VOTE | 397 fans

#321 : La Cérémonie - Partie 1

Résumé : La remise des diplômes approche et tout le Scooby-gang tente de contrecarrer les projets du maire, qui envoie pour sa part Faith assassiner un vulcanologue. Buffy reconnaît les méthodes de Faith dans ce meurtre, et Giles et Wesley pensent que la victime devait savoir quelque chose de compromettant pour le maire. Les recherches sur les projets du maire avancent lentement mais, en discutant avec Anya, Alex évoque l'ascension. Anya révèle alors au groupe qu'elle a déjà assisté à une ascension, et que le démon en lequel le maire va se transformer sera d'une taille gigantesque. Le maire survient sur ces entrefaites et menace tout le groupe. Plus tard, Oz essaie de réconforter Willow et il finissent par faire l'amour pour la première fois. Giles et Wesley découvrent ensuite que le vulcanologue tué par Faith avait trouvé une gigantesque carcasse sous un volcan et en déduisent que c'est celle d'un démon semblable à celui que le maire va devenir. Anya décide de quitter Sunnydale.

 

Popularité


4.6 - 10 votes

Titre VO
Graduation Day - Part 1

Titre VF
La Cérémonie - Partie 1

Première diffusion
18.05.1999

Première diffusion en France
18.03.2000

Plus de détails

Des élèves font des vas et viens dans les couloirs du lycée. Des toges bordeaux sont disposer sur des tables, ou des étudiants sont assis.

ELEVE : Très gentil. Je vous remercie. À bientôt. (Cordélia prend une toge, Alex arrive derrière elle).
CORDELIA : C’est vraiment ringard cette couleur. (Alex inscrit son nom sur une feuille). Je leur ai pourtant dit que le gris c’était mieux. Mais personne ne veut jamais m’écouter, je suis la seule à avoir du goût ici. (Le jeune homme prend son ensemble).
ALEX : J’aime le bordeaux. Ça fait plus digne. 
CORDELIA : Plus digne, toi ? Tu t’y connais en vêtements. Alors là, j’en suis bouche bée. 
ALEX : J’aurai l’air respectable avec ça. Il y a toutes les chances que demain on soit mort. 
CORDELIA : Je te demande pardon ? 
ALEX : Je te le dis. Je me suis réveillé ce matin avec une boule à l’estomac. J’en suis sûr, j’arriverai jamais à sortir vivant de cette école. 
CORDELIA : Je vois que tu es passé maître dans la manière de positiver dans la vie. 
ALEX : J’ai eu trop de chances, trop souvent et ça ne peut plus durer comme ça. Je suis en sursis. Un petit tour de plus et c’est parti, au revoir ! Tu vois ce que je veux dire ? 
CORDELIA : J’ai du mal à saisir. (Ils partent chacun de leur côté. Dans les escaliers, Willow reprend son album du lycée, d’un main d’un garçon).
GARCON : À tout à l’heure ! (Il s’en va).
WILLOW : Salut !
GARCON : Ouais.
WILLOW : Et on s’appelle, hein ! (Harmony s’avance vers elle).
HARMONY : Willow. (Elles se sourient). Willow, tu signes mon livre ?

WILLOW : Oui. Tu signes le mien aussi ? 

HARMONY : Ah oui. (Elles échangent leurs albums et les signes). Tu sais, j’aurais vraiment aimé qu’on se connaisse mieux toutes les deux. 
WILLOW : Moi aussi. (Dit-elle nostalgique).
HARMONY : Tu es tellement intelligente. J’aurais vraiment aimé être comme toi. 
WILLOW : Merci, c’est très gentil. (Chacune reprend son livre).
HARMONY : On se perd pas de vue hein, surtout. 
WILLOW : Non, on s’appelle. 
HARMONY : Salut ! (Harmony s’en va, Buffy rejoint sa meilleure amie).
WILLOW : Salut !...Oh, elle va me manquer... 
BUFFY : Mais tu la détestes. 
WILLOW : C’est vrai et ça fait des années. Avec moi, elle a toujours été odieuse. Qu’est-ce qu’elle a été insupportable. C’est incroyable, elle va me manquer. C’est une maladie chronique et j’en guéris pas. 
BUFFY : Et en plus, c’est contagieux. (Elles s’éloignent). T’as vu tout ceux de terminal ? On se croirait revenu dans les années soixante. Ou tout du moins, c’est l’image que je me fais de ces années. Sans le hash et les fleurs dans les cheveux... 
WILLOW : Tu n’aimes pas ça ? 
BUFFY : Pas vraiment. (Willow se met face à un distributeur). Enfin, je suis sûr que je manque quelque chose mais cette remise des prix, j’arrive pas à m’y intéresser. On va nous remettre un bout de papier et ça changera quoi ? D’ailleurs, je sens que je vais pas y aller. (S’assoit à une table). 
WILLOW : Oh, charmante petite machine. (Dit-elle au distributeur). Je t’ai demandé une bière et c’est pas du tout ça. (Elle prend sa boisson et s’assoit aux côtés de Buffy). Comment ça, tu veux pas y aller ? Pourquoi pas ? 
BUFFY : L’Ascension. Peut-être que le maire va se transformer en démon et qu’il aura très faim. J’avais l’intention de le combattre. 
WILLOW : Tu pourrais pas faire les deux ? (Alex s’assoit auprès d’elles).
ALEX : Les deux quoi ? 
BUFFY : Assister à la cérémonie et m’occuper du maire. 
ALEX : Le maire ? Vous êtes pas au courant alors. 
BUFFY : Au courant de quoi ? 
ALEX : À la remise des diplômes, qui va parler ? 
WILLOW : Siegfried ? 
ALEX : Non. 
WILLOW : Roy ? 
ALEX : Non. 
WILLOW : Un tigre ? 
ALEX : Arrête de plaisanter, tu veux ? (Willow baisse les yeux). 
BUFFY : Ah non, c’est pas vrai... 
ALEX : T’y crois maintenant à mon idée fixe, que je vais mourir ? 
BUFFY : Le maire à la cérémonie. Il aura plus d’une centaine d’élèves à sa merci. Tu as d’autres bonnes nouvelles à m’annoncer ? 

Plus tard, quelqu’un frappe à la porte d’un appartement.

LESTER : Une minute, je vous prie. (Se dirige vers la porte et l’ouvre. Faith se trouve en face de lui). 
FAITH : Bonjour, je voudrais voir le professeur Worlse. 
LESTER : Euh, oui c’est moi. Mais je vous demanderais de revenir pendant la journée. D’habitude, les étudiants prennent rendez-vous. 
FAITH : Je ne suis pas une élève. Je travaille pour le maire. Je m’appelle Faith. 
LESTER : Oh, pardon. Entrez, je vous en prie. (La jeune femme entre). J’ai été très surpris de son coup de téléphone. Je ne m’attendais pas à ce qu’un politique montre autant d’intérêt pour mes recherches. 
FAITH : Il vous admire beaucoup professeur. 
LESTER : Oh, appelez-moi Lester. 
FAITH : Nous sommes seuls Lester ? 
LESTER : Oui. Célibataire endurci, j’aime mon espace. 
FAITH : Je vois ça. (Fouille dans sa poche et sort son couteau). Ça vous ennuierait de vous retourner Lester ? 
LESTER : Qu’est-ce que vous faites ? 
FAITH : Vous ne sentirez rien. 
LESTER : Posez ça voyons ! (Il recule, effrayer. La Tueuse s’avance lentement vers lui). Vous me faites peur ! 
FAITH : Ça je comprends. (Le plaque au mur). 
LESTER : Pitié ! 
FAITH : Désolée, c’est non. Le patron veut que je vous tue. 
LESTER : Pourquoi ? 
FAITH : Tu sais, j’ai jamais pensé à lui demander... (Elle plante son poignard dans l’estomac de sa victime).

GENERIQUE

Dans l’appartement de Faith, le maire range un peu, éclairé par le soleil.

MAIRE : Ainsi, tout s’est passé en douceur avec monsieur Worlse. 
FAITH : Il a été le seul à penser le contraire. (Dit-elle dans une autre pièce, son patron ricane).
MAIRE : En voilà un de moins. de demi-mesure dans ce genre de choses. Le grand jour est si prêt maintenant. On sent même une excitation dans l’air. Dis donc toi, tu vas te montrer oui ou non ? 
FAITH : J’en sais rien... 
MAIRE : Allez. (La jeune femme le rejoint timidement, vêtue d’une petite robe rose).
MAIRE : Wow ! (Il s’assoit). Une apparition... 
FAITH : Je me sens ridicule là-dedans. 
MAIRE : Tu es adorable. Parfaite pour l’Ascension. Tous les garçons qui réussiront à s’en sortir voudront sortir avec toi. 
FAITH : Il n’y a que, c’est pas moi du tout. 
MAIRE : Pas toi ? (Il se lève). Je vais te dire une chose, personne ne sait qui tu es. (S’approche d’elle). Pas même toi, mademoiselle j’ai-tout-vu. L’Ascension ne sera pas seulement mon heure de gloire, ce sera la tienne. Aussi Faith, tu vas exploser. Tu vas montrer au monde la puissance qui est en toi. Je pense à ce que tu as déjà fait et aussi bien sûr, à ce que tu feras. (Il passe la main dans les cheveux de sa protégée). Aucun père ne pourrait être plus fier. 
FAITH : Faut pas que je vous laisse tomber. 
MAIRE : Impossible. (Il lui sourit). Maintenant, rhabille-toi comme tout à l’heure, je vais t’acheter une glace. (Ils se sourient, la jeune femme part se changer).

Willow arrive en vélo dans la cour du lycée. Elle attache sa bicyclette, Percy s’avance vers elle en se frayant un chemin parmi les autres étudiants.

