, 8 Janvier, 37 ans.

- Marc Blucas, 11 Janvier, 42 ans.

- Liligarou (Modérateur des épisodes virtuels), 17 Janvier.

Commençons cette année de News, avec Tom Lenk, Danny Strong, et Felicia Day. Le premier, Tom a tourné une vidéo pour le célèbre site Funny or Die ; le clip est réalisé par Courtney Andresen, et s'intitule : It's so tough... To be an actor. Pour le deuxième, Danny, son projet de pilote créé en partenariat avec Lee Daniels, dont la FOX était intéressée, cette série à enfin un nom : Empire. Danny sera en charge du scénario et son partenaire, de la réalisation du pilote. La chaîne a commandée cette série, pour la saison 2014/2015. Le casting est en cours. Pour la troisième, on peut la retrouver dans le film Lust for Love, dans lequel Felicia joue le rôle de Mary. Ce film sera disponible en VOD et sur les plateformes de téléchargement légales à partir du 7/02 prochain !

Poursuivons avec le couple Denisof - Hannigan, A. S. Head, David Boreanaz et Charisma Carpenter. Pour le beau couple, Alysson, sera l'égérie de la marque Pandora - bijouterie de luxe - pour laquelle, elle prêtera son image pour sa campagne publicitaire Printemps 2014, à travers toute l'Amérique du Nord, à partir du 11 mai 2014 (soit le jour de la fête des mères US) ; quand à son époux, Alexis, n'a aucun souci à se faire, car la chaîne MTV, a officiellement commander la saison 1 de 12 épisodes de la série Fiding Carter, dans laquelle il joue le rôle du père du personnage principal. Cependant la date de diffusion reste à fixer. Ensuite, notre cher Anthony, qu'on retrouvera sur Syfy à partir de juin 2014 dans Dominion. Quant à David, qu'on retrouve en ce moment sur M6, dans la saison 9 de Bones, ne chômera pas, car la série est renouvelée pour une dixième saison, ce qui permettera de passer le cap des 200 épisodes, et qui marquera probablement la fin de la série. Et pour Charisma, qui a présenté l'émission Surviving Evil sur Investigation Discovery, continuera son travail d'animatrice, car cette émission a été reconduite pour une deuxième saison de 10 épisodes.

Finissons avec, les news du site Allociné.com, qui a réalisé tout un dossier sur notre DIEU, le Grand Joss Whedon, ainsi qu'une interview vidéo concernant un avenir éventuel interview. Et d'autres concernant la série Agents of SHIELD :

- Quel super-héros sera le prochain ?

- Un guest super-héroïque !

- Bill Paxton rejoint le cast !

- Stan Lee fera un caméo

L'Homme, ce monstre

Passant en revue les histoires de vampires, de loups-garous, de zombies et de toutes les autres créatures mystérieuses et sinistres qui ressemblent à des hommes, ou touchent à un mystère passionnant et terrifiant. Celui de l'esprit humain - composé infiniment complexe de peurs, de désirs, de refoulements, de tendances agressives et d'idéals. Nous nous plaisons à croire que nous voyons le monde d'un oeil scientifique et que nos idées suivent les règles de la logique. La plupart d'entre nous se ressouviennent avec horreur des superstitions qui enserraient nos ancêtres dans les limites étroites.

En fait, certains de ceux qui sont le plus farouchement sceptiques à l'égard du surnaturel proclament leur scepticisme avec une passion frôlant le fanatisme. Ils donnent l'impression d'être terrifiés à la pensées qu'après tout il pourrait y avoir quelques vérités dans les croyances occultes. Ignorer le surnaturel dans son ensemble nous priverait, au contraire, d'une clé bien utile pour saisir de quelque mystérieuse façon le travail de l'esprit humain. Nous nous exprimons dans nos mythes.

Pouvoir, Puissance, Immortalité

L'Homme a toujours désiré tout au long de son histoire à vivre éternellement. Ce désir a pris la forme de croyances religieuses dans l'immortalité de l'âme et dans l'éventualité d'une nouvelle vie dans un autre corps après la mort du corps terrestre. Il transparaît dans le mythe du vampire sous une forme grotesque et pervertie. Le vampire peut préserver son propre corps en se nourrissant du sang des vivants. Naturellement, ceux qui racontent des histoires de vampires ont une pareille idée en horreur et ceux qui croient vraiment aux vampires en ont une réelle terreur. Cependant l'idée n'est pas sans attraits pour certains individus. Le fait récemment découvert, qu'il y ait autant de malades mentaux qui se prennent pour Dracula que ceux qui s'identifient à Napoléon, donne à penser que cette forme parasitaire de la puissance est aussi séduisante pour certains aliénés que la puissance militaire et politique pour d'autres.

Pour certains malades, le vampirisme ne consiste pas à s'imaginer être le comte Dracula, mais à avoir réellement une soif de sang pathologique. Pour ces individus, comme pour les vampires surnaturels qui pour se revivifier, fût-ce symboliquement ou psychologiquement. En dehors de son impatience physique évidente, le sang a toujours eu pour nous une grande signification. Beaucoup de gens ont assimilé le sang à l'âme - idée venue certainement du fait qui si un blessé perd trop de sang, il meurt. Certains boivent rituellement du sang d'animaux donnés dans la conviction que ce faisant ils acquerront les qualités qu'ils admirent dans ces animaux.

Vampire : lequel fut appelé ainsi en premier, l'Homme ou la Chauve-Souris ?

