VOTE | 421 fans

#313 : Le Zéro Pointé

Résumé : Alors que la Bouche de l'Enfer est sur le point de se rouvrir, Alex, qui désespère d'être le seul être normal au milieu des Tueuses, Faith et Buffy, de la sorcière Willow, du vampire Angel, de l'Observateur Giles ou du loup-garou Oz, se fait de nouveaux amis : des morts-vivants qui veulent le faire adhérer à leur style de vie.

Popularité


4.19 - 16 votes

Titre VO
The Zeppo

Titre VF
Le Zéro Pointé

Première diffusion
26.01.1999

Première diffusion en France
08.01.2000

Photos promo

Photo de l'épisode #3.13

Photo de l'épisode #3.13

Photo de l'épisode #3.13

Photo de l'épisode #3.13

Photo de l'épisode #3.13

Photo de l'épisode #3.13

Photo de l'épisode #3.13

Photo de l'épisode #3.13

Photo de l'épisode #3.13

Photo de l'épisode #3.13

Plus de détails

Faith, Buffy et Giles, sont poster dans une grotte, dans le brouillard. Willow récite une formule en latin et éteint une bougie. Le brouillard se dissipe et un démon surgit. Giles et Buffy l'attrapent.

BUFFY : Maintenant ! (Faith transperce le démon avec une épée, tandis que Giles se retrouve par terre. Plusieurs démons sont morts autour d’eux).

GILES : Je crois que c’était la dernière.

BUFFY : Oh, Willow. Ça va ?

WILLOW : Oui, ça va bien. C’est, c’est nerveux. Je tremble un peu, c’est rien. (Buffy aide le bibliothécaire à se relever).

GILES : Merci

BUFFY : Tu nous as bien aidés avec tes incantations.

WILLOW : Ça c’est bien passer. Il y a eu aucun incident. C’était bien.

FAITH : Ces petites chéries aimaient bien la castagne. Oh fait, qu’est-ce qu’elles voulaient ?

GILES : Bonne question. (Il s’accroupit pour observer l’une des créatures). La plupart de mes sources, ce sont taries depuis que le Conseil ma, ma relever de mes fonctions d’Observateur. Je savais seulement qu’il y avait un nid. J’espérais que ça serait un nid de vampire mais non.

BUFFY : Ces créatures sont pires qu’eux.

GILES : Oui, je suis désolé. (Il se relève). J’aurais dû mieux vous préparer. Et jamais je n’aurais dû, donner à Willow l’autorisation de, de... (Le groupe entend du bruit, c’est Alex qui est par terre, recouvert de détritus).

ALEX : Ça va ! Ça va bien ! (Il se relève). Euh, juste un peu sale. Alors là, bravo, hein. C’était super. Jamais rien vu de pareil. (Il rejoint ses amies).

WILLOW : Est-ce que ça va ?

ALEX : Oh poil, ça baigne. Vraiment. Si quelqu’un aperçoit ma colonne vertébral euh, qu’il me là rende, j’en ai besoin.

BUFFY : Alex. Un jour où l’autre tu finiras pas te blesser.

FAITH : Ou te tuer.

BUFFY : Et ce serait dommage. Alors tu vois, la souffrance, la mort. Je pense que tu prends trop de risque à te lancer dans la bagarre, comme ça. Peut-être que ça serait mieux que, que tu, t’éloignes.

ALEX : Tu plaisantes ? Qui a eu l’idée de détourner l’attention du démon ? Parce-que sans moi, vous n’auriez pas pu la tuer.

FAITH : Oui. Très virile la façon dont tu as hurlé.

ALEX : T’exagère. Je n’ai fais que, brailler.

BUFFY : Euh, bon. Alors qu’est-ce qu’on fait du Trion ? On les brûle ?

WILLOW : Oh, oui ! J’ai des marshmallows !...Je suis aussi sans pitié, de temps à autre.

GILES : Je crois qu’on peut les laisser là. Je préfère chercher qui elles sont et aussi si, s’il faut s’attendre à plus avec elles.

BUFFY : J’espère que non. Elles sont déjà très agressives.

ALEX : Moi je dis qu’il faut les emmener. (Les filles partent).

GILES : Euh, Alex. Je crois qu’il vaudrait mieux dans un avenir immédiat que, que tu restes à l’extérieur de ces combats. Je dis ça pour toi. (Ils se dirigent vers la sortie).

ALEX : Mais monsieur le directeur, si on m’envoie jamais au front, je restais à vie à la rubrique des chats crever.

GILES : Hein ?

ALEX : Oui, je sais, ce genre de plaisanterie ça marche pas vraiment avec vous.

GILES : Désolé.

ALEX : C’est rien, c’est un plaisir.

 

GENERIQUE

 

Dans la cour du lycée, les étudiants vont et viennent. Des élèves se lancent un ballon.

 

ALEX : Hé, Doug ! Par ici ! (Il gesticule dans tous les sens, un peu plus loin. Les garçons font comme si ils ne l’avaient pas vu). Envoie, j’ai l’ouverture ! Envoie vieux ! (Les autres continuent à jouer). Doug ! (Il saute et bouge). Doug, aller envoie ! J’suis bien placer là ! Par ici ! (L’un des joueurs, finit par lui lancer le ballon). J’y suis ! J’y suis ! (Il court pour intercepter la balle, qui tombe sur un élève. Le ballon renverse la boisson sur l’étudiant ainsi que son déjeuner, Alex s’arrête en face de lui). Alors là, j’suis vraiment désolé. Doug à un jeu, assez lamentable. (Le garçon se relève, en tenant le ballon). Mais on n’a jamais osé le virer de l’équipe. Ton déjeuner, ça ira ? (Il est un peu nerveux).

JACK : T’es demeuré ou quoi ? (Cordélia les observe un peu plus loin).

ALEX : Non. Non, j’ai un QI normal pour mon âge. Un peu lent dans certaine matière, les maths par exemple mais rien de particulier à signaler à la direction. Je peux t’offrir un jus d’orange ?

JACK : J’aurais dû taillader ta sale gueule.

ALEX : Hé, oh. C’était un accident. Reste poli.

JACK : Tu me chercherais pas un peu, là ?

ALEX : Quoi ?! Je te cherche, moi ? J’ai jamais rien entendu d’aussi drôle. T’es un vrai comique ! (Il sourit). Le sens de l’humour c’est, c’est de plus en plus rare. T’es pas d’accord avec moi ?

JACK : J’ai envie de dire à mes potes de te casser la gueule, juste histoire d’avoir de l’humour. (Il donne le ballon à Alex). Maintenant tu te casses. (Alex baisse la tête et s’en va).

UN ELEVE : Alex, le ballon ! (Le jeune homme envoie la balle et se met face à Cordélia).

CORDELIA : De toutes les scènes d’humiliations auquel j’ai eu la chance d’assistée, c’est la pire. C’est aussi la dernière.

ALEX : J’aurais pu le tabasser.

CORDELIA : J’t’en prie, O’Toole est un vrai malade mental. Il t’aurait anéanti. Malade mental, c’est quand même plus cool que poule mouillée.

ALEX : Comment expliquer, que j’ai pu affronter des vampires, des démons et des créatures monstrueuses sortie de l’enfer et que je puisse avoir peur d’un mec comme Jack O’Toole ?

CORDELIA : Parce-que contrairement aux créatures avec lesquels tu as été forcé de te battre, Jack est le seul à t’avoir défié.

ALEX : Pourquoi ta toujours les mots qu’il faut pour me soutenir ?

CORDELIA : Ça doit être difficile pour toi de voir que tes amies ont tous des super pouvoirs. Tueuses, loup-garou, sorcière, vampire et que toi tu n’as rien du tout. Il ne te reste plus que, ton sens de l’humour. (Alex rit un peu).

ALEX : Ouais, ça j’en ai. Et j’en prie, mêle toi de tes affaires.

CORDELIA : Ah, j’ai touché juste. T’es vraiment pas cool comme mec.

ALEX : Hé, dis, j’ai joué un rôle important dans notre groupe. J’ai pas été efficace peut-être ?

CORDELIA : Je t’en prie. (Elle rit).

ALEX : Soit honnête.

CORDELIA : Ta jouer un rôle important, toi ? Alex. Tu as été un véritable boulet dans ce groupe. T’es un zéro pointé, un nul et tu en veux la preuve, écoute bien. Sans s’angoisser, un analphabète réussirait à passer en terminal du premier coup et tu t’y es repris à trois fois, tu te rends compte ! (Elle lui tourne le dos et s’éloigne). Ah, ça m’a fait du bien de lui dire ce que je pensais. Alex est abattu).

Plus tard, Alex est assis à côté d’Oz dans la cafétéria. Ils sont en train de manger comme beaucoup d’élève.

ALEX : C’est là que je percute pas. Comment être un mec cool ? D’abord, qu’est-ce que c’est ? Comment on le devient ? Qui le sera jamais ? Et qui décide, qui ne le sera jamais ? Qu’est-ce que ça veut dire, être cool ?

OZ : Je sais pas.

ALEX : Par exemple toi, Oz. On te considère comme un mec cool. Pourquoi à ton avis ?

OZ : J’suis cool ?

ALEX : C’est ta façon de parler ? Oui, tu sais, tu as tendance à t’exprimer avec des phrases courte en te cachant derrière.

OZ : Ah bon ?

ALEX : J’ai compris, c’est grâce à ton orchestre. Ça la musique c’est génial, c’est sûr. Ça doit te permettre de frimer d’enfer avec les filles. Je vais jouer d’un instrument. C’est dur de jouer de la guitare ?

OZ : Non, c’est pas dur.

ALEX : Non mais attend, t’imagine, je me mets à jouer du saxo et je suis inécoutable. Non, ça la musique, c’est la fausse bonne idée. Il faut que je trouve, quelque chose que personne n’a. Qu’est-ce que j’ai, moi ?

OZ : Une nouvelle obsession. Ça tu peux être sûr que personne ne l’a.

ALEX : Ça c’est amusant mais je ne changerais pas d’avis parce-que je sais que j’ai raison. J’vais y arriver. Il faut que je trouve une solution.

OZ : Tu t’en fais un cinéma. C’est pas aussi tragique que ça. C’est pas...

Buffy et Giles sont dans la bibliothèque.

GILES : La fin du monde.

BUFFY : A ce point-là ?

GILES : J’en ai peur. Ces démons en sont capables. La Communauté de Gaie, le culte de l’apocalypse, leur seul but, est de détruire le monde. Et tout ça ne fait que commencer, parce qu’ils reviendront.

BUFFY : Et ils reviennent à Sunnydale pourquoi ? Une expo de démon ?

GILES : Buffy, il n’y a pas de quoi plaisanter.

BUFFY : Parce-que j’en ai envie, vous croyez ?

GILES : Pardon. Je ne serais plus longtemps, ton Observateur mais... (Oz entre dans la pièce).

OZ : Salut.

BUFFY : Salut. (Giles regarde sa montre).

GILES : Euh, il est tard, ça va bientôt fermer.

OZ : Mais y a urgence. (Il se renferme dans la cage, qui est recouverte de serviette).

BUFFY : Est-ce qu’on sait pourquoi ils sont ici ?

GILES : Je crois que oui, parce-que j’ai pu étudier des objets que j’ai, trouver sur eux. Et aussi, parce-que j’ai pris en compte, la disposition des astres.

BUFFY : Giles, vous n’avez rien à me prouver.

GILES :...Ils veulent ouvrir les portes de l’enfer.

BUFFY : De l’enfer ? Et où est-ce qu’elles se trouvent ?

GILES : A environ soixante centimètres de là ou on est. (Buffy se retourne, tandis que Oz qui c’est changer en loup-garou, hurle).

Willow et sa meilleure amie discutent devant le lycée sous le soleil, parmi plusieurs élèves.

WILLOW : Et si elles s’ouvrent ?

BUFFY : Tu te souviens du démon qui a failli t’avoir la nuit ou je suis morte ?

WILLOW : Oh, oui. A chaque fois que je fais un cauchemar, ou je rate mes examens, ou je me retrouve nus dans la rue ou c’est lui. En fait une fois, j’ai rêvé qu’il m’avait attaqué, un jour ou j’avais des examens et j’étais nu.

