VOTE | 409 fans

#308 : Amours Contrariées

Résumé : Spike est de retour à Sunnydale. Il ne s'est pas remis de la disparition de Drusilla et cherche à la faire revenir. Pour arriver à ses fins, il kidnappe Alex et Willow et se rend ensuite chez Buffy où il prend en otage Joyce. Prévenue par téléphone, Buffy arrive chez elle et découvre qu'Angel est là aussi. Lorsque Spike leur révèle qu'il a enfermé Willow et Alex, Angel et Buffy acceptent de l'aider à faire revenir Drusilla. Pendant ce temps, Cordélia et Oz découvre la liaison entre Alex et Willow...

Popularité


4.38 - 13 votes

Titre VO
Lovers Walk

Titre VF
Amours Contrariées

Première diffusion
24.11.1998

Première diffusion en France
04.12.1999

Photos promo

Plus de détails

Un matin, Alex et Willow marchent sur la pelouse qui se trouve devant l’entrée du lycée. Ils ont chacun une lettre dans les mains et les regarde.

WILLOW : C'est un cauchemar. C'est tellement nul ! Ça me donne le tournis. 

ALEX : Oh, c'est pas à ce point. 

WILLOW : Sept virgule quatre. A l'oral ! Oh non, j'suis…une analphabète ! Encore plus débile que l'idiot du village. 

ALEX (Haussant les épaules) : Tu crois pas que tu pousses un peu là ? Moi, si j'additionne écrit et oral, j'arrive à peine à tes sept virgule quatre. Je ne me sens pas débile mental pour autant. 

WILLOW : Oui, je sais… (Elle s'assied sur le banc, déprimée). Mais où est-ce que je me suis plantée ? (Elle s’assoit sur un banc, Alex s’assoit à ses côtés. Il pose sa main sur l’épaule de sa meilleure amie).

ALEX : Arrêtes ton petit vélo, tu veux ? (Cordélia et Oz s’avancent vers eux).

CORDELIA : Ah les copains, vous avez vos notes ? 

ALEX : Cordelia ! (Il se relève aussitôt). Je consolais Willow, elle croit avoir tout raté. (Tendant la main vers le relevé de notes de sa petite amie). Fais voir ? (Il examine les notes de Cordélia). C'est pas bon. 

CORDELIA : Où tu as vu que c'était pas bon ? 

ALEX : Bah, c'est pas bon pour moi. Si tu crois que ça va être facile de continuer à rouler des mécaniques quand on verra que je sors avec un cerveau. 

CORDELIA : Pitié. Tu sais que ça ne me pose aucun problème ce genre de chose. J'assume. 

OZ (A Willow) : Je sais pourquoi ça c'est mal passé. C'est à cause de mes cris de loup-garou. 

ALEX : C'est étonnant, on reconnaissait ta voix habituelle. 

OZ : C'est ce qu'on m'a dit. Ça vous dirait de fêter ça, tous ensembles ? 

CORDELIA : Tu crois ? Sortir à quatre ? (Elle se retourne vers Alex). Non. (Chuchote-t-elle). 

ALEX: Quelle bonne idée ! Ça va être marrant. (Buffy les rejoint, elle semble complètement ailleurs). 

WILLOW (Elle se lève, son moral soudain égayé à voir son amie) : Buffy ! Salut ! Tu as eu tes résultats ? 

ALEX : A voir la tronche que tu fais, j'ai bien l'impression que toi et moi, on va passer notre vie ensemble à servir des pizzas. 

BUFFY : Vous savez, ce ne sont que des notes ? (Elle tend son relevé à Willow). Ça ne veut rien dire, on le sait bien. (Elle lie les notes de son amie).

WILLOW : Quatorze ! Ça veut rien dire ! Tu déconnes ?! (Tout le monde est sous le choc par le langage de Willow). Euh, pardon, (Repliant le relevé) tous ces examens de fin d'année m'ont rendue un peu nerveuse. (Buffy tend son relevé à Alex pour qu'il puisse le regarder). 

ALEX : C'est formidable. 

CORDELIA : Fais voir. (Elle extirpe le relevé de Buffy des mains d'Alex qui n'a pas même eu le temps de le déplier ni encore moins de le lire). 

OZ : Avec des notes comme celles-là, tu peux choisir la filière que tu veux. 

WILLOW : Buffy, ces résultats…vont changer ton avenir. 

BUFFY (Incertaine) : Oui, c'est aussi ce que je pense. 

ALEX : Pourquoi tu fais cette tête-là ? 

BUFFY : J'en sais rien. C'est…c'est mon avenir. J'y ai jamais vraiment pensé, comme si je n'étais pas sûre d'en avoir un. 