PERCY : Hey, Willow ! 
WILLOW : Salut Percy.
PERCY : J’ai eu l’histoire. (Lui montre son examen). 
WILLOW : Oh, bravo. Ça me fait très plaisir. 
PERCY : Je suis un intello, je suis un vrai intello. 
WILLOW : Félicitations ! 
PERCY : Ecoute euh, je voulais te remercier de m’avoir filé un coup de main. T’as été patiente. Et je te remercie de ne pas m’avoir fichu une raclée comme au Bronze. 
WILLOW : Tu sais Percy, si j’ai dû faire ça, c’était pour ton bien...  
PERCY : Oui je sais, je sais. (Oz les rejoints).
OZ : Salut ! 
WILLOW : Oh ! L’histoire c’est important tu sais. (Dit-elle à Percy).
PERCY : Oui. Mais je viens de réaliser une chose...ça c’est la dernière. Demain, c’est la remise des diplômes. Je pourrai oublier toutes ces idioties. (Il part). 
OZ : Euh...on ne peut jamais savoir, il n’aura peut-être pas la chance de tout oublier. (Le couple marche).
WILLOW : Ah, ah... 
OZ : J’essayais de te faire sourire. 
WILLOW : Tu vois, j’ai du mal à sourire. Ça me terrifie qu’on ait à se battre contre le maire. Je ne veux pas qu’il boive le sang, de toute la classe. Il faut qu’on trouve un rituel magique pour empêcher l’Ascension. 
OZ : On va trouver. 
WILLOW : Ouais. (Ils se dirigent vers l’entrée du bâtiment, main dans la main. Pendant ce temps, Alex entre avec discrétion dans une salle de classe rempli d’élève. Le professeur se retourne vers lui).
PROF : C’est gentil de nous rendre visite monsieur Harris. (Le jeune homme s’assoit). Écoutez, je sais que vous avez terminé vos examens et que vous avez (Alex s’aperçoit qu’Anya est assise à côté) très envie de sécher les cours mais vous n’êtes pas encore lauréats, désolé. Il y a encore des cours et tout le monde doit y participer. Monsieur Harris, à vous l’honneur. 
ALEX : Euh... (fronce les sourcils) E. 
PROF : Non, il n’y a pas de E. (Rigole et dessine la tête du bonhomme pendu au tableau) (à lui-même) Ils commencent toujours par le E. Pendu ! 
ANYA : Salut. 
PROF : Steeve ? 
ALEX : Salut. 
ANYA : Je me demandais...si...peut-être que si tu es libre ce week-end, on pourrait...peut-être que...on pourrait sortir un soir. 
ALEX : Pourquoi ? Tu voudrais me raconter en détail comment tu as tué ces mecs quand tu étais démon avant ? Ça, ça m’exciterait assez ! 
PROF : Silence, monsieur Harris ! 
ANYA : Euh...bon, on pourrait faire autre chose si tu préfères. On pourrait... regarder un match, celui que tu veux. 
ALEX : Euh…j’sais pas.
ANYA : Les hommes aiment le sport, je peux te l’assurer. 
ALEX : Oui. On aime le sport. On adore regarder les films d’action, on aime manger de la viande rouge et surtout regarder les fesses des filles. Durant un millénaire, tu t’es vengé de nous et c’est tout ce que tu sais sur les hommes ? 
ANYA : Je fais des efforts d’accord ? T’as aucun sermon à me faire.
ALEX : Je suis désolé. 
ELEVE : Et M, ça irait ? 
ALEX : Écoute, je sais même pas si je serai en vie le week-end prochain. Mais si tu veux, et si je survis à l’Ascension alors peut-être qu’on pourrait envisager un sport plus... (Il se rend compte qu’Anya est terrifiée).

ELEVE : W ! 
ALEX : Quoi ? 

Buffy lie le journal, assise dans la bibliothèque. Giles et Wesley sont en train de s’entraîner avec des fleurets.

BUFFY : Faith. 
WESLEY : Tu en es sur ? 
BUFFY : Aucun doute là-dessus, c’est sa manière d’agir. 
GILES : Poignardé sauvagement, Lester Worlse, professeur de zoologie invité à l’université. Il n’y a aucune trace de provocation. D’aucune forme.
WESLEY : Crime crapuleux peut-être. (Attaque Giles). Coup de folie. (Giles pare ses attaques). Tout le monde agit de façon un peu bizarre ces temps-ci. (Continue son duel avec Giles). Faith a tendance à avoir des coups de folie. 
BUFFY : Non, pas elle. C’est son état normal. 
GILES : Le Maire a certainement voulu se débarrasser de lui. 
BUFFY : Ce qui nous amène à nous demander, pourquoi ? J’ai l’intention de détruire une ville entière mais je prends le temps de tuer un pauvre Lester sans défense. 
GILES : Genre petit détail à régler. Lester avait quelque chose ou savait quelque chose. 
BUFFY : Alors, je voudrais savoir aussi. Ce que le maire essaiera de cacher, c’est ça qu’on devra chercher. 
WESLEY : Ah ! Parce qu’il va essayer de cacher un indice précieux à nos yeux, le maire va, par inadvertance, nous guider vers lui. 
BUFFY : Vous êtes sûr que vous suivez là ? (Giles s’assoit à côté d’elle). Parce que c’est ce qu’on vient de dire. 
WESLEY : Mouais, sûr. Tu vas aller chez lui. Fouille de son appartement, analyse rigoureuse, rapport détaillé. 
BUFFY : J’adore votre façon de donner des ordres. Si masculine.
WESLEY : Euh. Oui. Ça veut dire que tu es d’accord ? C’est que, j’ai un peu de mal à te suivre. 
BUFFY : Je suis d’accord. 
GILES : Buffy, sois prudente. Faith va sans doute réapparaître. 
BUFFY : Je ne crois pas qu’elle le fera. Se montrer au grand jour, elle est trop intelligente pour ça. 
GILES : Au moins, fais attention. Faith a un gros avantage sur toi, Buffy. 
BUFFY : Parce que je ne suis pas folle et que je ne tue pas les gens comme elle. 
GILES : Parfaitement vu. 
BUFFY : Je ferai attention. Je la laisserai en vie, aussi étrange que ça puisse paraître. Je l’obligerai à se rendre et elle va m’obéir. 
WESLEY : Ne laisse pas tes sentiments envers Faith influencer ton travail.

BUFFY : Neutraliser Faith, c’est mon travail. Cette décision devrait vous rassurer. 
WESLEY : Faith, ce n’est pas l’important. Notre priorité, c’est d’arrêter l’Ascension. 
ALEX : Plus facile à dire qu’à faire, monsieur le gendarme. (Alex et Anya entrent dans la pièce).
WESLEY : Alex, si vous n’avez rien de plus constructif à ajouter... 
ALEX : Vous voulez en savoir plus sur l’Ascension, non ? Je vous présente la seule personne vivante qui en ait vu une. (Quelques secondes plus tard, Anya est assise, Buffy est assise sur la table, alors que les autres sont auprès d’elles).
ANYA : Il y a huit ans environ, dans la vallée de Coscob aux pieds des montagnes de l’Oural, un sorcier a réussi à accomplir l’Ascension. Il est devenu l’incarnation du démon Loesh. J’étais là pour jeter un sort à un berger qui avait été infidèle. Sa femme voulait que tout son troupeau reste... 
BUFFY : Est-ce qu’on peut revenir au sujet ? 
ANYA : Désolée. Loesh, c’était...il, il a décimé le village en seulement quelques heures. Deux ou trois personnes ont pu s’échapper. J’ai pourtant vu d’horribles massacres. J’ai, personnellement été responsable de beaucoup d’entre eux mais... 
WESLEY : Je suis désolé mais Loesh était certes un tueur qui avait quatre ailes, si je ne me trompe pas. Mais d’après ce que je crois savoir, il n’est pas le plus féroce, de tous les démons qu’on a affrontés. 
ANYA : Vous n’avez jamais vu de démons. 
BUFFY : Euh, si moi. Les tuer, c’est ma profession depuis quatre ans. 
ANYA : Tous-tous les démons que tu as vus sont inconsistants. Ce sont des débris d’humain. Comme des vampires. L’Ascension permettra à un humain de devenir un pur démon. Ils sont différents. 
GILES : Différents ? 
BUFFY : Comment ? 
ANYA : Déjà pour une chose, ils sont plus grands. 

Le soleil brille dans la cour, Wilkins et Snyder marchent côte à côte alors que les préparatifs de la remise des diplômes sont en train d’être installé.

SNYDER : Les élèves seront là et les parents de ce côté-ci. Nous serons sur l’estrade. Ils avanceront en procession comme d’habitude et vous pourrez commencer votre discours. 
MAIRE : Tout ça me paraît merveilleux. 
SNYDER : Oui, si tout se passe sans incidents. 
MAIRE : Ne vous inquiétez pas. Assurez-vous que les élèves viennent tous. Ceux qui ne voudront pas venir à la remise des diplômes, eh bien, i-ils devront se passer de diplômes. 
SNYDER : Ils viendront, monsieur. (Ils s’arrêtent).
MAIRE : Appelez-moi Richard. Vous avez fait du bon boulot ici. Je sais que c’est un peu, disons, différent ici à Sunnydale. Tous les deux, on a vu toutes sortes de choses. Ce qui est important, c’est qu’on ne se laisse pas déborder et on va s’en charger. 
SNYDER : Je crois à l’ordre. 
MAIRE : Sunnydale vous devra une dette et je vous jure qu’elle sera payée. Je mettrai personnellement sur votre facture, à payer sans délai. (Il s’en va).

Pendant ce temps, Buffy et les autres parlent de l’Ascension.

ANYA : Ça ne ressemble pas à Loesh, les rituels sont très différents. 

GILES : Je penserais que ça nous aiderais. (Oz et Willow finissent par rejoindre leur ami).

OZ : Qu’est-ce qui se passe ? 
WILLOW : Qu’est-ce que cette fille vient faire ici avec nous ? 
GILES : Anya a été témoin d’une Ascension. 
WILLOW : Oh ! C’est différent. 
BUFFY : Et en ce qui concerne les araignées ? Le maire a une boîte d’araignées qu’il doit avaler. Une boîte de...c’est quoi déjà ? Gravlax ? 
GILES : Gavrock. 
ANYA : Ça ne me dit rien. 
BUFFY : Anya, je suis sure qu’il y a quelque chose dont tu te souviens qui pourrait nous aider. (Le maire entre et s’avance vers eux).
MAIRE : Alors... (Le groupe se retourne vers lui et s’écarte). Voilà donc le sanctuaire. Faith m’a dit que c’est ici, que vous vous réunissez pour concocter un petit complot. Je dois dire que je trouve ça sympathique de voir que des jeunes gens comme vous s’intéressent autant à la lecture, surtout à l’heure actuelle. (Il rit). Alors, quelles sont les lectures de prédilection aujourd’hui ? (Il prend un livre qui se trouve à côté de Giles. Il lie). "La bête marchera sur la terre et les ténèbres s’en suivront. (D’une voix joyeuse) Toutes les races humaines ne feront qu’une dans la terreur et la destruction." Oh. Quel joli conte de fée ! Différentes races dans un même creusé... 
BUFFY : Ce que ça doit vous fatiguer à la longue de vous écouter parler. (Wilkins ricane). 
MAIRE : Votre charmante élève a un certain courage...je la dévorerai ! (Giles s’empare d’un fleuret et le plante dans le cœur du maire, celui-ci recule et s’arrête). Bravo ! C’est un geste un peu irréfléchi. (Retire l’épée de sa poitrine). Une violence aussi gratuite comme ça, devant des enfants. Vous savez bien Giles que c’est à vous, de montrer l’exemple.
BUFFY : Sortez ! (Wilkins essuie la lame de l’épée avec un mouchoir).
MAIRE : Je suis la peur. Ça me plaît. Certains d’entre vous mourront vite, si ça peut vous rassurer. Bien. Nous nous verrons à la cérémonie. (Il lance l’épée à Giles, qui l’attrape). Il faudra pas rater mon discours. Je vous jure que, ça vaudra son pesant d’or. (Il part).