BUFFY : Hé bien ce sera le premier à se montré et Giles dit que ce ne sera pas le plus cruel de tous. Le monde va être terrassé par les démons si on n’intervient pas.

WILLOW : Et on sait quand tout ça pourrait arriver ?

BUFFY : Oh, Giles essaye de le déterminer et si tu voulais nous aidez, ça nous rendrais vraiment service.

WILLOW : J’espère bien que vous n’avez aucun doute là-dessus ? Je suis des vôtres.

BUFFY : Merci, Willow. Ça m’arrive pas souvent mais là, ça me fait peur. J’ai besoin de toi.

WILLOW : Oh, tu n’as pas à avoir peur, je serais là. (Alors qu’elles marchent sur la route, une voiture klaxonne derrière elle, Willow sursaute). Ah !! (Elles se retournent vers Alex, qui roule dans une décapotable assez ancienne).

ALEX : Je vous emmène les filles ?

BUFFY : Qu’est-ce que c’est que ça ?

ALEX : Comment ça, qu’est-ce que c’est ? C’est ma solution.

WILLOW : Ta solution ?

ALEX : Ouais, mon truc !

BUFFY : Est-ce que tu parlerais de ton sexe ?

ALEX : J’ai trouvé ce qui peut me rendre cool. Ce qui va me rendre unique, c’est la voiture. Le truc, c’est ça.

WILLOW : Et tu en as les moyens ?

ALEX : Oncle Rohri c’est casser la jambe, alors je lui ai dit que je lui empruntais le temps qu’il puisse reconduire.

BUFFY : Oh elle est très, jolie. (Dit-elle sans conviction).

ALEX : Cacher votre joie, surtout.

BUFFY : Désolé

WILLOW : Les démons…

ALEX : Grave ?

BUFFY : Plus que ça, j’ai peur de ne pas être à la hauteur.

ALEX : On va tous t’aider. Et moi le premier. Dis-moi ce que je dois faire.

Alex se retrouve dans une boulangerie, devant une vendeuse qui sélectionne des donuts pour lui.

ALEX : Alors, deux au sucre, deux à la cannelle, deux à la crème et un à la confiture. Non, non finalement, quatre à la confiture. (Cordélia entre dans la boutique).

CORDELIA : Oh, il y aurait du démon dans l’air ? Ça doit être très sérieux pour qu’ils se sentent obliger de te confier une mission aussi casse-cou.

ALEX : Cordélia, si tu pouvais disparaître de la surface de la terre, j’en serais très heureux.

CORDELIA : Oh, je suis encore tombé juste. J’ai touché là où ça fait mal. (Il paye et prend ses gâteaux. Il se rend à sa voiture).

ALEX : Bon, ça suffit comme ça.

CORDELIA : C’est génial, Buffy a réellement besoin de toi. Tu deviens indispensable.

ALEX : Tu crois vraiment tout savoir.

CORDELIA : Je crois que je te connais.

ALEX : Ah, tu crois ça ?

CORDELIA : Mais oui. Rouler dans une belle voiture fait de toi quelqu’un de nouveau. Tu sais que les filles s’en fichent complètement. (Une belle fille s’approche d’Alex).

UNE FILLE : Elle est à toi ?

ALEX : Pourquoi euh, ouais. (Sourit-il).

UNE FILLE : Chevrolet Belle Air de cinquante-sept. Deux litres huit de cylindré. Arbracam en tête. Moteur V huit à injection.

ALEX : Euh, c’est pas impossible.

UNE FILLE : Facile à conduire ?

ALEX : C’est un rêve, elle est, elle est vraiment étonnante. Euh et ça, ça te dirais de faire un tour en ville ?

UNE FILLE : Tu pourrais ?

ALEX : Je dois juste déposer ça et ensuite tu verras que les mecs comme moi sont, indispensable. (Ils friment devant Cordélia et ouvre la portière avant à la jeune femme, qui monte dans la voiture. Alex se met au volant). Aller, aller. C’est partit. (Ils roulent, sous le soleil).

 

Le soir même, Alex et sa conquête sont assis autour d’un verre au Bronze. Le jeune homme s’ennuis.

UNE FILLE : Et c’est à ce moment-là que je suis sortis avec Dave Peek, il avait une Thunderbird avec un moteur complètement refait mais tout l’intérieur était naze. Ensuite je suis sortie avec son copain Mike. Pas celui à la Mercedes, celui à la Mustang. Une quatre- vingt-deux V six. Tu sais celle qui... (Alex se lève lorsqu’il voit Angel entrer dans la boîte).

ALEX : Angel ! Mon vieux ! Viens ! Viens par ici. Tu veux t’assoir un instant ? (Celui-ci s’avance vers lui).

ANGEL : Tu n’aurais pas vu, Buffy ?

ALEX : Bibliothèque, elle est avec Giles.

ANGEL : Il va se passer des choses, j’ai un mauvais présage.

ALEX : Ouais, l’apocalypse, ils sont déjà au parfum.

ANGEL : Oui mais ils ne savent pas à qui ils ont affaire.

ALEX : Bon, bah on va y aller et on va leur dire.

ANGEL : Non. Vaux mieux que tu restes ici, c’est dangereux. (Il s’éloigne).

ALEX : Hé, hé, je peux aider peut-être ? (Le vampire part).

UNE FILLE : Hé, tu m’emmènes faire un tour ? (Alex et la jeune femme quittent le Bronze).

ALEX : Ah, quand je pense à ce que j’ai fait pour eux. J’ai castagner comme un fou pour les aider. (Ils montent dans sa voiture). On dirait qu’ils ont oublié. Ouais, c’est vrai quoi. (Il démarre et roule). Ils me traitent comme si j’étais un manche. (Il percute la voiture qui était garé devant eux. Il s’arrête). Ça va, t’a rien ? Mon dieu. (Ils descendent). Restons calme. C’est de la taule froissée. (Il avance lentement vers le véhicule qu’il a percuté). C’est pas... (Jack O’Toole descend de la voiture et regarde le jeune homme). La fin du monde.

Dans la bibliothèque, Oz grogne dans sa cage tandis que Willow et Buffy font des recherches dans des livres. La boite de donuts est ouverte et posée sur la table.

WILLOW : Il déraille. (Elle parle de son petit ami).

BUFFY : Au moins il est à l’abri.

WILLOW : Est-ce que les chiens le sentent quand il y a un tremblement de terre ? Est-ce qu’ils aboient ? Où est-ce que les vaches se couchent dans les prés ?

BUFFY : (Lie un passage de son livre) Communauté de Gaie, race de démon femelle, féroce guerrière. Elles célèbrent leur victoire en dévorant leur adversaire.

WILLOW : Oh.

BUFFY : Elles pourraient pas ce dévorer les unes les autres. (Giles les rejoint, avec un sac de sport qu’il pose sur la table).

GILES : Le Conseil n’a pas dénié prendre mes appels. Les crétins. Y a quelque chose dans les bouquins ?

BUFFY : Non, je vois rien. (Elle referme son livre).

WILLOW : On a encore le livre de Phéryon à regarder.

GILES : Hein, hein.

BUFFY : Je commence à avoir la bougeotte. Si je trouve pas quelque chose très vite, j’irais faire un tour. Peut-être chez Willy. (Elle ouvre un autre bouquin).

GILES : Bien. (Il s’éloigne).

WILLOW : Où allez-vous ?

GILES : Je vais essayer de contacter les, les guides spirituels. Pour eux la notion du temps n’existent pas, ils connaissent l’avenir. Je ne sais pas s’ils vont vouloir répondre à mes appels mais je dois essayer. C’est inouï de penser que le destin du monde repose sur... (Il regarde les donuts). Il y en a plus à la confiture ?

BUFFY : Vous en vouliez un ?

GILES : Bah, j’en prends toujours un, avant la bagarre. Je mange toujours un muffin à la confiture.

WILLOW : J’suis désolé. Buffy en a pris trois.

GILES : Tant pis. Si Alex peut à l’occasion...

BUFFY : Euh, non. Non, on laisse Alex en dehors. Il a eu de la chance la dernière fois de ne pas être tuer. Ce sera plus facile si on sait qu’il est à l’abri.

De son côté, Alex fait face à Jack O’Toole, qui s’avance lentement vers lui.

ALEX : C’est rien, Jack. Toi, t’as rien. J’suis, j’suis vraiment désolé tu sais. Ta voiture est arrivée d’un coup. (Des étudiants les regardent).

JACK : J’étais garé.

ALEX : Oui, c’est ce que je disais. J’vais payer les réparations. J’ai pas d’assurance au sens, strict du terme mais j’ai, j’ai un peu d’argent. Ce qui est important, c’est que personne ne soit blessé. On va régler ça entre gens raisonnable. (Jack sort un grand couteau). Entre euh, gentlemen.

JACK : Où est-ce que je te plante ?

ALEX : Quoi ?

JACK : Où est-ce que je te plante ?

ALEX : Euh, nulle part. Désolé de te refuser ça mais sans façon.

LA FILLE : Oh, cool le couteau.

ALEX : Ouais, il est super mais techniquement parlant on dirait plutôt, une épée.

JACK : Elle s’appelle, Katie.

ALEX : Tu lui as donné un nom de fille, ça fait très, serial killer dite dont. Lisette, on va y aller. (Jack pose sa lame sur la joue du jeune homme).

JACK : Tu as peur ?

ALEX : Je suis sûr que ça te ferais plaisir.

JACK : Ta nana te regarde et ta pas le courage de te battre. Pour un peu j’en chialerais.

ALEX : Tu vois, moi je sens bien Katie, là.

JACK : Tu réalises la différence qu’il y a entre toi et moi ?

ALEX : Katie. J’pense qu’à elle, c’est bête.

JACK : Trouillard. Qui de nous deux est le trouillard ?

ALEX : Ça n’a rien à voir avec ça. C’est toi qui a le couteau, c’est plus... (Jack donne le couteau à Alex et se recule).

JACK : Aller. Viens.

LA FILLE : Je veux faire un tour en voiture. J’m’ennuie.

ALEX : J’suis vraiment désolé qu’une bagarre au couteau, ne soit suffisamment, excitante pour toi ! (Jack plaque Alex contre le capot de sa voiture et pose le couteau sous la gorge du jeune homme. Un policier les éclairs avec sa lampe et s’avance vers eux).

LE POLICIER : Hé ! Qu’est-ce qui ce passe ?

JACK : Oh, rien. Rien, on se marre.

LE POLICIER : O’Toole. (Il sourit). Quelle, surprise. Il ta attaquer ? (Dit-il à Alex).

ALEX : Non. On fait rien que s’amuser. Non en fait, on se marre. (Il sourit). Mais y a rien de sexuel.

LE POLICIER : Eh bien, allé vous amusez ailleurs. (Il part. Jack sourit).

ALEX : Quoi ?

JACK : C’est bien. T’aurais pu me faire pincer, ta rien dit. Gentil de ta part. J’t’aime bien.

ALEX : Ah.

JACK : On se fait une virée sympa ?

LA FILLE : Et on y va en voiture ?

JACK : Oui.

ALEX : Ta envie de faire quoi ?

JACK : J’voudrais retrouver des copains. Allez, on fait un tour ? On va prendre ta caisse.

ALEX : Et la tienne ?

JACK : Elle est pas à moi. (Ils montent en voiture).

ALEX : Génial, on va où ?

JACK : Retrouver les potes.

ALEX : Super. (Il démarre). Et ils sont où les potes ?

Le petit groupe se retrouve devant une tombe, dans un cimetière.

JACK : Qu’il appelle l’esprit du Ruthu toujours vivant ! Qu’il l’appel. Surtout pas un mot. Il va arriver ! Ecoute-moi, le sang de la terre va le faire revenir. (Il s’entaille la main et fait couler son sang sur la tombe). Et il va revenir. Il va revenir. (Un cadavre sort de terre, c’est un étudiant, qui est de nouveau vivant).

BOB : C’est toi.

JACK : Bob. Il est monstrueux ton cadavre. Aller viens. (Ils se prennent dans les bras, tandis que la conquête d’Alex s’enfuie en courant et en hurlant, effrayée).