Beaucoup supposent que le vampire humanoïde doit son nom à la chauve-souris vampire, mais en fait c'est le contraire qui est vrai. La chauve-souris vampire, originaire du Mexique et d'Amérique du Sud, était inconnue des savants jusqu'au XIXè siècle, longtemps après que le vampire humanoïde eut pris place dans la mythologie européenne. La chauve-souris ne suce pas vraiment le sang de ses victimes - en général du bétail ou des hommes - mais elle le lape avec sa lague après avoir percé la peau avec ses dents.

Elle représente le vampirisme sous une forme purement naturelle. Elle a simplement besoin de se nourrir de sang pour vivre. Biensûr, son comportement est dangereux parce qu"elle peut transmettre la rage. Mais le caractère sinistre et répugnant de son attaque tient largement à ce que l'Homme ressent à son égard - en partie à cause de sa laideur telle que des chauves-souris parfaitement inoffensives font frissonner et en partie par association d'idées avec le vampirisme humain.

Porte ouverte aux désirs et à la sensualité

Laissant de côté les cas extrêmes, tels ceux des gens qui ont le goût du sang et de malades se prennant pour Dracula, nous sommes confrontés avec l'immense vague des histoires de vampires - et la popularité du vampire lui-même - chez des gens parfaitement sains. L'attrait de ces histoires peut s'expliquer sur un certain plan par le plaisir qu'il y a à avoir peur. Tout roman noir, si mal écrit soit-il, est presque assuré d'un certain succès. Mais la séduction de Dracula et de ses émules a des racines plus profondes. Le désir de l'immortalité, encouragé par la découverte occasionnelle d'un cadavre apparemment en bon état, a peut-être donné naissance au mythe du vampire, mais l'attrait durable du vampire imaginaire a davantage à voir avec le sexe qu'avec l'immortalité.

Toute histoire ou film de vampire contient un élément sexuel évident. La victime de Dracula est en général une ravissante jeune femme, les vampires femelles recherchent des hommes séduisants. Le cadre est d'habitude l'a chambre à coucher de la victime. L'attaque est une perversion de l'inoffensive morsure amoureuse, ou si l'on préfère la morsure amoureuse est une version inoffensive de l'attaque du vampire. En tout cas les implications sexuelles sont claires. Elles sont de plus en plus nettement sado-masochistes - le vampire domine, blesse et finalement tue dans une situation érotique.

Cas de personnalités multiples : Jekyll et Hyde

A la fin du XIXè siècle, Sigmund Freud, avec ses travaux d'avant-garde, a permi de reconnaître certains aspects du caractère humain. Un adulte instruit considère comme établis des concepts tel que la sexualité infantile et les conflits entre le conscient et l'inconscient. la psychologie clinique nous a même révélée des cas réels de personnalités multiples dans lesquels 2 individualités distinctes ou même plusieurs cohabitent dans un seul corps et apparaissant à des moments différents.

L'histoire de dédoublement de personnalité la plus surprenante est en faite une oeuvre de fiction écrite par R. L. Stevenson à la fin du XIXè siècle. L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde est avant tout un magnifique roman noir. Celui-ci est de la tradition des histoires de loup-garou en ceci que le héros a le pouvoir de se transformer en une créature dangereuse, son apparence et même sa taille se modifiant au cours de l'opération. Ces différences physiques entre Jekyll et son double démoniaque Hyde, ont une signification psychologique. La taille inférieure et la démarche légère de Hyde semblent suggérer "l'aisance" du double. En revanche, on peut penser que la haute stature de jekyll et sa démarche plus pesante témoignent de sa mortalité. C'est sur le plan psychologique que cette oeuvre mélodramatique atteint à la grandeur, Jekyll se détruit lui-même en s'efforçant de séparer les aspects du bien et du mal dans sa personnalité. Il l'a voulu pour atténuer la tension qu'il ressent en essayant de surmonter ses faiblesses morales et de devenir le monsieur comme il faut totalement intègre qu'il devait être, pense-t-il.

Faire souffrir, c'est le plaisir : Cas de Vlad Dracula

Vlad "Tepes" Dracula, souverain de la Valachie (maintenant une province roumaine) de 1431 à 1477. une part de sa célèbrité lui venait de son courage sur les champs de bataille. Lorsqu'il emporta une grande victoire sur les Turcs, les cloches de la Chrétienneté sonnèrent pour la célébrer jusqu'à l'île de Rhodes. Vlad portait le nom de Dracula (="Fils du Dragon", Fils de Dracul ="Dragon"). C'est aussi le nom donné par Bram Stoker au comte sanguinaire de son célèbre roman, mais Vlad, quant à lui, n'était pas un vampire. Comparée aux crimes du véritable Dracula, l'habitude de son homonyme imaginaire de sucer le sang n'est qu'un jeu d'enfant. Vlad prenait plaisir à faire empaler ses ennemis sur des pieux de bois ou de fer. La plus mince provocation lui servait de prétexte.

Petits plus de Wikipedia

- Monstres

- Vampires

- Chauve-souris vampire

- Freud

- L'étrange cas du Dr Jekyll et Mr Hyde

- Vlad Dracula

Merci à Lilinn !

Je vous prie d'accepter mes excuses pour le p'tit retard, j'ai commencé ce travail hier matin, et toute l'après-midi et ce jusqu'à 21h, j'ai aidé une personne à déménager. Je ne vous dis rien à propos des courbatures au réveil de ce matin.

Je vous dis à la prochaine. Bisous. Bye.

Newsletter rédigée par anapoetic

Rejoins-nous !
Informations

Archives des newsletters Buffy

Nous contacter