Alex accourt après Anya dans les couloirs, parmi une foule d’étudiant.

ALEX : Anya, attends ! (Elle s’arrête et se retourne vers lui). Où est-ce que tu vas ? 
ANYA : J’en sais rien. S’il y avait tout de suite une fusée en partance pour la lune, je la prendrais. 
ALEX : On a besoin de toi. Tu peux sûrement nous aider. 
ANYA : J’ai peut-être aussi envie de vivre. Il n’y a rien à faire pour arrêter l’Ascension. Vous aviez raison la première fois. La seule chose censé à faire, c’est de se tirer vite fait. (Elle s’en va, alors que Cordélia rejoint Alex).
CORDELIA : Qu’est-ce qu’il lui prend ? 
ALEX : Elle a peur. 
CORDELIA : Mais de quoi ? 
ALEX : Le maire compte nous tuer tous pendant la cérémonie. 
CORDELIA : Hum. Et toi, tu comptes aller en cours ? 
ALEX : J’vais pas me gêner pour sécher. 
CORDELIA : Ouais. Moi aussi. (Ils s’en vont).

Joyce rentre dans sa chambre, elle plus tard.

JOYCE : Buffy ? Je suis rentrée. Est-ce que tu veux aller... (Sa fille remplie une valise qui est posée sur le lit). Qu’est-ce que tu fais ?...Tu veux partir, encore ? Et tu emmènes mes affaires ? 
BUFFY : Maman, il faut que tu t’en ailles, ce soir.
JOYCE : Mais je ne veux pas rater la cérémonie. 
BUFFY : Si, justement, c’est ça l’idée.
JOYCE : Il n’en est pas question, j’en rêve depuis toujours. 
BUFFY : Maman. La remise des diplômes est une cérémonie sans aucun intérêt. On est obligé d’écouter un flot de paroles inutiles pour ensuite recevoir un papier qui dit qu’on est diplômé, ce qu’on sait depuis longtemps. Et le bordeaux, je déteste cette couleur alors ne discute pas s’il te plaît.
JOYCE : Quoi ? Il y a un terrible démon qui va attaquer l’école, c’est ça ? (Elle comprend en plongeant son regard dans celui de sa fille, qu’elle a raison. Joyce s’assoit sur le lit). C’est ça...oh, tu sais Buffy, quand je regarde en arrière, tout ce qui s’est passé...je crois que j’aurais dû t’envoyer dans une autre école. 
BUFFY : Maman, promets-moi que tu seras loin d’ici demain. 
JOYCE : Je ne te laisserai pas affronter seule un horrible monstre. Si je vais quelque part, tu viens avec moi.
BUFFY : Je ne peux pas et tu le sais. 
JOYCE : Eh bien, moi non plus je ne peux pas. 
Buffy dépose un chandail dans la valise et soupire. 
BUFFY : Maman, je sais que quelques fois, tu aimerais que je sois différente. 
JOYCE : Oh Buffy, non.
BUFFY : Si. Pourtant, j’aurais adoré être quelqu’un d’autre. Un, un grand chercheur, un médecin génial, une personne normale. Mais c’est pas ça. Il y a une chose que je sais faire et beaucoup mieux que n’importe qui d’autre au monde. C’est me battre et je dois le faire. Mais si tu es là et que je m’inquiète, je ne pourrai pas réussir. 
JOYCE : Buffy, écoute je... 
BUFFY : Si tu restes, je vais me faire tuer. Fais-moi confiance, je te jure que c’est vrai. Est-ce que tu me crois ?

Willow est allongée sur son lit en train de lire un livre sur les démons, Oz est devant un bureau en train de faire des recherches sur un ordinateur.

WILLOW : Oh ! (Ferme son livre). C’est frustrant ce que lis.
OZ : Il y a rien à en tirer ? 
WILLOW : Non, c’est génial. Si je veux, rendre la fougère invisible ou communiquer avec les crevettes. Alors là, j’ai tout ce qu’il faut là-dedans. 
OZ : Nous sommes différents des autres espèces. 
WILLOW : Oh, c’est une plaisanterie. Je suis incapable de trouver un rituel pour arrêter l’Ascension. Je ne suis pas sorcière. Si je l’étais, j’aurais déjà fait retrouver à Amy, forme humaine.
OZ : Mais tu as su l’entourer de ton affection. Je ne pense pas qu’elle fasse une dépression nerveuse. 
WILLOW : Oz... 
OZ : Quoi ? 
WILLOW : Est-ce que tu, pourrais faire semblant de t’intéresser à ce qui arrive ? 
OZ : Tu crois que ça m’est égal ? 
WILLOW : Je crois qu’il est possible que dans deux jours, on nous tue et tu fais comme si de rien n’était, tu plaisantes. 
OZ : Ça peut t’aider si je panique ? 
WILLOW : Oui. Ça serait très chouette. La panique est une chose qu’on peut partager en temps de crise. Et-et tout ce qui nous est assez angoissant. On ne sait pas ce qui va se passer et ce que je me dis, c’est qu’il y a toutes sortes de choses qu’on est supposé entreprendre après la sortie de l’école. J’étais décidée à me donner du mal pour y arriver mais on va tous probablement être tués alors c’est vrai que j’aurais voulu que tu... (Son petit ami la rejoint et l’embrasse passionnément, pendant quelques secondes). Qu’est-ce que tu fais ? 
OZ : Je panique. (Ils s’embrassent à nouveau et s’allongent).

Dans l’appartement de Worlse dans la nuit, Buffy met quelques dossiers dans un carton. Angel est sur le point d’entrer dans la pièce mais il glisse sur le pas de la porte et se rattrape. La jeune femme se retourne vers lui.

BUFFY : Ah, c’est toi. 
ANGEL : J’ai loupé mon entrée. Ils viennent de passer la serpillère. 
BUFFY : Qu’est-ce que tu viens faire ici ? (Angel s’avance vers elle).
ANGEL : J’avais rendez-vous avec Giles. Il m’a demandé de te rejoindre ici. 
BUFFY : Il a peur que je tombe sur Faith. 
ANGEL : Et toi, non ? 
BUFFY : Ça va arriver de toute façon. 
ANGEL : Qu’est-ce que c’est ? (Il parle du dossier qu’elle a dans la main).
BUFFY : Un rapport. Excavation d’une couche profonde de lave. Il devait être vulcanologue ou quelque chose comme ça. 
ANGEL : Apparemment, rien à voir avec le maire. 
BUFFY : J’ai essayé de voir mais la seule chose que j’ai compris, c’est la ponctuation. Je vais apporter tout ça à Giles. (Elle porte un carton). Il saura mieux que moi. 
ANGEL : Attends, laisse-moi t’aider. (Il prend le carton et ils quittent la pièce. Ils font quelques pas dans la rue, parmi des passants).
BUFFY : Tu sais, je te remercie mais je crois que je vais y arriver toute seule... 
ANGEL : Je peux t’accompagner. 
BUFFY : Écoute, je n’ai pas besoin d’escorte. Je suis une grande fille, avec des supers pouvoirs. Tu te souviens ? Je, je veux pas que tu me colles comme ça. 
ANGEL : Je te remercie, c’est gentil. 
BUFFY : Non, pardonne-moi. C’est que (Ils s’arrêtent). On fait un p’tit bout de chemin ensemble et puis tu t’évanouis dans l’ozone. Pour moi, j’étais persuadée que tu étais parti. 
ANGEL : Tu es furieuse contre moi parce que je suis trop là ou parce que je ne le suis pas assez ? 
BUFFY : C’est ça. Oui. 
ANGEL : Oui quoi ? 
BUFFY : Quoi ? 
ANGEL : Je comprends pas. 
BUFFY : Je vois bien que tu ne comprends pas. Pas maintenant en tout cas. 
ANGEL : Tu me parles comme ça pour que ce soit plus facile pour toi ou pour moi ? 
BUFFY : On ne va pas recommencer cette discussion ! Je pensais que tout ça c’était fini, réglé. 
ANGEL : C’est pas aussi simple. Une fois que le maire... 
BUFFY : Je sais. Le monde est en péril et il sera sauvé par nous deux. C’est la dernière mission que j’accepte de faire avec toi. 
ANGEL : Je m’en voudrais de m’imposer. (Il jette le carton au sol, tourne le dos et s’éloigne). 
BUFFY : T’en as vraiment rien à faire alors ! (Angel revient vers elle).
ANGEL : Mais comment peux-tu dire ça ? C’est toi qui me force à agir comme ça mais c’est très dur à accepter. 
BUFFY : C’est gentil de me dire ce que tu penses de moi. 
ANGEL : Faut bien que je te réponde, c’est toi qui attaque. 
BUFFY : Revivre ça, c’est au-dessus de mes forces. Tu reviens dans ma vie alors que je fais tout pour essayer de t’oubl... (Une flèche traverse la poitrine de son partenaire. Angel s’agenouille et se tient à la jeune femme. Il finit par s’allonger sur le sol, Buffy lui caresse la joue et regarde autour d’elle, alors que des gens arrivent auprès d’eux, sous le choc). Angel. (Quelques mètres plus loin, Faith et un vampire qui tient un arc, se tiennent sur le toit du cinéma).
VAMPIRE : J’ai raté le cœur. 
FAITH : Oui, on dirait.

Angel est assis dans la bibliothèque, Giles casse un bout de la flèche, tandis que Buffy est auprès d’eux.

GILES : Voilà... 
BUFFY : Tu es prêt ?
ANGEL : Oui. 
BUFFY : À trois. Un... (Elle retire la flèche d’un coup sec). 
ANGEL : Je savais que tu allais faire ça. 
GILES : Ça ne saigne pas beaucoup. 
ANGEL : Je cicatrise vite, ça devrait aller. 
BUFFY : C’est une chance, que Faith soit nulle au tir à l’arc. (Elle nettoie la plaie). 
GILES : Tu es sure que c’était elle ? 
BUFFY : Oui. J’ai limité ma liste des suspects à une seule personne. (Wesley lie les dossiers que la Tueuse à ramener).
WESLEY : Fascinant.
GILES : Quoi donc ? 
WESLEY : On dirait que notre professeur Worsle a dirigé une expédition au Kawai. Il aurait extrait des échantillons de lave très ancienne près d’un volcan en sommeil. 
BUFFY : Je ne suis pas encore fascinée. 
WESLEY : Il a mis à jour quelque chose. Une carcasse, conservée dans la larve. 
GILES : Une carcasse ? 
WESLEY : Et elle serait énorme. Monsieur Worsle pense qu’il pourrait s’agir d’une carcasse de dinosaure inconnu à ce jour.
ANGEL : Un démon. 
GILES : C’est sans doute pour cela que, le maire a voulu garder top secret. C’est le même genre de démon qu’il est en train de réincarner alors ça veut dire que...C’est tout à fait inutile de le tuer avant l’Ascension. C’est sous sa forme de démon, qu’il faudra le tuer. 
BUFFY : Génial. On se fait livrer un million de tonnes de lave incandescente et on est sauvé. ANGEL : C’est quand même une piste. (Buffy aide Angel a se relever, très affaiblit, il manque de tomber. La jeune femme le rattrape). 
BUFFY : Je crois que tu en as fait assez pour aujourd’hui. Tu vas aller...