ALEX : On se téléphone, hein !

BOB : Mec. Ta été génial, mec !

JACK : Je t’avais dit que grand-père avait mis au point ce truc. J’en reviens pas ! Bob est parmi nous à nouveau !

BOB : Ouais ! (Ils entrechoquent leur poitrines). J’arrive pas à croire que tu m’as fait revenir, j’en suis bouleverser. T’es le plus cool.

ALEX : Bon, bah. Je crois que vous avez plein de chose à vous dire.

JACK : Bob, je te présente Alex. C’est lui qui a la caisse.

BOB : Salut. (Il pousse très fort le jeune homme).

ALEX : Ça va ?

BOB : Est-ce que tu sais où sont les autres ? Il faut les retrouver.

JACK : Absolument.

BOB : D’accord. (Ils s’en vont).

ALEX : Dite euh, vos amis, ils sont morts ?

JACK : Alex, t’occupe.

BOB : J’ai été dedans longtemps ? (Alex les suis).

JACK : Huit mois. Il fallait une configuration astrale.

BOB : Oh, huit mois, j’ai beaucoup de temps à rattraper. Hé, hé. Les X-Files, j’espère que tu me les as enregistré ?

JACK : Je les ai tous.

BOB : Génial. On va récupérer les potes et on fait une virée d’enfer ! Et crois-moi on se rappellera de celle-là. Ouais !

ALEX : J’en ai l’impression. (Jack fait son rituel sur une autre tombe).

JACK : Le sang de la terre va le faire revenir et il va revenir. (Un autre mort-vivant sort du sol).

UN HOMME : Oh, ouais. C’est vous. (Il sourit. Les trois garçons montent en voiture et roule à toute vitesse. Dans un autre cimetière de la ville, Giles se tient devant un mausolée avec une bougie à la main, il appelle les esprits des guides spirituels. Un épais brouillard lumineux est en face de lui, le bibliothécaire et le guide s’expriment en latin).

GILES : Ecoutez-moi, guide spirituel. Que la sagesse de ceux qui sont passé m’éclair.

LE GUIDE SPIRITUEL : Les secrets appartiennent au royaume des ombres. Les révéler n’apporterait que le chaos sur la terre.

GILES : La bête doit être combattue. Aidez-moi à trouver son point faible, c’est notre seul espoir.

LE GUIDE SPIRITUEL : Ne cherche pas et ne nous invoque plus. (Le brouillard s’en va et éteint la bougie de Giles. Alex s’avance vers lui, alors que les morts-vivants sont près de sa voiture, un peu plus loin).

ALEX : Giles, hé. Vous êtes là.

GILES : Oh. J’essaye de, de rentrer en contact avec un, un guide spirituel mais ça ne marche pas. (Il remballe ses affaires). Qu’est-ce que tu fais là ?

ALEX : Oh, je suis avec des copains. On se ballade. (Il sourit).

JACK : Alex ! On y va !

ALEX : Giles, vous avez besoin d’aide ?

GILES : Hein ? Oh euh, non. Je te remercie mais je crois que, ce serait mieux que tu restes en dehors de tout ça.

ALEX : Ça va être difficile.

JACK : Alex ! Je vais conduire !

GILES :...Il y a quelque chose, de différent cette fois-ci. (Il regarde autour de lui). Il y a une menace dans l’air. Une odeur de mort.

ALEX : Oh, ça doit être Bob.

GILES : On sera peut-être tous appelé à se battre, quand ça viendra.

ALEX : Qu’est-ce qui va se passé ? Vous le savez ?

JACK : Tu te magne !

GILES : Bon, j’y vais. Heureusement on a du temps pour ce préparé. On a quelques semaines de répit.

Buffy est auprès de Willy, dans le bar de celui-ci. Son informateur est au sol, blesser et le bar est saccager.

BUFFY : Cette nuit ?

WILLY : Avant le lever du soleil, c’est ce qu’ils ont dit.

BUFFY : Pourquoi est-ce qu’ils ont fait ça ?

WILLY : Parce qu’ils cherchaient Angel.

BUFFY : Angel, pourquoi ?

WILLY : Et toi aussi ils te cherchent. Rien ne pourra les arrêter parce-que, ce soir c’est leur nuit. (Il tousse). Oh, j’ai mal.

BUFFY : J’ai appelée l’ambulance, elle arrive.

WILLY : Je sais bien, ma clientèle c’est pas tellement des enfants de chœurs mais j’ai jamais rien vue comme ces démons.

BUFFY : Je vais tout faire pour les arrêter.

WILLY : Que les portes de l’enfer s’ouvrent, ça doit être le dernier de tes problèmes si tu veux mon avis...si j’étais toi, j’irais chercher Angel. J’irais avec lui quelque part et je passerais la dernière nuit qu’il me reste dans ses bras.

Alex roule dans le centre-ville, avec les morts-vivants à ses côtés et la musique à fond.

BOB : On veut de la bière !!

UN MORT-VIVANT : Hé, les mecs, on va se chercher des filles. Y a qu’à aller au Toco Belle, là-bas c’est plein de nana. (Le groupe rit).

UN AUTRE MORT-VIVANT : Moi je veux faire un gâteau.

BOB : D’accord mais une bonne bière avant.

UN MORT-VIVANT : Je peux pas croire que tu te sois fait avoir. Toi aussi c’était le Chacal ?

JACK : Tu plaisantes ? On les as tous liquider après qu’ils t’aient balancé du pont.

LE MEME MORT-VIVANT : Oh, les mecs, c’est génial. Vous êtes les meilleurs, je vous le dit, les meilleurs. Y a pas à dire, les meilleurs. (Alex roule devant plusieurs boutiques).

BOB : Là, ils vendent de la bière. C’est un Arménien qui tient la boutique, il a un flingue sous son comptoir. Et si ont allaient lui faire sa fête ?!!

LES AUTRES : Ouais !!

ALEX : Je peux très bien vous déposez quelque part, si vous voulez ?

JACK : Ouais, tu fais partit des nôtres maintenant.

L’AUTRE MORT-VIVANT : Ouais, plus question de te défiler mon chou. (Il tapote la joue d’Alex).

BOB : Qu’est-ce qu’ont fait, alors ?

JACK : Ecoutez, j’aurais quelque suggestion à faire mais il faut passer chez Dickie. On va faire un gâteau !

LES AUTRES : Ouais. (Ils finissent par s’arrêter devant un magasin fermer. Ils descendent en riant, sauf Alex qui reste au volant).

JACK : Aller.

UN MORT-VIVANT : Aller, on va se marrer.

JACK : Tu restes là, tu laisses le moteur tourner.

ALEX : C’est pas pour dire mais à cette heure-là, c’est fermer. (Bob fracasse une baie vitré de la boutique). Oui, bon pour eux, c’est pas vraiment un problème. (Jack et les autres entrent dans le magasin). Ça y est, j’suis en train de devenir complice. Je suis devenu un délinquant. Avoir une voiture, c’est très cool. (Il aperçoit Willow, qui sort de la boutique de magie avec le gérant).

WILLOW : Merci encore et pardon de vous avoir réveillé.

LE GERANT : De rien. (Il referme la porte, tandis que la jeune femme tient un sac).

ALEX : Willow ! (Il s’avance vers elle).

WILLOW : Alex ? Qu’est-ce que tu fais là ?

ALEX : Euh, rien. En tout cas rien de mal. (Il sourit). Et toi, qu’est-ce que tu fais ?

WILLOW : J’avais besoin de différente chose pour les incantations. Buffy a sue, par Angel, que ça se passerait ce soir.

ALEX : Et cette chose qui va se passé, ce serait...

WILLOW : Je peux rien dire, Buffy a besoin de ça. (Elle s’éloigne mais elle revient et prend son meilleur ami dans ses bras). Je t’aime, Alex. (Dit-elle émue puis elle s’en va).

ALEX : Ça y est, c’est clair. (Il se retourne). Je vais... (Il tombe sur Jack).

JACK : Où ça ?

ALEX : Ecoute c’est, c’est vraiment pas le moment.

JACK : Tu vas te barrer comme ça, tu crois ? (Les morts-vivants ressortent de la boutique, avec des poches pleines et le sourire aux lèvres).

UN MORT-VIVANT : On a fini les commissions.

UN AUTRE MORT-VIVANT : On a fini.

JACK : Alex veut nous quitter.

BOB : Pas question. On a besoin d’un chauffeur. (Les revenants s’avancent vers lui).

JACK : Alex ne veut plus faire partie du groupe.

ALEX : Non, non. C’est que j’ai des trucs à faire.

BOB : Il veut plus faire partie du groupe, parce qu’il n’a pas été initié.

JACK : Vous croyez qu’il est prêt ?

UN MORT-VIVANT : A mon avis, ce mec à fait ces preuves. On doit l’accueillir parmi nous. (Alex sourit, tandis que les mort-vivants l’entourent de leur bras).

ALEX : Génial. Ah, je suis vraiment ravi.

LE MEME MORT-VIVANT : C’est d’accord.

JACK : Ça c’est courageux.

ALEX : Et qu’est-ce que je dois faire ? (Jack sort son couteau).

JACK : Tu dois mourir.

ALEX : Oui, d’accord les gars. Et si on en rediscutait ? (Il a peur).

LE MORT-VIVANT : Ta dit que t’étais d’accord pour faire partie du groupe ?

ALEX : Oui, oui bien sûr mais je veux pas mourir pour en faire partie. Si vous saisissez la, la petite nuance.

BOB : Ah oui, c’est ça. T’es trop bien pour mourir. (Il attrape le jeune homme par le col de sa veste). Qu’est-ce que ta contre les morts ?

ALEX : Rien. Et Jack alors ? Jack il est pas mort. (Jack soulève son t-shirt, il a des impacts de balle de revolver sur son abdomen).

JACK : Une fusillade, y a trois semaines.

ALEX : Oh mon dieu.

JACK : C’est mon grand-père qu’à trouver mon corps. J’étais pas partit depuis dix minutes, papy ma fait revenir. J’suis un mec rapide.

UN MORT-VIVANT : Aller, on tue Alex ? Ça va être marrant.

UN AUTRE MORT-VIVANT : Tu vas devenir un membre, à part entière.

JACK : Aller vient, Alex. Conduit toi en homme.

ALEX : Ça va comme ça ! Vous vous êtes bien marrer ! Mais n’oubliez pas une chose ! (Il s’enfuit, les autres le poursuivent).

JACK : Rattraper le ! (Alex finit par monter dans sa voiture et file à toute vitesse, avec les poches de ses amies).

BOB : Merde ! Oh, il a réussi à ce barré !

UN MORT-VIVANT : Et il a le matériel les mecs !

UN AUTRE MORT-VIVANT : J’voulais faire un gâteau.

JACK : T’inquiète. Y a pas le feu. On y retourne. (Le groupe retourne dans le magasin).

Pendant ce temps, Alex est sur la route.

ALEX : Ça va bien comme ça. J’ai assez donné pour cette nuit. (Faith se bat près d’un parc, contre un démon de la même race de ceux qu’elle avait tué plus tôt dans la grotte. Alex l’aperçoit et fonce sur la créature). Monte ! (La Tueuse le rejoint, alors que le démon les poursuit. Le jeune homme et Faith se réfugie en courant dans la chambre qu’occupe la Tueuse, dans un motel). Tu crois que démon Mama nous a suivi ? (Il regarde dehors, à travers toute les fenêtres).

FAITH : Non, on est cool. Cette ordure ma démit l’épaule. Oh, ça fait mal. (Elle retire sa veste). Tiens-moi. (Alex obéit, elle se remet l’épaule en place). C’est mieux. Elle ma blesser cette pourriture. (Elle caresse le torse du jeune homme et le regarde avec envie). Une bagarre comme ça et rien, j’en ai pas tué une. J’vais péter les plombs si tu m’aides pas.

ALEX : Ah oui ? A ce point-là ?

FAITH : Tu serais partant ?

ALEX : Oh, j’suis partant. J’suis partant. (Faith devient plus entreprenante). J’me sens, très, très partant. Il faut que j’te dise, c’est la première fois que je suis partant avec une fille. (La jeune femme l’embrasse avec fougue).