CORDELIA (Un large sourire ornant son visage) : Mais je trouve ça génial ! Maintenant, tu vas filer d'ici et ne plus revenir ! (Le groupe la dévisage). Oh, je disais pas ça pour être désagréable. Quitter Sunnydale, c'est un vrai rêve. Quel est le sombre crétin qui voudrait revenir ici ? (Dans la nuit, une voiture percute le panneau de bienvenue de Sunnydale. Le véhicule s’arrête, Spike ouvre sa portière en tenant une bouteille d’alcool. Il tombe par terre, complètement ivre).

SPIKE : Me revoilà. (Riant) Je suis là. (Il perd connaissance). 

 

GENERIQUE

 

Spike déambule dans l'usine désaffectée, où il vivait avec Drusilla il y a plusieurs mois. Le bâtiment est en ruine, calciner, il descend des escaliers et trouve la chambre complètement détruite, qu’il occupait avec sa bien-aimée. Il titube, une bouteille d’alcool à la main, en chantant, My Way.

SPIKE : Drusilla ! Reviens-moi ! (Il rit, en sanglotant à moitié. Il voit les poupées de Drusilla, qui ont été noirci à cause de l’incendie qu’avait provoqué Giles. Il prend une poupée et la regarde). Pourquoi t'as fait ça, mon chou ? Pourquoi tu m'as quitté ? Tu étais heureuse pourtant. (Il se ressaisit, se change en vampire et se défoule sur la poupée. Il la jette par terre). Voilà, ce que je fais, de toi !! (Il brise la poupée en mille morceaux avec un énorme chandelier). Tiens ! (Se calmant un peu) Regarde ce que tu as fait de moi. (Il baisse les yeux).

Cordélia prend quelques affaires dans son casier, au lycée. Son petit ami est à ses côtés, tandis que des élèves font des vas et viens dans le couloir.

 ALEX : Allez viens. Ça va être marrant ! 

CORDELIA : Je ne sais pas. Je pensais qu'on aurait pu faire...quelque chose de plus classe ? 

ALEX : Y'a pas plus classe que le bowling. 

CORDELIA (Fronçant les sourcils) : Parce-que tu crois vraiment ce que tu me dis là ? Je rêve… 

ALEX : Oz et Willow sont d'accord. Y'a plus que toi. (Se plaçant en face d'elle). J'te jure, on va rigoler. (La jeune femme lui sourit puis il aperçoit des photos accrocher à l’intérieur du casier, sur la porte). Ce sont celles de la jetée. 

CORDELIA : Oui. Je viens juste de les avoir. 

ALEX (Etonné) : Des photos ? De moi ? Dans ton casier ? Je ne savais pas que je décorais ta porte. (Cordélia referme son casier et ils marchent).

CORDELIA : Ouais…juste comme ça. Tu sais, je me trouve très mignonne sur ces photos.  (Ils croisent alors Oz et Willow qui arrivent dans l'autre sens). 

OZ : Salut ! (A Cordélia) Alors, t'es d'accord, on va au bowling ? (Alex se tourne vers sa petite amie et lui fait les yeux doux).

CORDELIA (Cédant) : On va au bowling. 

WILLOW : Génial ! Deux contre deux, quel match ! Oz et moi, on fait équipe. 

ALEX : C'est bon pour nous, ça. On va vous battre à plates coutures. (Prenant Cordélia par le bras). Viens, on va s'entraîner. 

CORDELIA (Hochant la tête) : Oui. (Le couple s’en va. Oz et Willow partent de leur côté).

WILLOW : Alors là, ils n'ont aucune chance. J'ai toujours été bonne. En fait, rien qu'une fois. Quand les boules ne descendaient plus dans les gouttières. (Elle ouvre la porte de son casier mais Oz lui tend quelque chose, enroulé dans du papier journal). Qu'est-ce que c'est ? 

OZ : C'est un cadeau. 

WILLOW (Souriant) : Et pourquoi un cadeau ? 

OZ (Alors qu'elle déballe son présent) : Parce que t'es jolie. (Sa petite amie déballe son cadeau et trouve un PEZ en forme de sorcière).

WILLOW: Oh ! (Elle est toute joyeuse et excitée). Oh, c'est une…une petite sorcière ! 

OZ : Oui, elle m'a fait penser à toi. Tu aimes ? 

WILLOW (Le souffle coupé) : Oh…oh ça oui ! Et même plus que ça. Oz, c'est probablement la chose…il faut qu'on lui trouve un petit loup-garou pour que…pour que la p'tite sorcière ait un p'tit ami. 

OZ : Ça m'étonnerait vraiment qu'ils en fabriquent. Il faudrait se rabattre sur un chien rigolo. 

WILLOW : Tu sais je trouve ça très gentil. 