ANGEL : Oh non. (Il s’écroule par terre, Buffy se précipite vers lui. Giles la rejoint, prend la flèche et sent la pointe. 
GILES : Il faut des analyses d’urgence. 
ANGEL : Je ne sens plus mon épaule. (Dit-il assis par terre, adosser contre un mur. Il est en sueur, Buffy est à ses côtés, elle lui touche le front).
BUFFY : Tu as de la fièvre.
ANGEL : C’est du poison, je le sens. 
GILES : J’appelle les autres qu’ils viennent nous aider. Je crois qu’il faut te transporter chez toi, que tu sois en sécurité avant le lever du soleil. 
BUFFY : Vous croyez qu’on pourra trouver ce que c’est ? 
WESLEY : Le Conseil a répertorié toutes les toxines, filtres, poisons ou autres. Je les contacte tout de suite. 
BUFFY : Merci. (Giles part avec Wesley. Buffy caresse la joue d’Angel, ils se regardent avec inquiétude). T’inquiète pas, ça va aller. 

Willow à la tête posée sur le torse d’Oz, alors qu’ils sont allonger dans le lit, entouré de leur vêtement.

WILLOW : (sourit) Je me sens différente. Tu sais, je crois que c’est normal. Tu te sens différent ? Oh non, tu as déjà...bien sûr, c’est pas pareil pour les hommes, je sais. Et c’était, c’était bien. C’était bien ? Ça ne se fait pas de se dire tout ça. 
OZ : Je sais exactement ce que tu veux dire. 
WILLOW : À quel sujet ? 
OZ : Tout est différent maintenant. (Il bise le front de sa petite amie puis ils se regardent et s’embrassent. Le téléphone sonne, l’étudiante décroche). 
WILLOW : Allô. 
GILES : Viens immédiatement, c’est urgent. (Willow raccroche).
WILLOW : C’est Giles, il faut y aller. (Le couple se lève). 

Wilkins est assis devant la boîte de Gavrock dans son bureau, Faith le rejoint.

FAITH : On l’a descendu patron. 
MAIRE : Bravo, bravo ! 
FAITH : On l’a eu dans le dos. Il a basculé en arrière. Buffy regardait tout autour, morte de peur. C’était génial ! 
MAIRE : Eh bien, ça va l’occuper un bon bout de temps.

FAITH : Et maintenant ? 
MAIRE : Le rituel de Gavrock. Je dois ingérer quelques-unes des habitantes de cette boîte. 
FAITH : Ingérer ? 
MAIRE : Ouais. 
FAITH : Vous êtes dégoûtant. 
MAIRE : Tu n’as pas besoin de regarder. (Ricane-t-il). Tu n’as qu’à rentrer chez toi te reposer, c’est demain le grand jour. 
FAITH : Faut me donner quelque chose à faire. Je vais jamais pouvoir dormir. Il y a personne à tuer ou à mutiler ? Je suis très douée pour ça. 
MAIRE : Un vrai bout d’entrain hein ?
FAITH : Ma mère m’appelait comme ça, quand j’étais petite. Une fois, je me souviens... euh, demain, l’Ascension et tout ça, il faudra que je me batte ? 
MAIRE : Si tout va comme je veux, je ne pense pas, non. Mais il peut y avoir des impondérables. 
FAITH : Ça veut dire, que je dois être là. 
MAIRE : C’est un ordre. 
FAITH : Quand, quand j’étais enfant, je me souviens à Boston, il y avait une carrière et-et tous-tous les enfants avaient l’habitude de sauter des rochers. Et il y en avait un qui était bien plus haut que les autres. J’étais la seule à me lancer dans le vide. Les autres restaient accrochés en haut. 
MAIRE : Et pas toi ? 
FAITH : Non. Je sautais. 
MAIRE : Va te reposer. 
FAITH : Bonne chance avec vos araignées. (Ils se sourient, elle part).

Oz, Willow et Alx sont dans la salle de chimie du lycée, dans la nuit. Ils font quelques recherches.

WILLOW : Ils doivent avoir tout ça à la boutique de magie. (Dit-elle en lui tendant la page d’un livre qu’elle vient d’arracher). Je vais pouvoir me faire une idée exacte de l’origine de ce poison. 
ALEX : J’ai pas beaucoup de liquide. 
WILLOW : Dis-leur que c’est pour moi. 
ALEX : D’accord. (Il part et marche dans les couloirs, il tombe sur Anya). 
ANYA : Alex. 
ALEX : Qu’est-ce que tu fais là ? Je te croyais sur la mer de la tranquillité. 
ANYA : Je m’en vais. Ma voiture est dehors. Je voulais...enfin, je voulais dire... 
ALEX : Quoi ? 
ANYA : Tu peux venir avec moi. 
ALEX : Venir avec toi ? Tu plaisantes ? 
ANYA : Pourquoi pas ? On pourrait rouler toute la nuit. Personne nous retient. On pourrait... se relayer au volant. Comme ça, il y en a un qui dort. Tu seras tué si tu restes ici. 
ALEX : Ça se pourrait bien. 
ANYA : Quand je pense qu’il pourrait arriver quelque chose, ça me rend malade tu sais. Je crois que je pourrais vomir. 
ALEX : Amis de la poésie, bonsoir. 
ANYA : C’est horrible. Tu peux me croire, je sais ce que j’ai vu. 
ALEX : Ben, désolé de t’avoir rendu malade Anya. 
ANYA : Oh…viens avec moi. 
ALEX : C’est non. 
ANYA : Pourquoi ? 
ALEX : J’ai des amis qui restent là. 
ANYA : Et alors ? 
ALEX : Le genre humain peut encore faire des progrès sur terre. 
ANYA : Tu crois vraiment que vas les aider autant que ça ? Je suis sûr que tu vas être dans leurs pattes. 
ALEX : Chérie, votre temps de parole est écoulé. 
ANYA : Bien, je serai heureuse si tu meurs. (Le jeune homme s’en va). Tu ne me dis pas au revoir ? 

Angel est allongé dans son lit au manoir. Buffy est assise près de lui, elle lui tient la main et la bise puis elle prend un linge mouiller et le tamponne sur le visage de son partenaire, qui est fiévreux.

BUFFY : On va trouver...on va trouver. (Elle entend du bruit puis elle regarde la blessure du vampire, le poison s’étend. Elle le recouvre et va dans la pièce d’à côté, ou Giles est devant la cheminée. Wesley les as rejoint).
GILES : Vous avez joint le Conseil ? 
WESLEY : Oui. Ils...ils ne veulent pas nous aider. 
BUFFY : Ah oui ? 
WESLEY : C’est-à-dire que, ce n’est pas dans la politique du Conseil de soigner les vampires. 
GILES : Vous leur avez dit que les circonstances... 
WESLEY : Quels que soient les circonstances. Et j’ai essayé de les convaincre, je vous le jure. 
BUFFY : Essayez encore ! 
WESLEY : Buffy, ils ne veulent rien savoir. Ils se réfèrent à des règles beaucoup plus anciennes que notre civilisation. 
BUFFY : Et moi je vois l’homme que j’aime en train de mourir. Alors vous comprendrez que tout ce que vous me dites, m’est égal. 
GILES : Buffy, on arrivera à le sauver. 
WESLEY : Les ordres du Conseil sont formelles, il faut que... 
BUFFY : Les Ordres ? Je crois qu’à partir de maintenant, je n’obéirai plus aux ordres. Que ce soit ceux du Conseil ou les vôtres. 
WESLEY : Tu ne vas tout de même pas leur tourner le dos ?
BUFFY : Ils sont très loin. Ils auront du mal à voir de quel côté je suis tournée. 
WESLEY : Giles, parlez-lui. 
GILES : Je n’ai rien à lui dire, désolé.
BUFFY : Wesley, retournez voir le Conseil... 
WESLEY : Mais tu ne dois... 
BUFFY : Et dites-leur que jusqu’à ce qu’il y ait une autre Tueuse, ils peuvent fermer boutique. Je ne travaille plus pour eux désormais. 
WESLEY : Tu ne vois donc pas ce qui se passe ? Faith empoisonne Angel pour t’écarter. Pour que tu oublies la piste du maire et ça a marché. On a besoin d’une stratégie ! 
BUFFY : J’ai une stratégie. J’agirai, seule. 
WESLEY : C’est une mutinerie. 
BUFFY : J’ai l’intention de prendre ça comme un compliment. Giles, je ne peux pas rester plus longtemps, je vais voir si je peux aider les autres. 
GILES : Bien sûr. 
BUFFY : Je vous le confie. 
GILES : Je t’appelle s’il y a quelque chose. (Buffy fait quelques pas mais Wesley se met en travers de son chemin).
WESLEY : Buffy. Tu ne sais pas ce que tu fais. 
BUFFY : Vous n’êtes plus dans le coup. (Elle passe à côté de lui et part).

Dans la salle de chimie, Oz et Alex lisent un livre. Willow et sa meilleure amie font également des recherches.

WILLOW : Trouver le poison n’a pas été trop difficile. C’est une composition mystérieuse, au nom latin qui veut dire grosso modo, le tueur de la mort. Il a été utilisé sur des vampires.
BUFFY : Et l’antidote ? 
WILLOW : Malheureusement, il n’y a pas beaucoup d’exemple de guérison. 
BUFFY : Mais il y en a quand même ? 
WILLOW : Un ou deux. C’est pas encore très clair. Comment est-il ? 
OZ : Attends.
ALEX : Qu’est-ce qu’il y a ? 
OZ : Je ne suis pas sûr... 
BUFFY : Mais dis quand même.
OZ : D’accord. Le tueur de la mort, c’est notre poison. Et il y a un vampire qui s’en est sorti. 
WILLOW : On sait comment il a fait ? 
OZ : Euh non...

