Des nouvelles fraîches sur Buffy par anapoetic

Newsletter Buffy

Newsletter Buffy du 25.08.2014

Alors là, la météo est détraquée ! Vous trouvez pas ?! Espérons, que cette NL vous amènera un magnifique soleil de fin de vacances, et enjolive un peu votre future rentrée...

- 20/08, James Marsters (1962)

- 28/08, Archi280891 (Modérateur des forums)

Happy Birthday !

Notre chère Amber Benson, tient un rôle dans la web-série Morganville : The series, adaptation de The Morganville Vampires, série de romans de R. Caine. Son rôle est celui d'Amélie, fondatrice de Morganville. La diffusion se fera sur Geek & Sundry (plateforme digitale créée par Félicia Day au cours de l'été).

La chaîne MTV a annoncé le renouvellement de Finding Carter pour une saison 2, comportant 12 épisodes, dans laquelle Alexis Denisof tient un des rôles principaux. La diffusion de cette deuxième saison est prévue pour l'été 2015, et celle de la saison 1 se poursuit jusqu'au 16 septembre.

Vous avez tous et toutes appris, comme moi, la mort de notre regretté Robin Williams. Evènement qui a beaucoup chagriné, attristé un grand nombre de personnes, notamment sa famille et ses amis, et notre idole Sarah Michelle Gellar. Présentons nos condoléances à cette famille, à ces amis et à SMG.

R. I. P. Robin.

Sorcellerie Blanche
Source : livre Sectes Mystérieuses

Au sens strict, l'expression sorcière blanche porte en soi une contradiction, puisque les sorciers sont censés adorer Satan et perpétuer le mal pour le servir. Parler de sorcellerie blanche , c'est-à-dire bénéfique, c'est parler de l'altruisme d'un serpent à sonnette ! Puisque aujourd'hui les adeptes de cette science s'intitulent sorciers, nous leur conserverons cette appellation, en gardant à l'esprit que son sens désormais élargi englobe le bien comme le mal.

De nos jours, les satanistes aussi se qualifient de sorciers, en insistant sur l'adjectif noirs . Et leur acceptation du bien et du mal ne fait qu'ajouter à la confusion. Pour faire la distinction, le critère le plus valable demeure l'objet du culte. La sorcellerie noire , ou satanisme, est dédiée à Satan, l'antithèse de Dieu. Les divinités de la magie (ou sorcellerie) blanche appartiennent à l'ère préchrétienne, et les sorciers blancs se réclament de traditions païennes antérieures à toute religion connue.

I] Le culte à la Mère Universelle (ou de l'univers)

Leurs cultes d'aujourd'hui sont dédiés à la Mère de l'Univers, la Terre. Elle symbolise la fertilité, tout comme les dieux les plus anciens de l'Antiquité. Dans bien des cas, ces cultes révérèrent aussi le dieu cornu, la divinité mâle de Margaret Murray : Dianus ou Janus, dieu de la chasse. C'est le symbole primitif de la puissance - et non du mal - bien plus proche du Pan des Grecs que de Satan.

Avant l'ère chrétienne, on retrouvait le culte de la mère universelle un peu partout dans le monde, et les noms de la divinité étaient innombrables, comme les aspects sous lesquels on l'adorait. Dans la demeure d'une sorcière moderne, on en trouvera des statuettes, des images et autres symboles sous de multiples aspects : Rhea, la déesse-serpent aux seins nus de l'île de Crète ; Isis d'Egypte avec sa coiffure biscornue ; Ishtar la Babylonienne, déesse de l'Aube et du Crépuscule ; Cybèle la Phrygienne ; Astar, adorée par les Phéniciens et ceux de Céanaan ; Diane (pour les romains), déesse de la Lune ; Hécate, divinité de la terre et du sous-sol ; Brigit enfin, la déesse irlandaise, qui réapparut avec le christianisme sous le nom de sainte Brigitte. La sorcellerie blanche s'alimente à toutes les légendes de ces divinités antiques et voit en chacune une facette de la vérité unique.

II] Le cénacle

L'organisme le plus courant aujourd'hui est le cénacle de 13 sorciers et sorcières, encore qu'en pratique ce nombre varie entre 3 et 25 personnes. Le groupe comprend un chef et un nombre égal d'homme et de femmes. Dans certains cénacles, la figure dominante est celle de la grande prêtresse, ce qui est cohérent avec le culte de la Mère de l'Univers. Dans d'autres, le chef est un mâle, appelé le Maître.