OZ : Je suis bien avec toi. 

WILLOW : J'réalise que je t'ai jamais fait de cadeau. 

OZ (Lui souriant) : Oh, si. (Il s’éloigne, sous le regard gêner de sa petite amie, qui regrette de le tromper avec Alex).

Dans la bibliothèque, Giles regarde le relevé de notes de Buffy aux examens, tandis que celle-ci passe en revue les divers articles de camping disposés sur la large table. 

GILES : Buffy, c'est…c'est remarquable. 

BUFFY : Oui, ça aussi. (Elle pose ce qu'elle tenait par terre). Vous allez où avec ce truc, au Yukon ? 

GILES : Oh, ce n'est pas très loin d'ici en fait. (Buffy s'empare d'une boussole). C'est une clairière située au sommet de la forêt de Breakers. (La Tueuse ouvre la boussole, et s'aperçoit qu'un miroir se trouve à l'intérieur. Elle arrange ses cheveux rapidement). Un endroit idéal pour…pour retrouver les anciens rituels des, des druides. 

BUFFY (Refermant la boussole) : Dites-moi, vous partez juste pour quelques jours, vous n'allez pas vous installer à l'année et vous dans l'élevage de moutons. (Son Observateur reprend la boussole). 

GILES (Confus) : Quoi ? Oh, mon dieu. Non, non, non, non, c'est un, un voyage culturel. 

BUFFY : Giles. Vous croyez que je suis dupe ? 

GILES (Lui adressant un petit sourire, tout en lui tendant son relevé de notes) : Tiens. Je suppose que ta mère va vouloir, mettre ça dans un coffre-fort. 

BUFFY (Plaçant son relevé dans son sac) : Oui. Quand elle a vu mes notes, je l’ai vue tombée à la renverse en poussant des cris.

GILES : On, on va en finir avec tous ces monstres. C’est, c’est à peu près ça qu’elle a dit, non ?

BUFFY : Oui. Elle respire. (Giles sourit, soulagé, avant de se diriger vers la cage). Et c'est pour ça que…qu'elle a enchaîné en me parlant d'une inscription à l'université, où ailleurs dans une autre école. (Dans la cage, Giles se saisit de l'un des livres se trouvant sur l'une des étagères) Et puis, et puis, elle a dit…je sais, je sais ce que tu vas me répondre, tu as d'importantes responsabilités. Je connais la chanson. 

GILES (Sortant de la cage) : Elle a peut-être raison. 

BUFFY : Oui, mais moi, je croyais…ah, d'accord. Bien, je vous écoute. 

GILES : Avec des notes comme ça, Buffy, (Rejoignant Buffy, près de la table) tu peux envisager des études de haut niveau. Je ne veux pas te suggérer pour autant de…de négliger ton devoir mais…tu dois envisager l'avenir. Et comme nous avons Faith avec nous ici, tu pourrais peut-être…t'en aller, pendant un certain temps. 

BUFFY (Perplexe) : M’en aller.

GILES : On pourrait…discuter de tout ça à mon retour. Il, il n'empêche que j'aimerais que, que tu continues à t'entraîner pendant mon absence et…et surtout aucune imprudence. 

BUFFY : "Aucune imprudence", ça veut dire ? 

GILES :...Tu as l'intention de voir…Angel ? 

BUFFY : Oui. C'est certain, je le ferai. (Giles détourne son regard). Je peux vous assurer que je ne prends aucun risque. D'aucune sorte. D'accord. Nous sommes amis, c'est certain. Mais je vous jure qu'il n'y a rien d'autre. (Regardant Giles plus sérieuse que jamais). Rien ne peut se passer. 

Willow et Alex marchent dans la cour.

WILLOW : Quelque chose va se passer. 

ALEX : Mais quoi ? 

WILLOW : J'en sais rien ! On n'aurait jamais dû faire ça ! C'est une erreur très grave. Je le réalise maintenant. 

ALEX : On va juste jouer au bowling. 

WILLOW : C'est pas un bowling. C'est… c'est un double rendez-vous, à quatre, et ça, ils vont pas tarder à s'en rendre compte ! 

ALEX : Ce rendre compte de quoi ? 

WILLOW : C'est très intime, comme situation. C'est très sexy…on se met à fumée, on transpire, et on loue des chaussures. 

ALEX : Ça te trouble de louer des chaussures ? 

WILLOW : Arrête de plaisanter. (Ils s'arrêtent finalement de marcher. Alex se place devant elle pour la raisonner). 

ALEX : OK, laisse-moi te dire une chose. Ils ne s’apercevront de rien. Ce sont des amis. De très vieux amis. Peut-être qu'une fois, on a manqué de discrétion mais rien ne s'est passé. Ecoute, on est quatre copains et on a envie de rigoler. Et tu crois que je peux t’embrasser, là ?