BUFFY : Quoi, il y a rien ? 
OZ : Non, c’est-c’est écrit là. 
WILLOW : Oui. Ça annule complètement les effets. (Elle lie). Oh... 
BUFFY : Quoi ? 
ALEX : Allez ! Chaque seconde qui passe, tue Angel. 
OZ : Le seul antidote qu’il y ait, c’est de lui faire boire le sang d’une Tueuse. 
BUFFY :...Bien. 
ALEX : Bien ? Je comprend pas. 
BUFFY : Si. C’est parfait. Angel à besoin du sang d’une Tueuse, je lui en apporte une. 
WILLOW : Buffy, si Angel boit le sang de Faith, ça la tuera. 
BUFFY : Pas si elle est déjà morte. (Elle quitte la salle).

Willow est sur l’ordinateur de la bibliothèque, derrière le comptoir. Son petit ami est auprès d’elle.

OZ : C’est un contrat de location qui doit être récent. Si le maire la loge, le contrat doit être à son nom à lui, pas à elle. 
WILLOW : Peut-être que c’est la ville qui est locataire. 
OZ : Bien. Alors, vérifie en détail le parc immobilier de la ville. 
WILLOW : Tu veux le faire toi-même ? 
OZ : Désolé. (Il lui caresse les cheveux, la jeune femme finit par reprendre ses recherches. Alex et Buffy se dirigent vers la cage ou se trouve les armes).
BUFFY : Je vais remplacer Giles dans un moment pour surveiller Angel. 
ALEX : Je ne veux pas être l’avocat du diable mais tu es bien sure de ce que tu fais ? 
BUFFY : C’est l’heure.
ALEX : On joue à cache-cache avec la mort. 
BUFFY : Alex, ce n’est plus un jeu et c’est Faith qui a décidé. (Ils ouvrent une amoire).
ALEX : Je ne veux pas te perdre, c’est tout. 
BUFFY : Elle ne me blessera pas. 
ALEX : C’est pas ce que je crains. 

BUFFY : Il n’y a plus qu’à trouver l’adresse. (Son ami s’en va. La Tueuse prend le poignard de Faith, qui est recouvert d’un linge. Pendant ce temps, Faith s’entraîne dans son appartement en frappant un punching-ball alors qu’Angel souffre. Buffy se prépare également à affronter l’autre Tueuse. Quant à Willow, elle fait toujours des recherches sur l’ordinateur dans la bibliothèque).
WILLOW : Ça y est, je l’ai. 

Dans la nuit, Faith écoute de la musique allonger sur son lit, en train de manger un bonbon et de lire un magazine. Buffy entre discrètement et éteint la radio, l’autre Tueuse se retourne vers elle.

BUFFY : Je suis passée te voir. 
FAITH : Il est mort, ça y est ? 
BUFFY : Il ne va pas mourir. C’était bien essayé pourtant. Ton plan ? 
FAITH : Hein. (Elle se lève). Le maire m’a donné le poison. C’est très douloureux à ce qui paraît. 
BUFFY : Il y a un antidote. 
FAITH : Diable...et c’est quoi ? 
BUFFY : Ton sang. Il y a toujours un moment dans la vie où on doit payer l’addition. 
FAITH : C’est ça. Tu veux m’avoir et faire boire mon sang à Angel. Tu sais que tu ne vas pas me prendre vivante. 
BUFFY : C’est pas un problème. 
FAITH : Regarde-toi. On dirait que tu as les fringues de ma grande sœur. 
BUFFY : Je n’ai pas besoin de tes conseils. (Les filles s’approchent lentement l’une de l’autre). Je me débrouillerai bien sans toi. 
FAITH : Tu vas y arriver tu crois ? 
BUFFY : Peut-être bien. 
FAITH : Alors d’accord. Tu veux un câlin ? (Buffy la frappe au visage, Faith la frappe à son tour. Elles se mettent en position de combat et se regardent. Les Tueuses se battent avec acharnement, en donnant des coups de pieds et des coups de poings. Elles font des acrobaties et se rendent coup pour coup, elles finissent même par avoir quelques blessures. Faith attrape l’autre jeune femme et passe son bras autour de son cou). T’es pas déjà fatigué j’espère, parce que je suis très en forme. (Après quelques minutes de combat, elles passent à travers une large fenêtre et elles se retrouvent sur le toit, essoufflé. Buffy a une menotte autour de son poignet, elle passe l’autre menotte au poignet de Faith).
BUFFY : Ne bouge pas. (L’autre Tueuse la frappe. Pendant ce temps, Willow et Oz sont auprès d’Angel dans sa chambre, il est inconscient).

Dans la bibliothèque, Giles sort de son bureau et se dirige vers Alex.

GILES : C’est ça ! Il se dirige vers la mezzanine. Alex est assis sur le dossier d’une chaise, un livre à la main). 
ALEX : Vous avez trouvé quelque chose ? 
GILES : Les habitants du village qui est à côté du volcan racontent volontiers une légende. La légende de Loukai. Ça pourrait bien venir de Olvicann. 
ALEX : Et c’est quoi Olvicann ? (Giles prend un livre sur une étagère).
GILES : C’est un démon, un très vieux démon. Je dois avoir une gravure. (Le jeune homme le rejoint).
ALEX : C’est une chance que personne n’ait jamais eu l’idée de fourrer son nez dans ces bouquins. 
GILES : Qui, ça tombe bien. 
ALEX : Où es-tu Olvicann ? (Ils feuillettent le bouquin et s’arrête sur une page). Euh... (Il déplie la plage deux fois. Les deux hommes semblent sous le choc). Faut qu’on mette les bouchées doubles. 
Assis à son bureau, le maire mange les araignées de la boîte de Gavrock, sous le regard écœuré d’un vampire.

MAIRE : Mon Dieu, quelle sensation. Le pouvoir de ces créatures... (continue à les mâcher) Il se diffuse dans tout mon être. (Son ventre gargouille). Oui, le changement commence. Je sens mes organes évoluer, se modifier pour être prête pour l’Ascension. En plus, ces chéries sont riches en fibre. Où est le plaisir de devenir démon si on a des ennuis d’intestin, j’ai pas raison ? (Un autre vampire entre à la hâte dans la pièce). On ne frappe plus à la porte ? Pendant les rituels occultes ? 
VAMPIRE : Monsieur, il se passe des choses. Chez Faith. (Wilkins à l’air inquiet).

Les Tueuse s’affrontent toujours de toute leur force. Buffy finit par réussir à coincer Faith.

BUFFY : Qu’est-ce que t’as ? La mort te fait peur ? T’as pourtant tué. (L’autre jeune femme la frappe et brise la menotte au bout de quelques secondes. Faith s’empare ensuite d’une barre de fer mais Buffy sort le poignard que le maire avait offert à son adversaire).
FAITH : Il est à moi. (Dit-elle en serrant un peu les dents).
BUFFY : Alors viens le reprendre. (Au bout de quelques secondes de lutte, les filles se trouvent sur le rebord de l’immeuble. Faith est sur le point de pousser Buffy dans le vide).
FAITH : L’occasion est trop belle. (L’autre Tueuse la repousse et plante le couteau dans l’abdomen de Faith, la jeune femme pétrifiée et essoufflée, regarde Buffy). Tu as... (Elle frappe son adversaire, qui tombe en arrière sur le sol, blessée et à bout de force). Tu, tu m’as tué. (Un camion roule en bas). Ça arrangera pas ton mec. (Les filles se regardent). Regarde-moi bien Buffy...bon voyage. (Elle se laisse tomber dans le vide, Buffy est sous le choc. Elle se précipite vers le rebord et constate que l’autre jeune femme a atterrit à l’arrière du camion. Faith est inconsciente, l’autre Tueuse la regarde s’éloigner).

Daylight. In a hallway of Sunnydale High, students are picking up graduation caps and gowns. Cordelia and Xander are signing for their gowns.
Cordelia: I can't believe this loser look. I lobbied so hard for the teal. No one ever listens to me. A lone fashionable wolf.
Xander: I like the Maroon. Has more dignity.
Cordelia: Dignity? You? In relation to clothes? I am awash in a sea of confusion.
Xander: I just want to look respectable in this, considering I'm probably gonna die in it.
Cordelia: Excuse me?
Xander: I'm telling you. I woke up the other day with this feeling in my gut. I just know there's no way I'm getting out of this school alive.
Cordelia: Wow, you've really mastered the power of positive giving-up.
Xander: I've been lucky too many times. My number's coming up. And I was short! One more rotation and I'm shipping state-side, you know what I mean?
Cordelia: Seldom if ever.
They part. Cut to Willow and a guy standing at the foot of a stairwell, just after they sign each other's yearbooks. He leaves and Harmony walks down the stairs. All of Willow's lines are delivered with a compulsive smile.
Willow: Bye! We'll keep in touch!
Harmony: Willow, will you sign my yearbook?
Willow: Yeah. You have to sign mine too.
Harmony: You know, I really wish we woulda got to know each other better.
Willow: Me too.
Harmony: I mean, you're so smart. I always wanted to be like that.
Willow: Thanks. You're so sweet.
Harmony: I hope we won't lose touch.
Willow: No, we'll hang out.
Harmony: Bye!
Willow: Bye!
Harmony leaves as Buffy walks down the stairs.
Willow: Oh, I'm gonna miss her.
Buffy: Don't you hate her?
Willow: (still smiling) Yes, with a fiery vengeance. She picked on me for ten years, the vacuous tramp. It's like a sickness, Buffy. I'm just missing everything. I miss P.E.
Buffy: I think it's contagious. The whole senior class has turned into the Sixties, or what I would have imagined the Sixties would have been like without the war and the hairy armpits.
Willow: You don't feel it?
Buffy: No, I don't. I guess I'll miss stuff, but I just don't get the whole graduation thing. I mean you get a piece of paper and nothing changes. I don't even think I'm gonna go.
Willow: (affectionately to soda machine) Old trusty soda machine. I push you for root beer, you give me coke. (frowning at Buffy) What do you mean, not go? Why not?
Buffy: Ascension. Mayor becoming a demon. Snacking up on populace. I was planning on fighting him.
Willow: You can't do both?
Xander: (sits at their table) Both what?
Buffy: Go to graduation and fight the Mayor.
Xander: The Mayor? What, you guys didn't hear?
Buffy: Hear what?
Xander: Guess who our commencement speaker is?
Willow: Siegfried?
Xander: No.
Willow: Roy?
Xander: No.
Willow: One of the tigers?
Xander: Come out of the fantasy, Will.
Buffy: I don't believe this.
Xander: Lends credence to my whole "I'm gonna die" theorem, doesn't it?
Buffy: The Mayor at graduation? A hundred helpless kids to feed on. Got any other surprises for us?