Les cénacles se réunissent le samedi soir pour célébrer le sabbat (il y a au moins 8 autres sabbats dans l'année). Les cérémonies mineures ont lieu lors des 4 changements de saison, équinoxes et solstices ; les plus grands ont lieu la veille de la Toussaint (Halloween pour les Anglo-Saxons), le 2 février pour la Chandeleur, la Nuit de Walpurgis (30 avril) et le 1er août (St-Pierre aux Liens, Lammas Day pour les Ecossais). Toutes ces célébrations de la chrétienté ont des origines plutôt païennes. Halloween, veille de la Toussaint, était le dernier jour du calendrier des Celtes, consacré aux morts. La Chandeleur doit son nom a une tradition catholique de bénir ce jour-là tous les cierges qui seront brûlés dans l'année. Elle commémore aussi la Purification de la Vierge Marie, 40 jours après la naissance de Jésus. Mais cette commémoration a éclipsé celle de sa vigile, sainte Brigitte, dont on dit qu'elle fut aussi Brigit, la déesse mère des Irlandais. Walpurgis rappelle sainte Walburge, dont la célébration coïncide avec une autre grande fête celtique, appelée Beltane. Lammas enfin est une contraction de l'anglais loafmass, le jour où, du temps des Saxons, on offrait les premiers fruits de la moisson. Les Britanniques l'associent avec un héroslégendaire du pays de Galles, Llew Llaw Gyffes (le lion au bras inflexible), dont le culte aurait survécus jusqu'au XIXème siècle. Sa mort était commémorée le premier dimanche d'août lors d'une fête appelée Lugh-Mass.

L'idéal pour un cénacle est de se réunir en plein air, mais il arrive que le temps ou les lois s'y opposent. Aussi se réunit-on le plus souvent à huis clos, dans la maison de la prêtresse ou du maître. Une fois le cénacle au complet, on trace sur le sol, à la craie ou avec du charbon, un cercle d'environ 3m de diamètre, cercle qui est ensuite symboliquement retracé avec l'athame.

III] Rites et utilisation de la sorcellerie

Les rites du sabbat sont tenus secret. On sait toutefois que la cérémonie se divise en 4 phases et s'achève sur un repas symbolique.

1) la bénédiction du cénacle

2) la danse rituelle

3) l'initiation éventuelle des néophytes

4) les invocations et suppliques à la déesse

C'est la réponse à une question fréquemment posée : A quoi sert d'adhérer à la sorcellerie ? Les adeptes espèrent l'aide des puissances de l'au-delà en échange de leurs dévotions à la déesse. Dans la sorcellerie blanche, les suppliques ont le plus souvent pour objet la guérison d'un malade ou la solution des problèmes concernant des étrangers au cénacle qui sont les amis d'un de ses membres. La plupart des sorcières vous citeront des cas de maladies, superficielles ou plus sérieuses, dont la guérison fut consécutive à une assemblée pendant laquelle le cénacle entier avait concentré toute sa puissance sur l'absent et sur ses ennuis. IL est à présumé que la suggestion joue son rôle dans cette thérapeutique, comme dans bien des cas de guérison d'ailleurs. Les sorciers blancs admettent aussi qu'en certaines circonstances, leur pouvoir puisse être focalisé pour créer du mal mais seulement à quelqu'un qui fait du mal aux autres. Ils refusent de s'étendre sur ce point et se contentent d'indiquer que le mal qu'ils suscitent se limite à provoquer des ruptures et des discordes dans la vie de la victime.

Le maléfice, fait de susciter le mal, est l'une des activités coupables dont les sorcières du Moyen-Âge ont été accusées. Aujourd'hui, la sorcellerie blanche invoque un bien d'ordre supérieur pour justifier d'y avoir recours à l'occasion ; en cela, elle demeure dans la ligue de la sorcellerie d'autrefois, celle qu'un petit nombre d'adeptes isolés continuent de pratiquer dans quelques coin de campagne.

En bien des endroits du monde, la magie blanche garde la réputation d'être la meilleure protection contre les infortunes. Pour conjurer le mal, il existe toute une gamme de gestes, d'amulettes et de talismans. Les plus usuels sont les martingales, les fers à cheval et les boules de cristal. Les pierres percées que l'on trouve dans les dépôts calcaires sont des amulettes en Grande-Bretagne et les sorcières d'aujourd'hui les recherchent pour s'en faire des colliers. En Allemagne et en Suisse, la croyance populaire en l'art des guérisseurs demeure forte, pour les affections mineures surtout. Une statistique parue en Allemagne au début des années 1970 évalue à environ 10 000 le nombre des guérisseurs en zone rurale. Leurs remèdes, venus du fond des âges, sont composés entre autres de 6 scarabées et 7 baies de laurier pour guérir les rhumatismes, un collier de dents de souris pour les maux de tête, un morceau de pain noir trempé dans le sang d'un chat pour faire tomber la fièvre,etc...

La sorcellerie blanche a atteint un stade où elle peut offrir n'importe quoi à n'importe qui, hommes et femmes. Certains y recherchent un excitant, d'autres se contentent d'y voir une bonne alternative au bridge. Mais à côté de ces marginaux se trouve un noyau de plus en plus dense de personnes qui découvrent dans la sorcellerie les satisfactions que leur refuse le matérialisme technologique, et qu'elles n'ont pas su trouver dans la religion.

Je vous dis bonne rentrée et à la prochaine. Bisous. Bye.

Newsletter rédigée par anapoetic

Rejoins-nous !
Informations

Archives des newsletters Buffy

Nous contacter