FAITH : Détend toi. Enlève ton pantalon.

ALEX : Tu vois, les deux à la fois, c’est pas évident. (La Tueuse retire la chemise de son partenaire, qui est torse nu. Ils s’embrassent avec passion puis Faith balance Alex sur le lit. Elle se met sur lui).

FAITH : T’inquiète. (Elle retire son débardeur). Je conduirais dans les virages.

ALEX : J’ai pas dû te dire que j’ai passé une nuit très étrange. (Ils font l’amour puis un peu plus tard, ils se regardent tendrement. Faith vêtue d’une couverture, pousse le jeune homme dehors).

FAITH : Encore bravo. J’vais sous la douche. (Elle referme la porte et laisse Alex sur le trottoir, qui tient ses vêtements).

Dans la bibliothèque le loup-garou saute sur la cage, énervé, sous les yeux émue de Willow.

WILLOW : Je l’ai encore jamais vue comme ça. (Giles la rejoint avec un fusil munit de tranquillisant).

GILES : Il doit sentir que les portes de l’enfer vont s’ouvrirent. Prend ça au cas où. (Il lui donne le fusil. Il se met devant la cage, prêt à l’ouvrir, tandis que Willow braque l’arme sur Oz). Tu es prête ? Y aura pas à hésiter, hein.

WILLOW : J’y suis. (Giles entrouvre la cage).

GILES : Maintenant, Oz... (Le loup-garou s’échappe, Willow tire. La créature est sonner mais elle se relève). Encore ! (La jeune femme se recule pour recharger, Giles retient le monstre qui reçoit de nouveau une piqure. Oz s’endort lentement). On va le déplacer pendant qu’il dort.

WILLOW : Pardon. (Elle caresse le loup). J’espère que tu ne m’en voudras pas demain matin.

Alex se rhabille devant le motel et monte dans sa voiture, pensif. Il se tourne et regarde ce qu’il y a dans les poches plastiques, que les morts-vivants ont rempli un peu plus tôt dans la soirée. Il y a tout un matériel pour faire des explosifs.

ALEX : Hé, c’est pas des gâteaux qu’ils font. (Il repart et finit par s’arrêter devant la boutique qui a été dévalisée par les revenants. Tout à l’air calme). Ils sont partit, probablement avec tout ce qu’il leur faut. Réfléchissons...j’y crois pas, j’ai fait l’amour. Ah oui, les bombes. Il y a des morts-vivants, avec des bombes. J’peux pas m’en sortir seul ! Buffy sera quoi faire. (Il roule à toute vitesse).

Au manoir d’Angel, Buffy et lui discutent, l’air émue devant le feu cheminée.

BUFFY : Je ne sais pas ce qu’il faut faire !

ANGEL : Laisse-moi décidé pour toi ! C’est moi qui vais y aller.

BUFFY : Tu ne peux pas.

ANGEL : Je peux au moins faire diversion le temps que Willow mette au point sa formule magique. Buffy, c’est la pire chose qu’on est jamais eu à affronter. Hé, y a rien d’autre à faire.

BUFFY : Mais moi je ne veux pas que tu meurs, Angel. (Il pose délicatement sa main sur la joue de sa petite amie).

ANGEL : Je t’aime.

BUFFY : Je t’aime aussi.

ANGEL : Rien ne pourra changer ça, pas même la mort.

BUFFY : Non, je ne veux pas que tu parles comme ça ! Tu es peut-être prêt à y aller mais je ne suis pas prête à te perdre. C’est mon combat, pas le tiens. Ecoute moi, si tu refuses de m’obéir alors je... (Alex tousse un peu plus loin, le couple se retourne vers lui).

ALEX : Salut. (Il sourit). J’ai, entendu. Je suis sûr que, ça va barder, j’ai compris...je peux aider ? (La Tueuse secoue à peine la tête). D’accord. (Il s’en va et remonte les escaliers de la bâtisse). Très bien, je vais me débrouiller seul. Faut juste trouver l’endroit où ils vont mettre la bombe.

Dans la bibliothèque, des bougies allumées et des symboles sont dispersé un peu partout sur le sol. Giles récite une incantation en latin. Willow entre, essoufflée.

WILLOW :Ça y est. Oz récupère. Il peu à peine courir après le nounours que je lui ai offert mais il va mieux. Il est en sécurité ici ?

GILES : Cet endroit est tout à fait sûr. Aide-moi à allumer les bougies.

WILLOW : Vous avez trouvé la formule magique dans le livre de Hébron ?

GILES : Oui. Quand ceci sera fait, tu te mettras au fond et tu me laisseras dire les incantations.

WILLOW : Mais...

GILES : Ne discute pas, c’est un ordre. Qui peut savoir ce qui se prépare en-dessous. (Willow allume les bougies, alors que dans les sous-sols du lycée, Jack et ses amis déclenche le détonateur de leur bombe en souriant).

JACK : Alors là les mecs, elle est génial.

UN MORT-VIVANT : Ouais. (Ils rient. Pendant ce temps, Alex roule).

ALEX : Giles saura quoi faire. Il est bien plus calme que Buffy. (Il aperçoit Jack et son groupe, sur la route devant lui). Bon, d’accord. Il faut pas que je me plante. (Jack et ses amis entendent le véhicule, ils se retournent).

BOB : Hé, hé regarder. C’est notre caisse. (Alex s’empare d’un revenant et roule. Le mort-vivant traîne des pieds sur le sol, tandis qu’Alex ne le lâche pas).

UN MORT-VIVANT : Hé, t’es fou, arrête toi ! (Jack et les autres leurs courent après).

ALEX : Où est la bombe ?

UN MORT-VIVANT : Elle, elle est au lycée.

ALEX : Au lycée mais où ?!

UN MORT-VIVANT : Oh ça fait mal, arrête-toi ! Elle, elle est dans la chaufferie, en bas.

ALEX : D’accord. Maintenant je vais te poser une question et t’a intérêt à répondre gentiment, O.K ?!

UN MORT-VIVANT : D’accord, d’accord, d’accord.

ALEX : Comment je désamorce la... (Le revenant se fait couper la tête par une boite au lettre. Alex lâche le cadavre). Ah. De toute façon, j’aurais tout oublié avant d’arriver.

BOB : Il va au lycée !

UN AUTRE MORT-VIVANT : Ta raison ! (Alex entre en courant dans le lycée et se rend à la porte de la chaufferie. Les autres le poursuivent).

JACK : Il est là !

ALEX : Oh, y a jamais de Tueuse quand on en cherche une. (Il part en courant. Dans la bibliothèque, les deux Tueuses, Willow, Angel et Giles sont armer et ils sont en face d’une immense créature à trois tête. Des petits éclairs illuminent la pièce).

GILES : Oh mon dieu et ça grandit. (Alex passe en courant devant la bibliothèque).

JACK : Le voilà ! Allez-y ! Arrêtez le ! Faut pas le laisser s’échapper ! (Ils passent tous devant la bibliothèque mais un revenant observe ce qui se passe dans la pièce, depuis le hublot de la porte. Il regarde le démon).

UN MORT-VIVANT : Whaou.

JACK : Par ici ! (Le groupe se retrouve).

BOB : Où ont va ?

JACK : Il n’a pas pu aller très loin. On se sépare. (Ils se séparent. Bob prend une hache).

BOB : avec ça je vais m’amuser. (Il finit par tomber sur Alex. Ils se battent et Bob essaye de tuer le jeune homme). Alors là tu vois je m’éclate. (Alex réussit à assommer son adversaire et fait tomber le distributeur de boisson, sur le revenant. Un autre mort-vivant s’avance vers Bob, qui est mort. Alex se met face à lui, en tenant la hache).

ALEX : T’aurais dû t’en rendre compte, si vous voulez continuer à jouer avec le feu, faut vous attendre... (Le revenant prend la fuite). Hé, j’ai pas encore finit ! La prochaine fois je parlerais moins. (Il court après le mort-vivant. Au même moment, Buffy est éjectée de la bibliothèque. Elle se relève et court vers la pièce).

BUFFY : Faith, vise le cœur !! (Alex poursuit son ennemi mais très vite, ils font tous les deux demi-tours, car des démons de l’enfer leur court après. Le revenant se fait déchiqueter et tuer dans une pièce, sous les yeux d’Alex, qui se trouve dans le couloir).

ALEX : Maintenant, la chaufferie. (Le démon que Buffy et les autres essayent de tuer, défonce le mur, près du jeune homme et le regarde). Je vais faire le tour. (L’étudiant entre dans les sous-sols et trouve la bombe, qui est en marche). Ça sent pas bon...moins de deux minutes. Les malades. Petites bombes, est-ce que ça va être difficile de... (Jack le pousse).

JACK : Ça va être très dur.

ALEX : Je me battrais jusqu’à ce qu’elle soit désamorcé.

JACK : Bah alors là, t’es pas arrivé. (Ils se battent, Jack sort son couteau). Je vais te découper en morceau, tu vas voir. Je vais pas me gêner. (Alex tient son ennemi à distance). Tu m’as vraiment gonflé mais tu vas en payer le prix. D’abord les yeux, ensuite la langue et pour finir, je te casserais tous les doigts.

ALEX : T’auras le temps en quarante-cinq secondes ? (Ils se battent à nouveau mais Jack regarde la sortie). Oh, je sais bien ce que tu penses. Est-ce que je pourrais passer ? Grimper les escaliers et sortirent d’ici avant que tout ce déclenche. T’a pas beaucoup de chance.

JACK : Alors, tu vas mourir aussi.

ALEX : On le dirait bien mais je te pose la question, de nous deux, qui sait le trouillard ?

JACK : Je n’ai pas peur de mourir, je suis déjà mort.

ALEX : Oui mais là c’est différent. Ce prendre une bombe dans la tronche, c’est pas rigoler avec ces copains morts-vivants et finir en petit morceaux dans une benne à ordure, j’suis pas sûr que ça te plaise tant que ça.

JACK :...Et toi ?

ALEX : Je reste cool. (Pendant ce temps, Faith, Angel et les autres luttent de toute leur force contre la créature des ténèbres dans la bibliothèque. Giles récite une formule en latin).

GILES : A toi, Buffy !! (Buffy frappe avec une hache la bête, alors que Jack et Alex se regardent dans la chaufferie. La bombe est sur le point d’exploser et dans un sursaut de lucidité, Jack arrête la machine).

ALEX :...T’es gentil. (Il s’approche de l’autre jeune home). Il vaudrait mieux pour toi qu’on ne te vois plus jamais sur le campus, Jack. (Il s’en va, Jack se dirige vers une autre sortie).

JACK :...Je ne m’éloignerais pas, Alex. Et t’auras intérêt à regarder derrière toi. (Il ouvre une porte, Oz se jette sur lui et le dévore).

Le lendemain, Willow, Buffy, Oz et Giles sont assis à une table, dans la cour du lycée. Le groupe à plusieurs blessures, des griffures et des commotions. Buffy a un bras dans une écharpe et Giles à un bandage à la main. Les autres élèves rient et parlent entrent eux, insouciant.

WILLOW : Même après que les portes de l’enfer se soient refermée, ont pouvaient encore l’entendre, hurler.

OZ : Mais Angel, il s’en est tiré ?

BUFFY : Il est resté assommer quelques minutes, ça a été épouvantable.

WILLOW : Je crois que jamais, je n’oublierais cette chose. Ce, visage immonde.

GILES : Oui.

BUFFY : Je ne sais pas comment vous êtes arrivé à...vous avez été d’un courage prodigieux. (Dit-elle à son Protecteur).

GILES : Un peu stupide mais le monde continu à tourner.

WILLOW : Il a pourtant bien faillit s’arrêter mais ça personne ne l’imaginera jamais. Et personne non plus, ne saura ce qu’on a fait. (Alex s’avance vers eux).

ALEX : Salut.

WILLOW : Alex. C’est bien que tu n’es pas été avec nous cette nuit. C’était une vraie folie.

ALEX : Oui, je...sympa de me préserver. Je vais chercher à manger, vous voulez quelque chose ?