Cut to the inside of an apartment. Eccentric taste. A knock sounds at the door and a man goes to the door. He's balding, wears glasses, and sports a bow tie.
Professor: Just a moment!
Faith: Hi, I'm looking for Professor Wirth.
Professor: Oh, well, that's me, but I should ask you to come back during office hours. Students generally make an appointment
Faith: Uh, I'm not from the college. I work for Mayor Wilkins. I'm Faith.
Professor: Oh, well, come in, please. I was so surprised when he called. Didn't expect a politician to be interested in my research.
Faith: He's a big fan, professor.
Professor: Oh, Lester's fine.
Faith: We alone here, Lester?
Professor: Well, yes. Lifelong bachelor. I like my space.
Faith: I hear that. (produces a knife) You want to turn and face the wall, Lester.
Professor: What are you doing?
Faith: I'll make it quick.
Professor: Put that away. I'll scream.
Faith: Who wouldn't?
Professor: Please.
Faith: Sorry, friend, boss wants you dead.
Professor: Why?
Faith: (stabs him) You know, I never thought to ask.

Opening credits.

-----------------------------------------------------------

In Faith's apartment. The Mayor is tidying up. Faith is not in the room.
Mayor: And everything went smoothly with Mr. Wirth?
Faith: Not if you're Mr. Wirth.
Mayor: (giggles) Well, that's swell. You know how I feel about loose ends. And the big day is so close, you can smell the excitement in the air. Say, are you ever coming out of there?
Faith: I don't know.
Mayor: Aw, come on.
Faith enters, in a pink/white dress, barefoot.
Mayor: Wow, aren't you a vision?
Faith: I feel I look stupid in this.
Mayor: You look lovely. Perfect for the Ascension. Any boys that manage to survive will be lining up to ask you out.
Faith: It just isn't me, though.
Mayor: Not you? Let me tell you something. Nobody knows what you are. Not even you, little Miss Seen-it-all. The Ascension isn't just my day. It's yours too. Your day to blossom, to show the world what a powerful girl you are. I think of what you've done, what I know you will do (caresses her face) no father could be prouder.
Faith: I hope I don't let you down.
Mayor: Impossible. Now come on, change back into your street clothes. I'll buy you an icee.
They share a smile.

----------------------------------------

Daylight outside Sunnydale High. Willow parks her bike. Percy, the jock from Dopplegangland, greets her.
Percy: Hey, Rosenberg!
Willow: Hey, Percy.
Percy: Check it out, history final.
Willow: B-minus, that's great.
Percy: I'm a scholar. I'm like a scholar.
Willow: Congratulations.
Percy: Hey, listen. Thank you. I mean, for helping me. Being so patient. And also, for not kicking my ass like you did in the Bronze.
Willow: You know, Percy, that was actually... for your own good.
Percy: I know, I know.
Oz: (arrives) Hey.
Willow: Hey. (to Percy) History's important, you know.
Percy: No, I totally get that now. And I got the grades, I'm graduating tomorrow, can forget all this crap. (cheerfully, leaves)
Oz: On the bright side, after graduation, he may not have the chance to forget it all.
Willow: (unhappy) Uh-huh.
Oz: I was trying to keep things light.
Willow: But things aren't light. I mean, it's bad enough we have to fight the Mayor. I don't want him eating Percy and the whole class. We have to find a spell or something to stop the Ascension.
Oz: Then we will.

----------------------------------------

In a classroom. Class is in session. Xander tries to sneak in.
Teacher: Thank you for joining us, Mr. Harris.
Xander gives him a double thumbs-up.
Teacher: Look, I realize that you've all finished your finals and you're ready to move on. But you haven't graduated yet. This is still a class and everyone will participate. Mr. Harris, would you care to begin.
Xander: Ummm... E.
Teacher: No. There's no E.
Camera turns so that we can see that the chalkboard has the garrett of a game of Hangman drawn. The teacher draws in the head.
Teacher: They always go the the E. Next! Steven.
Anya is sitting directly to Xander's right.
Anya: Hi.
Xander: Hey.
Anya: So, I was wondering, maybe if you were free this weekend, maybe we could do some entertaining thing.
Xander: Would that be along the lines of you telling me about all the men you destroyed back in your demon days? Cause pencil me in.
Anya: Well, we could do something else you like. We could watch sports of some kind.
Xander: Uh, I don't know.
Anya: Men like sports. I'm sure of it.
Xander: Yes. Men like sports. Men watch the action move, they eat of the beef, and enjoy to look at the bosoms. A thousand years of avenging our wrongs and that's all you've learned?
Anya: I'm trying, okay? You don't need to take my head off.
Xander: I'm sorry. Look, I don't even know if I'm going to make it to the next weekend. I'll tell you what, I survive the Ascension and maybe you and I can do some sports related ... What?
Anya has a horrified look on her face.

----------------------------------------

Giles and Wesley are fencing. Buffy stands to the side, holding up a newspaper headline: PROFESSOR FOUND MURDERED
Buffy: Faith.
Giles: You sure?
Buffy: One of her pieces. I recognize the brush work.
Giles takes the paper and holds it in one hand, reading while parrying Wesley's light attacks.
Giles: Brutally stabbed. Mr. Wirth, visiting professor of geology. There's nothing in here that bellows motive.
Willow: Random killing, perhaps? Fit of rage? Everybody does seem to be going a bit mad, lately. Faith has something of a head start.
Buffy: Doesn't read. I think it's homework.
Giles stops sparring.
Giles: The Mayor wanted the good professor out of the way.
Buffy: Which leads to the question, how come? I'm gonna destroy the entire city, but I take the time to kill harmless Lester first?
Giles: Tying up loose ends? Lester had something or knew something.
Buffy: Then I wanna know too. The Mayor's trying to hide. I say we go seek.
Wesley: Ah. By attempting to keep a valuable clue from us, the Mayor may have inadvertently led us right to it. (with a sword flourish)
Buffy: What page are you on, Wes, cause we already got there.
Wesley: Yes, well. You will go tonight. Look over his apartment. Anything of note, report back here.
Buffy: I just love it when you take charge, you man, you.
Wesley: Uh, we... was that a yes? I have trouble keeping track.
Buffy: I'll go.
Giles: Be careful. If Faith should show up...
Buffy: I don't think she'll show. Been there, killed that. She's not much for follow-up.
Giles: Nonetheless, keep watch. Faith has you at a disadvantage, Buffy.
Buffy: Cause I'm not crazy or cause I don't kill people?
Giles: Both, actually.
Buffy: I hear you. I can't kill her, fun as it may sound. I can make her cry uncle, though, and I mean to.
Wesley: Don't let your feelings about Faith interfere with your work.
Buffy: Stopping Faith is my work. Take a beat to love the synergy.
Willow: Faith is a footnote. Our priority is stopping the Ascension.
Xander enters, pulling Anya by her arm.
Xander: Easier said than done, (malarkey? monkey?) boy.
Wesley: Xander, if you don't have something constructive to add?
Xander: You guys want to know about the Ascension? Well meet the only living person who's ever been to one.
Cut to an overhead shot. Same group gathered around the library table.
Anya: About eight hundred years ago in the Kastka Vallies above the Urals, there was a sorcerer there who achieved Ascension. Became the embodiment of the demon Lo-Hash. I was there cursing a shepherd who had been unfaithful. (merrily) His wife had wished that all his sheep would lie with...
Buffy: Can we get back to the chase?
Anya: Sorry. Lo-Hash was ... It-it decimated the village within hours. Maybe three people got out. I've seen some horrible things in my time. I've been the cause of most of them, actually, but this...
Wesley: Ahem, I'm sorry, but Lo-Hash was a four-winged soul killer, am I right? (Giles nods.) I was given to understand that they're not that fierce. Of all the demons that we've faced...
Anya: You've never seen a demon.
Buffy: (raises her hand) Uh, excuse me? Kind of professionally, four years running.
Anya: All the demons that walk the earth are tainted, are human hybrids like vampires. The Ascension means that a human becomes pure demon. They're different.
Giles: Different?
Buffy: How?
Anya: Well, for one thing, they're bigger.

----------------------------------------

Daylight, outside. Chairs are being set set up in rows for the commencement address. Snyder is showing the Mayor the arrangements.
Snyder: Kids are here. Parents off to the side there. We'll go up, they'll play the processional, and they you'll give the address.
Mayor: It all looks wonderful.
Snyder: As long as nobody makes any trouble.
Mayor:: Oh, stop worrying. You just make sure the kids show up. Anybody who doesn't feel like coming to graduation, well, they'll just have to live without a diploma.
Snyder: They'll be here, sir.
Mayor: Call me Richard. You've done a great job here. I know things are, well, different here in Sunnydale. We've both seen all sorts of things. What's important is that we keep it under control, and that's what you've done.
Snyder: I believe in order.
Mayor: Sunnydale owes you a debt. It will be repaid. Yessir, we'll mark that invoice paid in full.
The Mayor walks away. Snyder watches him with a worried expression.

----------------------------------------

In the library. Anya et al. are continuing their discussion. Willow and Oz enter.
Anya: It doesn't sound like Lo-Hash. The rituals are all different.
Giles: I wish that was a relief.
Oz: What's going on?
Willow: How come evil girl's in the mix?
Giles: Anya witnessed an Ascension.
Willow: Oh, okay then.
Buffy: What about the spiders? The Mayor had a box of spiders that he had to eat. The Box of... I want to say Grav-Locks?
Giles: Gavrock.
Anya: It doesn't ring a bell.
Buffy: Well, there must be something that you can remember that would be helpful.
The Mayor enters, alone. The group pulls back, Willow pulling Oz back. Buffy slips the newspaper (PROFESSOR FOUND MURDERED) out of sight.
Mayor: So, this is the inner sanctum. Faith tells me this is where you folks like to hang out, concoct your little schemes. I tell you, it's just nice to see that some young people are still interested in reading in this modern era. So, what are kids reading nowadays?
The Mayor walks to the table and picks up a book. Giles stands his ground and doesn't flinch at the proximity.

Mayor: "The beast will walk upon the earth and darkness will follow. The several races of man will be as one in their terror and destruction." Aw, that's kind of sweet. Different races coming together.
Buffy: You never get even a little tired of hearing yourself speak, do you?
Mayor: (chuckles, to Giles) That's one spunky little girl you've raised. I'm gonna eat her.
Giles grabs Wesley's sword from the table and thrusts it through the Mayor's chest. The Mayor staggers back but regains his balance.
Mayor: Whoa! Well now, that was a little thoughtless. (pulls the sword out of his chest) Violent outbursts like that, in front of the children? You know, Mr. Giles, they look to you to see how to behave.
Buffy: Get out.
The Mayor takes a handkerchief and slowly wipes the blood from the sword.

Mayor: I smell fear. That's smart. Some of your deaths will be quick, if that's worth anything. Well, see you all at graduation. (tosses the sword back to Giles) You don't want to miss my commencement address. It's going to be one heck of a speech.

Fade to commercial.