GILES : Non, merci.

ALEX : Oz ?

OZ : Euh, non. Pour l’instant je ne peux rien avaler.

ALEX : Très bien. (Il s’éloigne et tombe sur Cordélia).

CORDELIA : Oh, voilà le tombeur de ces dames. Tu étais partit en mission dangereuse acheter des bonbons ou tu draguais encore des petites nanas ? (Le jeune homme met ses mains dans ses poches). Elles savent pas encore que t’es un zéro pointer. (Alex lui sourit). Quoi ?...Quoi ? (Il s’en va, le sourire aux lèvres). Mais quoi ?

 

~~~~~~~~~~ Prologue ~~~~~~~~~~

A cave. There is a thick mist obscuring the view. A red-eyed, bluish-
gray skinned demon angrily searches through the fog for those who have
attacked it and its kindred, two of which already lie dead on the cave's
floor. Faith is standing in an alcove watching the demon's movements.
Buffy is up on a ledge, watching the demon anxiously. Giles is off in a
corner waiting for the right moment. Willow slowly steps around the
corner of the cave entrance carrying a large lit candle. When she's in
view of the main chamber and senses the moment is right, she quietly
speaks her spell.

Willow: Obscurate nos non diutius.

Translation: Do not conceal any longer.

She blows out the candle, and a wind quickly sucks the fog out of the
cave. The demon is now clearly visible to everyone. Its teeth are sharp,
yet there are no fangs. It has very long pointed ears and a series of
horns starting just above its eyes and continuing up on its high, thick
forehead. It growls as it turns around, trying to get a clear look at
what's there. When it's facing her, Buffy jumps from the ledge and
tackles the demon to the ground. Giles comes out of his corner and grabs
one of its arms. Buffy grabs the other as she scrambles to her feet, and
together they drag the demon up and slam it against a wall. It wraps its
arm around Giles' shoulder and throws him off. He hits an adjacent wall
and falls to the ground.

Buffy: (yells) Now!

Faith comes out of her alcove holding a sword up in both hands and
charges the demon. Before it can react, Faith has plunged the sword
through its heart. The demon screams in agony. Giles looks up and
watches as Faith pulls the sword back out of the demon's chest. Buffy
releases it and allows it to fall. Giles rolls out of the way as it hits
face down on the ground. He rolls back a bit and looks at the body lying
next to him. Faith lowers her sword. Buffy looks down at the demon,
relieved that the fight is over.

Giles: I think that was the last.

Willow comes in from the entrance, visibly shaken but trying to cover it
with a smile. Buffy bends down to help up Giles.

Buffy: Willow, you okay?

Willow: (breathing hard) Yeah, I'm fine. Th-the shaking is, is a side
effect of the fear.

Giles: (on his feet) Thank you. (takes off his glasses and rubs his
brow)

Buffy: Well, if it wasn't for that clouding spell...

Willow: (smiles) Yeah, it went good! (glances at the candle) Nothing
melted like last time.

Faith: These babes were wicked rowdy. What's their deal?

Giles: I wish I knew.

He crouches down and rolls the demon over to get a good look at it.
Faith looks with disgust at another one of them.

Giles: Most of my sources have dried up since the, uh, Council has
relieved me of my duties. I was aware there was a nest here, but quite
frankly, I expected it to be vampires. These, these are new.

Buffy: And improved.

Giles: (stands up) Yes. I'm sorry. I should've had you better prepared,
and I should never have allowed Willow and, uh... (looks around) And,
uh...

They all realize that Xander is nowhere to be seen. Just then they hear
something stirring under a pile of garbage. There they see Xander
crawling out from under a collapsed cardboard box and other refuse.

Xander: (out of breath) I'm good. We're fine. (gets up) Just a little
bit dirty. (gives two thumbs up) Good show, everyone. (staggers out into
the cave) Just great. I think we have a hit.

Willow: (concerned) Are you okay?

Xander: Tip-top, (exhales) really. If anyone sees my spine laying
around, just try not to step on it.

Buffy: (worried) Xander, one of these days, you're gonna get yourself
hurt.

Faith: Or killed.

Buffy: Or both. A-and, you know, with the pain and the death, maybe you
shouldn't be leaping into the fray like that. M-maybe you should be...
fray-adjacent.

Xander: (slightly miffed) Excuse me? Who, at a crucial moment,
distracted the lead demon by allowing her to pummel him about the head?

Faith: Yeah. That was real manly how you shrieked and all.

Xander: (haughtily) I think you'll find that was more of a bellow.

Buffy: Uh, what do we do with the trio here? Should we burn them?

Willow: (smiles) I brought marshmallows.

Everyone gives her a surprised look. Giles puts his glasses back on.

Willow: (with dignity) Occasionally, I'm callous and strange.

Giles: I expect we can leave them. I'm more interested in finding out
what they are, and whether we can expect more of their kind.

Buffy: (starts out of the cave) I hope not. They're *way* too fit.

Faith is right behind her.

Xander: I say bring 'em on!

Willow follows the Slayers out. Giles steps up to Xander and puts his
hand on his shoulder.

Giles: Uh, Xander, I think in the future perhaps it would be best if
you, you, uh, h-hung back to the rear of the battle, you know, for your
own sake.

He lets go of the boy and takes one more look around before following
the others out. Xander is just ahead of him.

Xander: (facetiously) But, gee, Mr. White, if Clark and Lois get all
the good stories, I'll *never* be a good reporter.

Giles: (not getting it) Hmm?

Xander: Jimmy Olsen joke, sir. Pretty much gonna be lost on you, huh?

Giles: Sorry.

Xander: Hey, it's okay.

They continue walking out.

Opening credits roll. Buffy's theme plays.

~~~~~~~~~~ Part 1 ~~~~~~~~~~

Sunnydale High School. Cut to a lawn area between two of the buildings.
It's lunch hour, and two jocks are throwing a football back and forth.
Xander hops around, trying to get their attention.

Xander: Hey, Doug, pass me one!

Doug just gives him an annoyed look and throws the ball back to the
other jock.

Xander: Les-man, I'm open!

A cheerleader looks over at him to see what the fuss is about.

Xander: Les, buddy!

Les ignores him and throws the ball back to Doug.

Xander: Doug, right here, man. Right here.

Doug is about to throw the ball back to Les.

Xander: Doug, please!

Doug sighs and gives in. He throws the ball high and long. Xander has to
run for it.

Xander: Alright! It's all me!

He gets to the ball in time, but fumbles the catch. The ball bounces
awkwardly away from him and over to Jack O'Toole, sitting alone eating
his lunch. The ball hits Jack in the hands, knocking his bag of chips to
the ground. He looks down at his scattered chips in surprise and
snatches up the ball. Xander stops running and steps up to him. Jack
stands up, holding the ball in his hands.

Xander: Boy, I am *so* sorry. Doug's arm is kinda like spaghetti.
(chuckles) We're all so very sad for him. (grins) Is your lunch okay?

Jack: (not amused) What are you, retarded?

Xander: No! No, I had to take that test when I was seven. A little slow
in some stuff, mostly math and spatial relations, but certainly not
challenged or anything. (points down) Can I get you another soda?

Jack: I oughtta cut your face open.

Xander: (nervous) Hey, hey, whoa, whoa, whoa... It was an accident.
Cool down.

Jack: (smiles thinly) You wanna be startin' somethin'?

Xander: What? Starting something? (grins) Like that Michael Jackson
song, right? (chuckles) That was a lot of fun. 'Too high to get over,
yeah, yeah...' Remember that fun song?

Jack takes a step toward him. Xander steps away nervously.

Jack: I get my buddies together, we're gonna kick your ass till it's a
brand-new shape.

Xander knows he's not kidding. Jack tosses the ball to him hard.

Jack: Now get outta here.

Xander wastes no time walking away.

Doug: Yo, man, the ball!

Xander throws it to him. Cordelia is right there, and he steps over to
her.

Cordelia: Boy, of all the humiliations you've had I've witnessed, that
was the latest.

Xander: (points back at Jack) I could've taken him.

Cordelia: Oh, please. O'Toole would macrame' your face. He is a psycho.
Which is still a lot cooler than being a wuss.

Xander: (glances at Jack) Why is it that I've come face-to-face with
vampires, demons, the most hideous creatures Hell ever spit out, and I'm
still afraid of a little bully like Jack O'Toole?

Cordelia: Because, unlike all those creatures that you've come face-to-
face with, Jack actually noticed you were there.

Xander: Why am I surprised by how comforting you're not?

Cordelia: It must be really hard when all your friends have, like,
superpowers -- Slayer, werewolf, witches, vampires -- and you're, like,
this little nothing. (Xander looks down) You must feel like Jimmy Olsen.

Xander: (chuckles) I was just talking to... (suddenly offended) Hey,
mind your own business!

Cordelia: Ooo, I struck a nerve. The boy that had no cool.

Xander: I happen to be an integral part of that group. I happen to have
a *lot* to offer.

Cordelia: (starts to leave) Oh, please.

Xander: I do!

Cordelia: (stops and turns back) 'Integral part' of the group? Xander,
you're the, the *useless* part of the group. You're the Zeppo. (Xander
glances at Jack) 'Cool.' Look it up. It's something that a sub-literate
that's repeated twelfth grade three times has, and you don't.

She turns and walks away with a satisfied smile on her face. Xander is
left in her dust.

Cordelia: There was no part of that that wasn't fun.

Cut to the cafeteria. Today it's kraut-dogs or spaghetti. The camera
pans past the steam table as the kitchen staff doles out the food. It
pans up to show Xander and Oz sitting at a table finishing their lunch.

Xander: But... It's just that it's buggin' me, this 'cool' thing. (cut
to them) I mean, what is it? How do you get it? Who doesn't have it? And
who decides who doesn't have it? What is the essence of cool?

Oz: Not sure. (reaches for a chip)

Xander: I mean, you yourself, Oz, are considered more or less cool. Why
is that?

Oz: Am I? (eats a chip)

Xander: Is it about the talking? You know, the way you tend to express
yourself in short, noncommittal phrases?

Oz: (considers) Could be.

Xander: (smiles) I know! You're in a band! That's like a business-class
ticket to cool with complementary mojo after takeoff! I gotta learn an
instrument. Is it hard to play guitar?

Oz: (shakes his head) Not the way I play it.

Xander: Okay, but on the other hand: eighth grade. I'm taking the
flügelhorn and gettin' *zero* trim. So the whole instrument thing could
be a mislead. (thinks) But you need a thing, one thing nobody else has.
What do I have?

Oz: An exciting new obsession. Which I feel makes you very special.

Xander: Now with the mocking. Which I can handle because I know I'm
right about this. I'm on the track. I just need to find my thing. (gets
lost in thought)

Oz: It seems like you're over-thinking it. I mean, you got some
identity issues. It's not...

Cut to the library that evening. Giles walks out of the cage past Buffy.

Giles: The end of the world? (heads behind the counter)

Buffy: (turns) Can they do that? (goes to the counter)

Giles: They seem fairly committed. (gets a book) The Sisterhood of Jhe
(brings it over) is an Apocalypse cult. They exist solely to bring about
the world's destruction, and we've not seen the last of them. More will
follow.

Buffy: And they're here in Sunnydale for what? Demon Expo?

Giles: (takes off his glasses) Buffy, this is no laughing matter.

Buffy: Hence my no laughing.

Giles: I'm sorry. (slips his glasses back on) I know I'm no longer your
official Watcher, but...

The library door opens, and they look up to see Oz come in.

Oz: Hey.

Buffy: Hey.

The clock on the wall behind Giles shows it's 5:20pm.

Giles: (checks his watch) Um, y-you're cutting it a bit close.

Oz: (steps into the cage) Well, you know me.

He pulls the door closed behind him. The privacy towels have already
been put up. He begins to undress, starting with his jacket.

Buffy: (to Giles) Well, do we know why they're here?

Giles: I think so. (looks around) Based on some artifacts I, I found
with them, and, um, (sees and reaches for another book) taking into
account the current astral cycle...

Buffy: (interrupts) Giles, I don't need to see the math.

He puts down the book and steps back to the counter.

Giles: (seriously) They intend to open the Hellmouth.

Buffy: (looks up in surprise) The Hellmouth. The one that opens...

Giles: About twenty feet from where you're standing.

She looks behind her at the area where it last opened nearly two years
before, where the study table stands surrounded by a semi-circle of low
book shelves and the stack level behind them. Oz has turned into a
werewolf and leaps up against the cage. He growls when he can't break
through, looks up and howls.

Cut to the front of the school the next morning. Willow and Buffy are
arriving.

Willow: And if it opens?

Buffy: Do you remember the demon that almost got out the night I died?

Willow: Every nightmare I have that doesn't revolve around academic
failure or public nudity is about that thing. In fact, once I dreamt
that it attacked me while I was late for a test and naked.

Buffy: Well, it'll be the first to come out, and Giles says it won't be
the worst by a long shot. The world will be overrun with demons if we
don't stop it.

They start to cross the street toward the steps.

Willow: Do we know when this is supposed to happen?

Buffy: (shrugs) Giles is trying to narrow it down. I-if you're up for
it, we're heading into deep research mode.

Willow: I'd be offended if you haven't already counted me in.

Buffy: Thanks, Will. There's something about this one that... scares
me. (puts her arm around her friend) I need my Willow.

Willow: Oh, you don't have to be afraid...

They've reached the other side of the street, and both jump when they
hear a car pull up behind them with the horn honking. They spin around
to see what's going on. There they see Xander behind the wheel of a
light blue 1957 Chevrolet Bel Air convertible, pulling it to a stop. The
radio is blaring. Xander looks cool in his shades and black jacket.

Xander: You girls need a lift?

Buffy: What is this?

Xander: What do you mean, what is it? (gestures around himself) It's my
*thing*.

Willow: Your thing?

Xander: (emphatically) My *thing*!

Buffy: (frowns uncertainly) Is this a penis metaphor?

Xander: (sighs heavily) It's my thing that makes me cool. You know,
that makes me unique. (sees their blank looks) I'm Car Guy. Guy with the
car.

Willow: How can you afford it?

Xander: Uncle Roary stacked up the DUIs, let me rent this bad boy till
he's mobile again. (turns off the radio)

Buffy: (tries to smile) Well, i-it's nice.

Xander: Could you sound a little less enthused?

Buffy: Sorry.

Willow: Evil.

Xander: Big?

Buffy: Biggest. Maybe more than I can handle.

Xander: (pulls off his shades) Then we'll handle it together. You know
I'm here for you. Just tell me what I can do.

Cut to the doughnut shop. Xander stands at the counter and places his
order.

Xander: I'll take two glazed, two cinnamon, couple cream-filled, and a
jelly. No, no, let's round that out to four jellies.

The clerk pulls them out and puts them in a box. Cordelia walks in.

Cordelia: (mockingly) Ooo, is some evil going on? Must be big for them
to entrust you with this daredevil mission.

Xander: (counts out his money) Cordelia. Feel free to drop dead of a
wasting disease in the next twenty seconds. (hands it to the clerk)

Cordelia: (pleased) Ooo, again, I strike the nerve. I am the surgeon of
mean.

Xander: (walks past her with the box) I'm kinda busy right now, okay?

Cordelia: (turns around) Right. Buffy needs your help. Can you say
'expendable'?

Xander: (faces her) You think you know everything.

Cordelia: (steps up to the counter) I think I know you.

Xander: That's a laugh.

Cordelia: (tauntingly) Oh, what, you got a shiny car, and now you're
someone new? Like anybody even cares about...

She is interrupted by a sexy blonde approaching Xander.

Lysette: Is that your car?

Xander: (surprised by the attention) Why, uh... (smiles) Yes! It is!

She walks around the car, checking out the equipment, surveying it
closely.

Lysette: '57 Chevy Bel Air... 283 CID... Solid lifter... Fuel-injected
V-8...

Xander: (has no idea) Uh... very possibly.

Lysette: (abruptly) How does she handle?

Cordelia is fascinated by this display.

Xander: Like a dream about warm, sticky things.

He shoots Cordelia a look. She just raises her eyebrows at him.

Xander: (to the girl) Would you like to go for a little drive?

Lysette: You busy?

Xander: (holds up the doughnut box) Just gotta drop this stuff off, and
then I would describe myself as... (making a face at Cordelia)
expendable.

Cordelia gives him a little huff. The blonde smiles at Xander and tilts
her head, indicating he should open the door for her. He does so, giving
Cordelia a glance as Lysette gets in. He closes the door and jumps up
onto the back seat and scrambles over to the driver's seat. He has some
difficulty sitting down with the huge steering wheel in the way, but
manages well enough. Lysette doesn't care, obviously more impressed with
the car than with him. Xander starts the car, puts it in drive, gives
Cordelia one last look and burns a bit of rubber as he pulls away from
the curb.

Cut to the Bronze that evening. Xander and Lysette are sitting at a
table with their drinks. He looks very bored as he listens to her
chattering on.

Lysette: ...and then I started seeing Dave Peck. Had a Thunderbird,
engine completely tricked out, but the upholstery was kind of shot. So
then I started seeing his friend Mike. Not the Mike with the Mercedes.
The Mike with the Mustang. An '82 V-6. You know the look.

Xander sees Angel come into the Bronze.

Xander: Angel!

Lysette looks toward the entrance. Xander stands up and waves him over
with a smile.

Xander: Buddy! Friend-buddy. (gestures at the table) You wanna sit and
talk?

Angel: (comes over) I'm looking for Buffy.

Xander: Library, last I saw.

Angel: Something's happening. I've seen portents.

Xander: (grins) The Apocalypse. They're on top of it.

Angel: I don't think they know what they're dealing with.

Xander: Let's go there... and tell them that.

Angel: No. (waves him off) It's best you stay out of harm's way.

He turns and leaves.

Xander: (desperate to get away) But I can help!

He watches Angel go out the door.

Lysette: Hey, you wanna go for another drive?

That's pretty much the last thing on Xander's mind.

Cut outside. Xander and Blondie come out and walk to the car parked in
the alley just a short ways from the door.

Xander: Y'know, it's not like I haven't helped before. Y'know, I've
done some quality violence for those people. (opens the door) Do they
even think about that?

Lysette gets in and slides over to the passenger's side. Xander gets in
and pulls the door closed.

Xander: I mean... (starts it, puts it in drive) they act like I'm, like
I'm some sorta klutz.

He steps on the gas without even looking ahead. The car lurches forward
and promptly hits the car parked in front of them. Xander slams on the
brakes and puts the car into park.

Xander: Oh, God! Are you alright?

He gets out of the car and gingerly steps to the front of the car. There
is only some slight bumper damage and a broken taillight on the other
car.

Xander: Oh, God! Stay calm. Little fender bender. It's not...

He sees Jack O'Toole get out of the other car, looking angrily back at
him. Jack just stands and stares at Xander for a long moment, letting
the fear sink in.