-----------------------------------------------------------

In a hallway, not really crowded, but with plenty of students. Xander runs after Anya.
Xander: Anya, wait! Where you going?
Anya: Anywhere. If there's a lunar shuttle going up anytime soon, I'm on it.
Xander: We need you here. You might be able to help.
Anya: Or I might be able to live. You can't stop the Ascension,
Xander. You were right the first time. The only thing any sane person can do now is run. (she leaves)
Anya leaves, passing Cordelia.
Cordelia: What's her saga?
Xander: She's freaking.
Cordelia: About what?
Xander: The Mayor is going to kill us all during graduation.
Cordelia: Oh. Are you going to go to fifth period?
Xander: I'm thinking I might skip it.
Cordelia: Me too.

----------------------------------------

Daylight. Inside the Summers house. Buffy is packing.
Joyce: Buffy, I'm home. Do you wanna go to, uh, ...? What are you doing? You're running away again? And you're taking my clothes.
Buffy: Mom, I need you to leave town. Tonight.
Joyce: Buffy, I'd miss your graduation.
Buffy: Yeah, that's sort of the idea.
Joyce: There's no way. I wouldn't dream...
Buffy: Mom, graduation is a pointless ceremony where you sit around and listen to a bunch of boring speeches until someone hands you a piece of paper that says you graduated which you already know and maroon does nothing for my complection, so don't argue, okay?
Joyce: (sarcastic) What, is some terrible demon going to attack the school. (Buffy glares, keeps packing) Oh, I see. Oh, you know, Buffy, looking back on everything that's happened, maybe I should have sent you to a different school.
Buffy: Just promise me that you'll be far away from here.
Joyce: I'm not leaving you to face an awful monster. If I go anywhere, you're going with me.
Buffy: You know that I can't.
Joyce: Well then I can't either.
Buffy: Mom, I know that sometimes you wish I were different.
Joyce: Buffy, no.
Buffy: I wish I could be a lot of things for you. A great student, a star athlete, remotely normal. I'm not. But there is something I do that I can do better than anybody else in the world. I'm gonna fight this thing, but I can't do it and worry about you.
Joyce: Buffy, you just can't ...
Buffy: You stay, you'll get me killed. You'll have to trust me on this. Can you do that?

----------------------------------------

In Willow's room. Amy-rat is nibbling something in her cage. Oz is typing on the computer. Willow is laying on the bed, reading.
Willow: Oh, this is so frustrating.
Oz: Nothing useful?
Willow: No, it's great. If we want to make ferns invisible, or communicate with shrimp, I've got the goods right here.
Oz: Our lives are different than other peoples'.
Willow: Oh, who am I kidding? I'm not going to find a spell to stop the Ascension. I'm no witch. I can't even change poor Amy back to a person.
Oz: But you got the swinging Habitrail going. I think Amy is in a good place emotionally.
Willow: Oz.
Oz: What?
Willow: Could you just pretend to care about what's happening? Please?
Oz: You think I don't care?
Willow: I think we could be dead in two days time and you're being ironic detachment guy.
Oz: Would it help if I panic?
Willow: (babbling) Yes, it would be swell. Panic is a thing people can share in times of crisis. And everything's really scary now, you know, and I don't know what's gonna happen. And there's all sorts of things that you're supposed to get to do after high school, and I was really looking forward to doing them, and now we're probably just gonna die and I would like to feel that maybe you would ...
Oz leans forward and kisses her, slowly.
Willow: What are you doing?
Oz: Panicking.
More kissing.

----------------------------------------

In Professor Wirth's apartment. Buffy is collecting papers and books and putting them in a file box. Angel appears at the front door (it's open) and stumbles over the door jamb.
Angel: Ow.
Buffy: Stealthy.
Angel: Not my best entrance. I think they were mopping in the halls.
Buffy: What are you doing here?
Angel: I checked in with Giles. He asked me to back you up.
Buffy: He's afraid I'll run into Faith.
Angel: And you're not?
Buffy: It's gonna happen sooner or later.
Angel: What's that?
Buffy: A report. Excavation of some old lava bed. Guy was a volcano-ologist or something.
Angel: Anything in there that connects him to the Mayor?
Buffy: I looked through it, but the only thing I understood were the commas. Gonna bring it to Giles, see if he can do better. (picks up the file box)
Angel: Let me give you a hand.
Angel takes the box. They leave the apartment. Cut to outside as they leave the building.
Buffy: You know what? Thank you, but I can take it from here.
Angel: It's alright. I'll walk you there.
Buffy: Look, I don't need an escort. I'm a big girl. Superpowers, remember? I don't need you crowding me.
Angel: I didn't think I was.
Buffy: No, of course you don't. You just show up at the prom and then you disappear into the ozone. For all I know, you left town.
Angel: Are you mad at me for being around too much or for not being around enough?
Buffy: Duh. Yes.
Angel: Which?
Buffy: What?
Angel: I don't get you.
Buffy: No, you don't, not anymore.
Angel: Are you just making this harder to make this easier on yourself?
Buffy: Could we stop with the brain-teasers? I just wish it was over, done.
Angel: It's not that simple. I mean, once the Mayor ...
Buffy: I know, world in peril and we have to work together. This is my last office romance, I'll tell you that.
Angel: I'll get out of your face.
He drops the box at her feet and turns away.
Buffy: Isn't it even a little hard for you?
Angel: How can you ask me that? Just because I'm not acting like a brat doesn't mean I don't feel...
Buffy: It's nice to know what you thing of me!
Angel: What do you expect me to say when you just attack?
Buffy: I just can't do this anymore. I can't have you in my life when I'm trying to move on.
The sound of an arrow striking. The arrow was fired above and behind Angel, and has passed through his back so the point sticks out the front of his jacket. He falls and Buffy catches him.
Buffy: Angel!
Behind a neon sign atop a nearby building, Faith and a vampire look down at the couple.
Vampire: Missed the heart.
Faith: Meant to.

Fade to commercial.

-----------------------------------------------------------

In the library. Angel sits in a chair. Giles cuts the arrow shaft where it enters Angel's back.
Giles: There.
Buffy: Okay, ready? (grasps the arrow's point)
Angel: Yeah.
Buffy: On three. One. (pulls the arrow out)
Angel: I knew you were going to do that.
Giles: Not too much blood here.
Angel: I heal pretty fast. I should be alright.
Buffy: (while swabbing the exit wound) I'm just glad Faith's such a suck shot.
Giles: You sure it was her?
Buffy: Well, I've narrowed down my list of one suspect.
Buffy and Giles continue bandaging Angel. Wesley is sitting at the table, reading.
Wesley: Fascinating.
Giles: What?
Wesley: It seems our Mr. Wirth headed an expedition in Hawaii, digging in old lava beds near a dormant volcano.
Buffy: I'm not fascinated yet.
Wesley: He found something underneath. A carcass, buried by an eruption.
Giles: A carcass?
Wesley: A very large one. Mr. Wirth posits that it might be some heretofore undiscovered dinosaur.
Angel: A demon?
Giles: Yes, that would be something that the Mayor would want to keep a secret. If it's the same kind of demon he's turning into and it's dead, it means that, well, he's only impervious to harm until the Ascension. In his demon form, he can be killed.
Buffy: Great. So all we need is a million tons of burning lava. We're saved.
Angel: Well, it's a start, anyway.
Buffy: Okay, you've been a real klutz today. You need ...
Angel: Damn.
Angel falls to the floor, unconscious. Cut to Giles sniffing the arrow's point.
Giles: We'll have to run some tests.
Angel: (unintelligible?)
Buffy: You're burning up.
Angel: It's poison. I can feel it.
Giles: Call the others. Get them here. We need to move him to the safety of his own bed before the sun comes up.
Buffy: Will you be able to find out what this is?
Wesley: The Council has all the known toxins on file, mystical or otherwise. I'll contact them immediately.
Buffy: Thanks. (to Angel) You're going to be okay.

----------------------------------------

Willow's bedroom. Clothes are scattered on the floor and draped over Amy-rat's cage. Willow and Oz cuddle in the bed. Oz strokes Willow's hair.

Willow: I feel different, you know. I-I guess that makes sense. Do you feel different. Oh, no, you've already, probably, no big change for you. It was nice. Was it nice? Should this be a quiet moment?
Oz: I know exactly what you mean.
Willow: Which part?
Oz: Everything from 'it's different'.
They kiss. The phone rings, Willow answers.
Willow: Hello. (listens, hangs up) We've gotta go.

----------------------------------------

In the Mayor's office. He places the Box of Gavrock on his desk as Faith enters.
Faith: He's dropped, boss.
Mayor: Applause, applause.
Faith: Right in the back. He pitches over and Buffy's freaking, looking around, all panicked. It's a good time.
Mayor: Well, that should keep her occupied for a spell.
Faith: What next?
Mayor: The Ritual of Gavrock. I have to ingest several of the inhabitants of this box.
Faith: Ingest?
Mayor: Eat.
Faith: You're wicked gross.
Mayor: (chuckles) Well, you don't have to watch. Just, you know, go home, take it easy. It's a big day tomorrow.
Faith: You gotta give me something to do. There's no way I'm sleeping. Don't you need anyone dead? Or maimed? I can settle for maimed.
Mayor: (chuckles) You little firecracker.
Faith: My mom used to call me that when I was little. I was always running around.
She falls silent. The Mayor observes her with a look of concern.
Faith: Tomorrow, at the Ascension and all that, am I going to get to fight?
Mayor: If everything goes smoothly, you won't have to. But how often do things go smoothly?
Faith: So you'll still need me in there.
Mayor: Always.
Faith: When I was a kid, a couple of miles outside of Boston there was this quarry. And all the kids used to swim there and jump off the rocks. And there was this one rock like forty feet up. I was the only one that would jump off it. All the older kids were too scared.
Mayor: Not you though.
Faith: Naah. I could do it easy.
Mayor: Get some rest.
Faith: Good luck with your spiders there.

----------------------------------------

Oz, Willow, and Xander are gathered in a Sunnydale High chemistry lab. Oz is peering through a microscope. Willow tears a page out of a notebook and hands it to Xander.
Willow: They should have all this at the magic shop. I can run a trace analysis, see if it's a mystical poison.
Xander: I'm a little short on cash.
Willow: Just tell them it's for me.
Xander: Right.
Cut to Xander walking in a darkened school hallway. Anya meets him.
Anya: Xander.
Xander: What are you doing here? I thought you'd be in Aruba by now.
Anya: Hey, I'm packed. My car's right outside. I-I just, um, I-I had to, uh...
Xander: What?
Anya: You could come with me.
Xander: Come with you? You mean that?
Anya: Why not? We could just get in the car and drive. No one would miss us. We could take turns driving. Keep each other awake. You're going to die if you stay here.
Xander: I guess I might.
Anya: When I think that something could happen to you, it feels bad inside, like I might vomit.
Xander: Welcome to the world of romance.
Anya: It's horrible. No wonder I used to get so much work.
Xander: Well, I'm sorry I give you barfy feelings.
Anya: Come with me.
Xander: I can't.
Anya: Why not?
Xander: I got friends on the line.
Anya: So?
Xander: That humanity thing's still a work in progress, isn't it?
Anya: Are you really going to be that much help to them? I mean, you'll probably just get in the way.
Xander: Your stock is plummeting here, sweetheart.
Anya: Fine! You know what? I hope you die.
Xander walks past her.
Anya: Aren't we gonna kiss?