Xander: (apprehensive) ...the end of the world.

~~~~~~~~~~ Part 2 ~~~~~~~~~~

The library. Werewolf Oz growls in his cage as he stares at Willow and
Buffy sitting at the table. Willow looks over her shoulder at him.

Willow: He's cranky.

Buffy: It's a good night for it.

Willow: Can't dogs sense when there's an earthquake, a-a-and they bark?
Or cows lie down or something? (looks at Oz again)

Buffy: (reads) 'Sisterhood of Jhe. Race of female demons, fierce
warriors...' Eww. '...celebrate victory in battle by eating their foes.'
They couldn't just pour Gatorade on each other?

Giles come out of his office carrying a heavy leather bag.

Giles: The Council wouldn't even take my calls. (disgusted) Idiots. (to
the girls) Anything useful in the books?

Buffy: Not wildly. (closes hers)

Willow: We still have the Books of Pherion to go through.

Giles nods.

Buffy: (sets her book down) I'm getting itchy feet, Giles. We don't
turn up something soon, I'm gonna hit the streets. (grabs and opens
another) Maybe check out Willy's.

Giles: Fine.

He goes back into his office for his overcoat.

Willow: Where are you going?

Giles: Um, to try and contact the Spirit Guides. (takes his overcoat
from its hanger) They exist out of time, but have knowledge of the
future. (pulls it on) I have no idea if they will respond to my efforts,
but I have to try. (comes back from his office) All we know is that the
fate of the entire world rests on it. (looks into the doughnut box) Did
you eat all the jellies?

Buffy looks up from her book.

Buffy: (innocently) Did you want a jelly?

Giles: (petulantly) I always have a jelly. I'm always the one that says
'let's have a jelly in the mix.'

Willow: We're sorry. (tattles quickly) Buffy had three.

Buffy shoots Willow a look.

Giles: No matter. (grabs his bag) If Xander makes another run...
(starts to go)

Buffy: No. (Giles stops) Xander's out of this. He nearly got killed
last time we fought. This whole thing will be easier if we know he's
safe.

Cut to the alley outside of the Bronze. Jack approaches Xander
menacingly.

Xander: (nervously) Oh, gosh, Jack, man, are, are you okay? (points at
the bumpers) I am really sorry about that. But your car came out of
nowhere.

Jack looks down at the damage and back up at Xander.

Jack: (incredulous) I was parked.

Xander: Exactly. Look, I can cover the damages. I don't have insurance
in the strictest sense of the word, but I have a little money. The
important thing is that we're alright and we can work this out like two
reasonable...

Jack pulls out a very long hunting knife and holds it up.

Xander: ...frontiersmen.

Jack: (points the knife at Xander) Where do you want it?

Xander: What?

Jack: Where do you want it?

Xander: I'm fairly certain I don't want it at all, but, uh, thank you.

Lysette: (bored and impatient) Wow. Cool knife.

Xander gives her a look. She rolls her eyes and walks back to the car.

Xander: Yeah. Great knife. Although I think, uh, it may technically be
a, a sword.

Jack: She's called 'Katie'.

Xander: You gave it a girl's name. How very serial killer of you.
(turns to Lysette) Listen, I think we should be going.

Jack reaches around Xander with the knife and hooks it behind his ear,
forcing Xander to look at him. Xander quakes with fear.

Jack: (jeeringly) Are you scared?

He traces the tip of the blade around Xander's neck and cheek.

Xander: (shakily) Would that make you happy?

Jack: (sneering) Your woman looking on, you can't stand up to me? Don't
you feel pathetic?

He traces the knife past Xander's mouth, back to his ear and around and
down under his chin.

Xander: (nervously) Mostly I feel Katie.

Jack: You know what the difference between you and me is?

Xander: Again... Katie's springing to mind.

Jack: Fear. Who has the least fear.

Xander: And it has nothing to do with who has the big, sharp...

Suddenly Jack slaps the knife into Xander's hand and steps back,
taunting him to fight.

Jack: Come on.

Xander has no idea where to begin. The blonde distracts him.

Lysette: I wanna go for a drive. I'm bored.

He lowers the knife and his guard.

Xander: (sarcastically) Oh, gee, I'm really sorry my life-and-death
situation isn't *exciting* enough for you...

Jack grabs him and shoves him back onto the hood of the car. He grabs
Xander's hand and twists it so the knife is pointing at his neck and
begins to bear down on him. Just then a flashlight shines into Jack's
face.

Police Officer: Hey!

Jack releases Xander and quickly palms the knife. The officer turns off
his flashlight and slowly approaches.

Police Officer: What's goin' on?

Jack: Nothing. Just rasslin'.

Police Officer: (recognizes) O'Toole. (chuckles) What a surprise.
(flashes the light in his face) (to Xander) He attack you?

Xander looks at Jack, who just looks at the officer.

Xander: (to the officer) No. Just blowing off steam. (grins) Two guys
rasslin'. (shakes his head) But not in a gay way.

Police Officer: Do it somewhere else, huh?

He turns and leaves. Xander drops his head in relief. Behind him Jack
has a smile on his lips. Remembering that he's there, Xander looks over
at him and is confused by his expression.

Xander: What?

Jack: That was alright. Could've narc'd on me. Didn't do it. That's
decent of you. I like you. (smiles appraisingly)

Xander: (still nervous) Yay?

Jack: (to Lysette) You two wanna have some fun?

Lysette: (smiles dippily) Like, with driving?

Jack: Yeah.

Xander sees the broad grin on her face and shakes his head, giving in.

Xander: What do you have in mind?

Jack: Well, I was on my way to get the boys. Gonna cruise around.
(checks out Xander's Chevy) We'll take your wheels.

Xander: What about your car?

Jack: (looks at it and shakes his head) It ain't mine.

Xander is aghast and shakes his head. Jack goes to the car door.

Xander: Great. Where to?

Jack opens the door and slides in to the far side.

Jack: Gonna get the boys!

Lysette slides in next to Jack, then Xander gets in.

Xander: Yeah. (pulls the door closed) So, where're the boys?

Cut to a cemetery. The camera pans behind some trees and over to the
three of them by a grave. Xander and Lysette watch as Jack speaks a
spell and dangles a chicken foot on a string over a grave.

Jack: He calls forth the Spirit of Uurthu, the restless. No one shall
speak. (raises his arms) He shall arise! Hear me...

Xander watches, worried that it might work. Lysette is completely bored.

Jack: The blood of the Earth shall restore him...

He puts away the chicken foot and kneels by the grave. He drawn his
knife across the palm of his hand, turns his hand over and lets his
blood drip onto the grave.

Jack: And he shall arise.

Xander takes a step back. Something under the ground begins to move.

Jack: Shall arise!

A pair of arms punch through the grass followed by a head. It's Jack's
friend Bob. He has a huge frown on his face as he looks around. Jack
stands up and steps back. Lysette's eyes go wide with surprise. Bob
pulls himself out the rest of the way and gets up, still frowning and
disoriented. Jack looks him up and down, pleased with the result. Bob
looks over at Jack and recognizes his friend.

Bob: Buddy.

Jack: Bob.

They look at each other for a moment. Bob has clearly started to decay,
but is still easily recognizable.

Jack: You big, hideous corpse... Come here!

Bob comes at Jack and grabs him in a huge bear hug, lifting him off the
ground and laughing. Lysette freaks out and runs away, screaming at the
top of her lungs. Xander watches her go.

Xander: (resentfully) I'll call ya!

Bob keeps laughing as he swings Jack around a bit before putting him
back down.

Bob: Man! You *raised* me!

Jack: (looks him up and down) I *told* you grandpappy could work that
mojo. Big Bob is back in action!

Bob: (raises his arms) Yes!

They each butt hard into the other in celebration. Xander fidgets
restlessly, waiting to see what's going to happen next.

Bob: Oh, man, I can't believe you raised me! That is so awesome!
(starts to calm down, lets go of Jack) You are the coolest.

Xander: Maybe I should just let you guys catch up. (starts to go)

Jack: Bob, this is Xander. He's our wheel man.

Xander turns back around and smiles.

Bob: Hey.

He steps up to Xander and slaps him hard in the shoulder, making him
stagger back a few steps. Xander manages to keep his balance and
straightens back up.

Xander: Howdy.

Bob: (steps back to Jack) Dude, where are the other guys? We gotta go
get 'em.

Jack: (nods) Absolutely.

Bob: (pats him on the arm) Alright.

They start walking to get the rest of the boys. Xander stays back.

Xander: Are, um... Are all your friends dead?

Jack: (over his shoulder) Xander, let's roll.

Bob: How long I been down?

Jack: Eight months. I had to wait till the stars aligned.

Bob: Oh, eight months. I got some catching up to do.

He stops in his tracks and points at Jack.

Bob: Whoa! Walker, Texas Ranger. You been taping 'em?

Jack: Every ep.

Xander catches up with them.

Bob: Alright. We're gonna get the guys together, and we're gonna PARTY,
man! (hits Xander hard in the other shoulder) It's gonna be a night to
remember! (they start walking again) Yeah!

Xander: (trailing them) I'm sensing that.

Cut to Dickie's grave. Jack weaves his spell again.

Jack: The blood of the Earth shall restore him, and he shall arise.

Dickie comes up head first. He is far more decayed than Bob. His face is
raw and bloody, but he is also still recognizable.

Dickie: Dudes!

Cut to the car. The camera is low to the pavement showing the back of
the car. The tires squeal as the four boys take off for another cemetery
to get the last member of the group.

Cut to the Restfield Cemetery. The camera pans low along some
gravestones and up to the sign. Cut to Giles standing before a large
mausoleum and holding up a lit candle. The Spirit Guides appear in the
form of a bright cloud gathering in front of the mausoleum, and Giles
speaks to them.

Giles: Noli me renuere, umbra ducens. Sapienta manium super me
effundatur.

Translation: Do not deny me, Spirit Guide. Let the wisdom of those who
have passed be showered upon me.

Spirit Guides: Illae res occultae sunt tempoti et locis obscuris.
Enuntiare illas Chaos super orbem vivum terrarum ferat.

Translation: These secrets belong to time and the dark regions. To
reveal them would bring Chaos down upon the living Earth.

Giles: Belua propulsanda est! Invenire vitium suum noster spes sola
est!

Translation: The Beast must be fought! Our only hope lies in finding
its weakness!

A strong wind begins to blow.

Spirit Guides: (angrily) Noli petere! Perturba nos non diutius!

Translation: (angrily) Seek not! Disturb us no longer!

The cloud moves away and up into the sky. The wind stops blowing. The
cloud splits in two, and both halves disappear up into the firmament.
Giles isn't happy with the result of the encounter. He looks to his
right when he hears Xander approaching.

Xander: Giles, hey... (smiles) What's goin' on?

Giles: Oh, uh, (looks at the mausoleum) I was just trying to, uh, gain
access to the, um, Spirit Guides. Not going very well, I'm afraid.
(looks around) Uh, what are you doing here? (packs his things)

Xander: Oh, we were just raising, um... (glances back at the others)
some heck.

Jack and the others, having raised the last member of their group, are
waiting by the car for Xander.

Jack: (impatient) Xander! Let's go!

Xander: (kneels by Giles) Listen, do you guys need any help?

Giles: (concentrating on packing) Hmm? Oh, no. Thank you. Uh, probably
best if you, you stay out of trouble.

Xander: No chance of that.

Jack: (impatient) Xander! Motor!

Giles: (stands up) There's something... different about this... menace,
something in the air... The stench of death.

Xander: Yeah, I think it's Bob.

Giles: (absently) We may all be called upon to fight when it happens.
(picks up his bags)

Xander: When what happens, exactly?

Jack: (very impatiently) Come on!

Giles: I better go. (smiles weakly) Um, hopefully, we shall have time
to prepare. All we need is a few weeks. (turns and leaves)

Cut to Willy's bar. The place has been completely trashed. Buffy is
kneeling down next to Willy, who is lying on the floor behind the bar
with his head and shoulders propped up against the cabinets. He's been
very badly beaten, and the blood flows freely from several cuts in his
head.

Buffy: Tonight?

Willy: (nods, laboring to breathe) Before sunrise. That's what they
said. (winces in pain)

Buffy: (looks at the damage) Why did they do this?

Willy: They were looking for Angel.

Buffy: Angel? Why?

Willy: (breathing shallowly) Said they were coming after you, too, and
nothing could stand in their way because (winces in pain) tonight was
the night...

Severe pain stabs him in the gut, and he turns from her and coughs.

Willy: (painfully) Oh, man...

Buffy: (worried) The ambulance is on its way.

Willy: (coughs, swallows) Look, kid, my clientele ain't exactly nuns
and orphans, but I... I never seen anything like these demons.

Buffy: I'm gonna stop them.

Willy: (coughs) That Hellmouth opens (swallows) they're gonna be the
least of your problems is my train of thought.

He winces in pain again and coughs, then swallows again.

Willy: (between shallow breaths) If I were you... I'd go find Angel...
go somewhere quiet together. I'd be thinking about how I wanna spend my
last night on Earth.

Cut to Xander and the gang. Bob is standing in the back seat with his
fists raised into the air.

Bob: LET'S GET SOME BEER! YEAH!

The other dead boys yell in agreement. Parker, the last one of the group
to be raised, is in an advanced state of decay, and so is in much worse
shape than the others. His face is beyond recognition, having lost much
of its flesh, exposing parts of his skull. Xander can't believe he's
caught up in all of this.

Parker: Dude! Let's go pick up some girls, man. We'll hang out at Taco
Bell, get some girls, go cruise around...

They all laugh, except for Xander.

Dickie: I wanna bake a cake.

Bob slides back down into the seat with an arm around each of his buds.

Bob: Hey, we need some beers, though.

Parker: (to Bob) I can't believe you got shot, man. Was it them
Jackals?

Jack: Are you kidding? We wiped them out after they threw you off the
bridge.

Parker: (appreciatively) Oh, man. You guys, you guys are the best, man.
The best! I mean that.

Bob: (explains to Parker) There's a liquor store. Little Armenian guy
runs the place? He had a gun behind the counter.

He looks ahead, frowning in disgust. The bullet hole in his forehead
above his left eye is plainly visible. He brightens when he has an idea.

Bob: Hey... We should go kick his ASS!

Parker: Yeah!

Bob: YEAAAAAH!

Xander glances back at them nervously.

Xander: If you guys want me to drop you off somewhere, that's...

Jack: (interrupts, pats Xander's shoulder) Nah. You're with us now.

Parker reaches up to him from behind and pats him on neck and cheek with
his grossly rotten hands.

Parker: Oh yeah, man, you on the team now, baby. Whoo-hoo!

The guys in the back all chuckle.

Bob: (serious) What're we gonna do?

Jack: Well, I've heard some interesting suggestions, but I'm gonna have
to go with Dickie's. Let's bake a cake.

Dickie: Yeaaaaah!

Bob and Parker: Yeaaaaah!

Bob laughs as he leans back over the trunk and raises his fists into the
air.

Cut to a hardware store. Xander pulls the car to a stop in front.

Jack: Alright.

He gets out. Dickie pushes the front backrest forward and gets out. Bob
and Parker just jump over the side of the car.

Jack: (to Xander) You stay here and keep the motor running. (joins the
others)

Xander: Uh, this time of night, I'm pretty sure nothing's open.

Bob grabs a newspaper vending machine, yanks it from the sidewalk and
heaves it into the hardware store window. It shatters loudly. Xander
watches nervously.

Xander: But they're always open for *crime*.

The dead boys all climb into the store. Xander holds on tightly to the
steering wheel and fidgets nervously in his seat.

Xander: Okay. Now I'm involved in crime. I'm the criminal element.
(sarcastically) Having a car sure is cool!

He hears Willow's voice, and turns to see her leaving the magic shop
about half a block down on the other side of the street.

Willow: Thank you. Sorry to wake you. (starts down the street)

Shopkeeper: No problem.

Xander: Will!

She sees him and walks into the street toward him. Xander gets out of
the car and goes to meet her.

Willow: Xander, what are you doing here?

Xander: Nothing. Certainly not crime. (grins guiltily and glances
behind him) Wh-what about you?

Willow: (worried) I-I needed supplies for a protection spell. Buffy
called from Angel's. I-it's happening tonight.

Xander: And that thing that's happening would be...?

Willow: I-I can't stay. Buffy'll needs this.

She goes, leaving Xander standing there still unenlightened. Just as
quickly she comes back and gives him a tight hug. She lets go and looks
up at him.

Willow: I love you, Xander.

Again she hurries off, leaving him to ponder his next move.

Xander: Okay, that's it. (turns back to the car) I'm gonna...

Jack steps in front of him and stops him.

Jack: Where you going?

Xander: Look, something's just come up. (looks at the store)

Jack: You gonna bail on me? Is that it?

Xander's response is interrupted by the noise of the others coming out
of the hardware store. Dickie holds up two bags full of ingredients for
him to see.

Dickie: (smiling) We got the cake mix! (puts the bags in the car)

Parker: Where you wanna bake it?

Jack: (ominously) Xander's looking to leave.

Bob: No way. (comes around the car) We need a wheel man. (stands behind
Xander)

Dickie and Parker walk around the other way.

Jack: (menacingly) Xander doesn't feel like he's part of the group.

Xander: (placatingly) No. It's just I'm kinda busy!

Bob comes around to Xander's left. Parker stands to his right.

Bob: He doesn't feel like part of the group because he hasn't been
initiated.

Jack: Do you think he's ready?

Parker: (puts his arm around Xander) Oh, I think he's earned his
stripes. I say we let him in, boys. Huh?

Dickie: (chuckles) Woo-hoo!

Xander: (grins) Great! (nods) I wanna be in the gang, sure!

Parker: Alright! (nudges him in the gut) Yeah.

Jack: (lifts his finger to Xander) That's the spirit.

Parker: Yeah.

Xander: (smiling, getting into it) What do I gotta do?

Jack pulls out Katie and holds the blade to his face. Xander's smile is
instantly replaced with fear.

Jack: (twists the blade threateningly) You gotta die.

Parker pats Xander affectionately on the cheek.