----------------------------------------

Inside Angel's mansion. Angel lies in bed, sweating. Buffy holds his hand, soothes him with a cool, wet rag.
Buffy: It'll be okay. You'll be okay.
She hears a door opening and goes to the living room. Wesley enters, looking upset.
Giles: Did you reach the council?
Wesley: Yes. They, they couldn't help.
Buffy: Couldn't?
Wesley: Wouldn't. It's not Council policy to cure vampires.
Giles: Did you explain that these were special circumstances?
Wesley: Not under any circumstances, and yes, I did try to convince them.
Buffy: Try again.
Wesley: Buffy, they're very firm. We're talking about laws that have existed longer than civilization.
Buffy: I'm talking about watching my lover die. I don't have a clue what you're talking about and I don't care.
Giles: Buffy, we'll find a cure.
Wesley: The Council's orders are to concentrate on ...
Buffy: Orders? I don't think I'm gonna be taking any more orders. Not from you, not from them.
Wesley: You can't turn your back on the Council.
Buffy: They're in England. I don't think they can tell which way my back is facing.
Wesley: Giles, talk to her.
Giles: (while walking to Buffy's side) I've nothing to say right now.
Buffy: Wesley, go back to your Council and tell them, until the next Slayer comes along, they can close up shop. I'm not working for them anymore.
Wesley: Don't you see what's happening? Faith poisoned Angel to distract you, to keep you out of the Mayor's way, and it's working. You need a strategy.
Buffy: I have a strategy. You're not in it.
Wesley: This is mutiny.
Buffy: (long pause) I like to think of it as graduation. Giles, I can't stay here any longer. I'm gonna see if I can help the others.
Giles: Of course.
Buffy: You'll watch him?
Giles: I'll call if there's any change.
Wesley: Buffy, you don't know what you're doing.
Buffy: Get a job. (marches off)

----------------------------------------

In the chemistry lab: Buffy, Willow, Xander, Oz.
Willow: Finding the poison wasn't that hard. It's a mystical compound. The latin name translates roughly to Killer of the Dead. Used on vampires.
Buffy: And the cure?
Willow: There aren't a lot of instances of it being cured.
Buffy: But there are some?
Willow: One or two. Pretty vague accounts. How is he?
Oz: (reading) Hold it.
Xander: You got something?
Oz: I'm not sure.Buffy: Be sure.

Oz: Okay. Killer of the Dead. That's our boy, and here's a vamp that walked away from it.
Willow: Does it talk about the cure?
Oz: Damn.
Buffy: Nothing?
Oz: No, it's in here, but...
Willow: (reading over his shoulder) Wait, completely reversed the effects. Oh.
Buffy: What?
Xander: Come on guys, the suspense is killing Angel.
Oz: The only way to cure this thing is to drain the blood of a Slayer.
Buffy: (long pause) Good.
Xander: Good? What did I miss?
Buffy: No, it's perfect. Angel needs to drain a Slayer, then I'll bring him one.
Willow: Buffy, if Angel drains Faith's blood, it'll kill her.
Buffy: Not if she's already dead.

Fade to commercial.

-----------------------------------------------------------

Willow and Oz at a computer terminal.
Oz: Leasing agreement. It should be recent. It won't be in her name but if the Mayor's putting her up, it might be in his.
Willow: Maybe he's charging it to the city?
Oz: Right, cross-reference Realty with Municipal Funds.
Willow: You wanna drive? (smiles)
Oz: Sorry.
Oz caresses her hair and Willow loses her typing rhythm for a moment.

----------------------------------------

In the library, Buffy and Xander are heading to the book cage.
Buffy: Someone should take over for Giles after a while. Watch Angel.
Xander: I don't mean to play devil's advocate here, but are you sure you're up to this?
Buffy: It's time.
Xander: We're talking to the death.
Buffy: I can't play kid games anymore. This is how she wants it.
Xander: I just don't want to lose you.
Buffy: I won't get hurt. (reaches into a weapons cabinet)
Xander: That's not what I mean.
Buffy: Just get me an address.
They stare at each other for a moment, then Xander leaves. Buffy is holding Faith's fancy knife.

----------------------------------------

Quick fades between scenes:
- Faith working out on a punching bag.
- Buffy washing her face and staring at herself in a mirror.
- Angel's delirium.
- Faith ending her workout.
- Buffy walking away from the mirror.
- Willow at her computer terminal.

Willow: I got it.

----------------------------------------

In Faith's apartment. She reads a comic book while music blares.
Cut to show Buffy behind her, across the room. Buffy turns off the stereo.
Buffy: Thought I'd stop by.
Faith: Is he dead yet?
Buffy: He's not gonna die. It was a good try, though. Your plan?
Faith: Uh-huh. The Mayor got me the poison. Said it was wicked painful.
Buffy: There's a cure.
Faith: Damn. What is it?
Buffy: Your blood. As justice goes, it's not un-poetic, don't you think?
Faith: Come to get me? You gonna feed me to Angel? You know you're not going to take me alive.
Buffy: Not a problem.
Faith: Well, look at you. All dressed up in big sister's clothes.
Buffy: You told me I was just like you. That I was holding it in.
They approach until they're standing face to face.
Faith: Ready to cut loose?
Buffy: Try me.
Faith: Okay then. Give us a kiss.
Buffy punches her in the jaw. They fight for a while.
Faith: Not getting tired are you? I'm just startihg to feel it.
They fight some more. They fall together through a window, landing on a terrace. While Faith is recovering from the fall, Buffy handcuffs Faith's right wrist to Buffy's right wrist. The fight continues.
Buffy: Stick around.

Cut to Angel's bed. Oz and Willow watch him.
Angel: Buffy:

Cut to the library.
Giles: Right. Right. (heads for a bookshelf)
Xander: Something about the demon?
Giles: The local villagers near the volcano site made reference to the legend of Ollokai. Might be a bastardization of Olvikan.
Xander: Who's Olvikan?
Giles: I know it's a demon, a very old one. Might have a picture.
Xander: Boy, it's a good thing no one ever wanted to check any of these books out, hunh?
Giles: Yes, very convenient. (flipping pages)
Xander: Come on Olvikan. Hey.
Giles stops flipping pages. Xander unfolds a page, twice (like a centerfold).
Xander: We're going to need a bigger boat.

----------------------------------------

In the Mayor's office. On of the Gavrok bugs is pinned, unmoving, to his desk with a knife. The camera pans up to show two of the legs sticking out of the Mayor's mouth. He chews and swallows. A vampire looks on uncertainly.
Mayor: Mmm. My god, what a feeling. The power of these creatures. It suffuses my being. I can feel the changes begin. My organs are shifting, changing, making ready for the Ascension. Plus these babies are high in fiber. And what's the fun in becoming an immortal demon if you're not regular, am I right?
A second vampire bursts into the room.
Mayor: We don't knock during dark rituals?
Vampire #2: Sir, there may be trouble. At Faith's.

----------------------------------------

On the terrace at Faith's building, the fight continues.
Buffy: What's the matter? All that killing, you afraid to die?
Faith spins Buffy so she can get the leverage to use her legs and manages to snap the handcuff chain. They face off. Faith holds a length of pipe. Buffy pulls out Faith's knife.
Faith: That's mine.
Buffy: You're about to get it back.
They exchange blows, Faith dodging the knife. They move to the edge of the terrace and Faith holds Buffy at the edge.
Faith: Man, I'm going to miss this.
Buffy breaks Faith's grip and plunges the knife into Faith's abdomen. Both of them looked stunned for a moment.
Faith: (weakly, but smiling) You did it.
Faith throws Buffy away from her.
Faith: You killed me.
Faith climbs onto the low wall at the edge of the terrace and looks down.
Faith: Still won't help your boy,though. Shoulda been there, B, quite a ride.
Faith falls backward off the wall and lands in the bed of a moving truck. Buffy scrambles to the wall and sees Faiths body, unmoving, ride away.

"To Be Continued"

Kikavu ?

Au total, 144 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Cariejam78 
27.07.2018 vers 11h

seriepoi 
10.07.2018 vers 07h

sinner35 
24.06.2018 vers 15h

Aloon33 
01.06.2018 vers 19h

Vivi2311 
21.03.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Un coffret DVD de la saison 1 de The Hollow Crown à gagner avec L'Atelier d'Images et Hypnoweb !
Tirage au sort le 28/09 | Participation gratuite

Participe à notre concours de design en créant un calendrier de l'Avent sur le thème des séries TV !
Participez ! | Date limite : 13/10

Activité récente
Actualités
Alyson Hannigan et Alexis Denisof à Toulouse

Alyson Hannigan et Alexis Denisof à Toulouse
C'est avec une grande surprise que le TGS, salon de la culture geek de Toulouse nous annonce la...

Fin des comics pour Buffy

Fin des comics pour Buffy
Depuis maintenant quatre ans la maison d'édition Dark Horse Comics nous livre la suite des aventures...

Hulu's 2018 Emmy Party

Hulu's 2018 Emmy Party
En marge de la 70ème cérémonie des Emmy Awards, qui récompense le meilleur de la télévision US, la...

Kit Harington : Fan de Buffy !

Kit Harington : Fan de Buffy !
Venu présenter son dernier film 'The Death and Life of John F. Donovan', réalisé par le prodige...

2018 Creative Arts Emmy Awards

2018 Creative Arts Emmy Awards
Alexis Denisof et Alyson Hannigan se sont rendus à la 70ème cérémonie des "Creative Arts Emmy...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

[Saint Valentin] Quel est votre couple favori ?

Total : 65 votes
Tous les sondages

Partenaires premium
HypnoRooms

Locksley, 20.09.2018 à 21:47

Pensez à vous inscrire à notre jeu HypnoChance pour gagner un coffret DVD de The Hollow Crown

Locksley, 20.09.2018 à 21:48

Avant d'avoir de la chance, il faut commencer par tenter sa chance Inscrivez-vous au tirage au sort !

Luna25, 20.09.2018 à 23:47

N

Luna25, Hier à 13:52

2ème manche du concours de personnages historiques en cours : Venez voter sur le quartier Legends of Tomorrow

cobrate, Hier à 17:12

Le quartier Le Monde de Joan a besoin de ses fans^^ Venez le faire bouger

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site