~~~~~~~~~~ Part 3 ~~~~~~~~~~

In the street in front of the hardware store.

Xander: (nervously) Alright, guys, what... Let's just talk about this.

Parker: Aw, you wanna be part of the gang now, don't you?

Jack leers at him, constantly turning his knife.

Xander: Yes, yes, but I'm not *dying* to be in the gang, if you get
the, um... the pun there.

Bob: (insulted) What? You're, you're too good to be dead?

He grabs Xander by the lapels of his jacket and lifts him up.

Bob: You got a problem with dead people?

Xander shakes his head and mouths "no", thinking quickly.

Xander: What about Jack? Jack's not dead.

Jack lowers his knife, reaches down and raises his shirt for Xander to
see. There is a series of bullet holes across his gut. Bob releases
Xander so he can get a better look. Jack drops his shirt back down and
brings Katie back up level to Xander's face.

Jack: Drive-by three weeks ago.

Xander: (exhales) Oh, boy.

Jack: Grandpappy found my body. I wasn't gone but ten minutes before he
raised me. It's a rush, man.

Dickie: (smiling) Let's kill Xander. It'll be fun!

Parker: Yeah, man, you could be a full-fledged member.

Jack: (steps closer and sneers) Come on, Xander. Take it like a man.

Xander: (takes a chance) Alright, enough! You guys have had your fun,
but you forgot about *one* thing.

He looks at Bob and Parker, and then makes a break for it.

Jack: Get him!

Xander runs across the street and into the outside seating area of the
Espresso Pump. They all give chase. Xander waits for them to follow him
into the cafe', then makes another break for it, jumping up onto a table
and hopping over the low wall surrounding the area. He runs back across
the street and jumps into the car. The motor is still running, so he
throws it into drive, floors it and burns rubber out of there, leaving
the dead guys behind.

Bob: Damn him! (throws up his hands) There goes the wheels.

Parker: (plaintively) He took all our stuff, man.

Dickie: I wanna bake a cake.

Jack: (seething with anger) It's alright. We'll get more. The night is
young.

They all head back into the hardware store for more supplies.

Cut to Xander driving along the street, very relieved to have escaped.

Xander: I'd say that's pretty much enough excitement for one evening.

Cut to a park. Faith gets thrown against a fence, pulled off and thrown
against it again by a member of the Sisterhood of Jhe. The demon pulls
her off again, but Faith shakes loose and does a backhand swing at the
demon's head, making it snap hard to the side. Faith then punches it in
the gut and tries for a second hit to the head, but the demon blocks the
attempt, grabs Faith's arms and throws her to the ground. Faith rolls
and comes back up to a fighting stance. The demon lunges at her, but she
kicks it in the knee and then roundhouse kicks it in the head. Without
pausing, Faith launches into a half spinning high wheel kick, which the
demon blocks with both arms. The demon throws Faith's leg down, grabs
onto her jacket and swings her around and back into the fence. Back in
the street Xander rounds a corner and sees the fight in the park ahead
of him. The demon rushes Faith, who grabs the fence behind her and lifts
herself up to do a twin push kick to the demon's gut, shoving her back
hard. Xander sees his opening, and just drives right into the demon,
knocking it back quite a ways onto its ass. He backs the car out into
the street again as Faith watches. The demon gets back to its feet and
starts her chase.

Xander: (to Faith) Get in!

Faith runs to the car and dives into the back seat. Xander guns it just
as the demon catches up, but she can't run fast enough to grab hold of
the car, and is left in their dust.

Cut to Faith's motel. Xander pulls the car to a screeching halt in a
parking spot. They both run out and up the stairs to her room, watching
for any pursuers. Faith opens the door and runs in. Xander is right
behind her and swings the door shut.

Xander: You think Demon Mama followed us?

He checks out the window, but doesn't see anything. He rushes over to
the other window and checks there, too, but again sees nothing.

Faith: No, we're cool. (takes off her jacket) The bitch dislocated my
shoulder, though.

She tosses her jacket aside, careful not to move her arm too much.
Xander comes back over to her.

Faith: Hold me.

He looks at her a bit confused, but gets closer and reaches out to her.
Faith takes his right hand and puts it on her left upper arm. He finally
realizes that he's supposed to hold it steady. She reaches up with her
right hand and grabs hold of his jacket for leverage. She pulls her left
shoulder back and jerks it forward. Her shoulder audibly snaps back into
place. Faith heaves a sigh and rotates her shoulder around in different
positions.

Faith: That's better. (sniffs) She got me really wound up.

She looks at Xander and runs her hand over his chest. She inhales and
exhales deeply.

Faith: A fight like that and... no kill... I'm about ready to pop.

She smiles at him, still rubbing her hand over his chest.

Xander: (nervously) Really? (looks down at her rubbing hands) Pop?!

Faith: (smiles sexily) You up for it?

She runs her other hand down the back of his neck.

Xander: (nods) Oh, I'm up.

She smiles at him and gets closer. She stops rubbing his chest and
lowers her hand to his crotch.

Xander: I'm suddenly *very* up. It's just, um... (grins sheepishly)
I've never been up with people before.

Faith grabs his jaw and kisses him full on the lips with plenty of
tongue.

Faith: Just relax... And take your pants off.

She starts to push his shirt and jacket off of his shoulders.

Xander: Those two concepts are antithetical.

She yanks his shirt and jacket down his back and off his arms, and
throws them down. They lock in a passionate embrace and kiss each other
hard. Faith turns him around and shoves him back onto the bed. She jumps
up after him and straddles him.

Faith: Don't worry. (pulls off her own shirt) I'll steer you around the
curves.

She grins broadly down at him. Xander looks back up at her with more
than a little apprehension on his face.

Xander: Did I mention that I'm having a very strange night?

Cut to a shot of their reflection in the TV. Faith is on top of Xander
under the sheet, moving slowly and purposefully.

Cut to them cuddling afterward. Xander runs his fingertips across her
upper arm. They gaze into each other's eyes for a while. Faith smiles at
him.

Cut outside her motel room door. She opens it and nudges Xander out. He
has only his underwear on and holds the rest of his clothes in his arms.
Faith is wrapped up in the bed sheet.

Faith: That was great. I gotta shower.

She closes the door on him. He just stands there, unsure of what just
happened. He looks at the door again, and soon realizes he's just been
used. Mouth agape, he makes his way back to his car.

Cut to the library. Werewolf Oz is jumping around in the cage, very
agitated. Willow watches him, very worried.

Willow: I've never seen him like this.

Giles comes up behind her with the dart gun and hands it to her.

Giles: It's the Hellmouth. He can sense it's going to open. Be ready
just in case.

Willow checks the rifle as Giles goes to the cage to open it. He looks
back at her before he does.

Giles: Now don't hesitate.

Willow raises the weapon to her shoulder and takes aim, anxious about
having to hurt Oz.

Willow: Do it.

Giles unlocks the door.

Giles: Now Oz...

Oz leaps up against the door and throws it open, knocking Giles to the
floor. He takes a leap toward Willow, but she's ready and pulls the
trigger. The dart flies from the barrel and hits him in the side, and he
yelps and falls to the floor. It's not enough to keep him down in his
agitated state, though, and he gets back up on all fours. Behind him
Giles scrambles to his feet.

Giles: AGAIN!

Willow retreats as she inserts another dart into the gun. Oz is
weakened, but he lunges toward her. Giles runs to get him from behind.
Oz jumps up onto the table just as Giles catches up and grabs him around
the chest. Oz raises himself up on his hind legs, growling fiercely as
Giles gets an arm around each of his, exposing his chest. Willow takes
the shot, and the werewolf yelps again. This time the Phenobarbital does
its job, and Oz collapses onto the table, dragging Giles down o

Kikavu ?

Au total, 176 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Supersympa 
21.09.2020 vers 23h

Elisea2017 
26.08.2020 vers 12h

IThink 
22.07.2020 vers 09h

MikeBallin 
16.06.2020 vers 03h

Darilou 
24.04.2020 vers 19h

Shannah 
09.04.2020 vers 16h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Aloon33  (14.01.2019 à 16:47)

Un épisode très bon plutôt ! le meilleur d'Alex, on ne peut que s'identifier à ce personnage sans pouvoirs, pas populaire mais drôle, le coeur du scooby gang héhé !

stephe  (28.11.2018 à 19:43)

Un épisode plutôt moyen même si intéressant pour Alex.... le pauvre, toujours mis à l'écart (bon ok à raison) par ses amis car il n'est qu'un "simple" humain, c'est dur ; ils pourraient être plus diplomates, surtout Willow à la fin qui lui dit "heureusement que tu n'étais pas là, c'était horrible"... ouais d'accord !

Mais victoire pour lui car il a réussi à dépasser ses peurs et convaincre l'autre de désamorcer la bombe, ouf !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Retrouvez désormais tous les EVs de la citadelle dans la rubrique HypnoFanfics!
HypnoFanfics | Parcourez la bibliothèque!

Notre quartier dédié à la série Elite vient d'ouvrir ses portes ! Bonne visite !
Nouveau quartier ! | Elite

On recherche un nouveau rédacteur de news pour la partie Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Gagnez l'HypnoCard de votre choix en choisissant une case de notre calendrier de l'Avent !
Les HypnoCards fêtent Noël | Misez !

Activité récente

Les Designs
16.11.2020

501 - Musiques
22.11.2020

Saison 7
09.11.2020

Saison 2
09.11.2020

Saison 4
09.11.2020

Saison 1
09.11.2020

Saison 3
09.11.2020

Tournage
09.11.2020

Actualités
I Know What You Did Last Summer : le film adapté en série !

I Know What You Did Last Summer : le film adapté en série !
Amazon Prime vient de passer la commande officielle d'une série adaptée du film I Know What You Did...

TEASER | Suicide Squad 2 : Nathan Fillion est T.D.K.

TEASER | Suicide Squad 2 : Nathan Fillion est T.D.K.
En marge du panel DC Fan Dome qui s'est tenu le 22 août, le réalisateur James Gunn a dévoilé en...

The Order : James Marsters fait un caméo

The Order : James Marsters fait un caméo
James Marsters, l'interprète de Spike, sait surprendre ses fans. La nostalgie des fans de son...

Claws : Juliet Landau sort les ongles en saison 4

Claws : Juliet Landau sort les ongles en saison 4
Celle qui est à l'origine d'une des exécutions les plus mémorables de Buffy (ou, disons-le, de la...

Let the Wrong One In : Anthony Head contre les vampires !

Let the Wrong One In : Anthony Head contre les vampires !
Anthony Head vient de signer pour être l'une des stars de Let the Wrong One In, une comédie...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Emilie1905, Hier à 20:28

Nouveau design pour célébrer la saison 2 sur Zoey's Extraordinary Playlist

lolhawaii, Hier à 21:47

Nouveau design pour promouvoir la saison 5 de MacGyver

quimper, Aujourd'hui à 00:57

Le quartier The Closer vous présente son calendrier de décembre ainsi que celui de novembre. Oui je sais je suis très en retard

quimper, Aujourd'hui à 00:59

Egalement une nouvelle PDM et un nouveau duel dans Un nouveau aux Crimes Majeurs. Bon mois de décembre à vous toutes et tous

CastleBeck, Aujourd'hui à 02:16

Les quartiers Castle, Anne, This Is Us et Lethal Weapon vous offrent des calendriers de l'Avent. venez faire le décompte avec nous.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site