WILLOW : Non ! Oui, d'accord. (Dit-elle amoureusement, ils se rapprochent). Non ! (Elle recule un peu). Pas touche ! (Elle brandit le cadeau que lui a offert son petit ami, comme si elle brandissait une croix devant un vampire).

ALEX : Peut-être que t'as raison, le bowling, ça va être dur. Oh non. (Il passe délicatement sa main dans les cheveux de Willow). Je m'en veux d'être autant attiré par toi. Faut qu'on arrête de sortir ensemble. 

WILLOW : T'y crois, toi ? (Ils se regardent, sans être convaincu).

Buffy prépare du pop-corn dans sa cuisine, tandis que sa mère lie des brochures d’université.

JOYCE : Carnegie Mellon propose une grande diversité de possibilités. Oh, et l'Université de Brown est très réputée en histoire. Tu… tu aimes l'histoire, non ? 

BUFFY : On pourrait parler de ça une autre fois ? Je n'ai entendu que ça, aujourd'hui. "Félicitations ! Quand pars-tu ?" 

JOYCE : C'est pas ça. C'est que…ta place est dans une université renommée avec des soirées sympas entre copains. Rien à voir avec ces monstres et ces vampires. 

BUFFY : J'ai du mal à voir la différence. 

JOYCE : Buffy, tu passes ton temps à dire que tu voudrais avoir une vie normale. Eh bien voilà, ne laisse pas passer cette chance. 

BUFFY : J'aimerai que ce soit aussi simple. Mais j'ai des responsabilités. 

JOYCE : C’est vrai, je sais mais j'ai parlé à monsieur Giles et il a dit… 

BUFFY : Que Faith pourrait être Miss Sunnydale pendant un temps. Je sais. 

JOYCE : Le temps est venu de penser à ton avenir, Buffy. A tout ce que tu as envie de faire. Je vois pas ce qu'il y a ici qui pourrait t'empêcher de partir.  

Dans la nuit, Spike observe Angel, qui lie un livre près de sa cheminée. Angel finit par se relever et part pour aller se coucher.

SPIKE : Eh, toi. Je compte pour du beurre à ton avis ? (Il recule de quelques pas, en titubant). Pouf ! On était heureux. Tu lui as raconté des histoires. Je pourrais te… (Il regarde sa bouteille, puis en prend une bonne lampée, avant de déverser le contenu par terre, suivi de la bouteille). Ouais, je vais te montrer qui c'est, le mec bien. (Il s'éloigne sans regarder où il met les pieds). Tu vas payer.Il trébuche sur le sol et tombe sur un parterre de fleur. Il s’évanouit).

Le lendemain matin, le soleil se lève et brûle la main de Spike. Celui-ci finit par se réveiller en hurlant. Il se lève et met sa main sous un robinet qui sort un petit filet d’eau. Voyant qu’il y a une fontaine juste en-dessous, il y plonge sa main et éteint les flammes. Mais les rayons du soleil deviennent plus fort, le vampire fume par tous les pores de sa peau.

Il se protège à l’aide de sa veste en cuir et part en courant. Il finit par entrer dans sa voiture, qui est protégé. Assis sur le siège arrière, il trouve une bouteille d’alcool et en verse un peu sur sa main brûlé. Il souffre mais il boit pour éviter d’avoir mal, tandis que sa main est marquée. Ça dépasse les bornes. 

Un peu plus tard dans la journée, la commerçante du Magic Box entend la porte de derrière, s’ouvrir. Elle va voir ce qui se passe et trouve Spike, en train de lire un livre de magie. 

COMMERÇANTE : Vous êtes entré par derrière ? 

SPIKE : Oui. Je cherche un rituel. 

COMMERÇANTE : Un quoi ? 

SPIKE (Exaspéré, et reposant le livre qu'il feuilletait) : Un rituel. Qui apporte le mal...des pustules ! Je veux qu'il en ait partout sur le visage. Un genre de furoncle, purulent.  Qu'il soit défiguré pour toujours. 

COMMERÇANTE : Je sens beaucoup d'énergie négative et je parie… 

SPIKE: La lèpre ! Quelque chose qui fasse tomber ses membres en poussière les uns après les autres. 

COMMERÇANTE : Nous n'avons pas ça en magasin. (Sourit-elle, alors qu’elle est un peu effrayée et écœurée). Désolée. (Willow entre dans la boutique). Si vous voulez m'excuser un moment ? (La commerçante la rejoint). Soyez la bienvenue. Je peux vous aider à trouver quelque chose en particulier ? 

WILLOW : Oui. (Lui présentant son bloc-notes) J'ai tout noté sur la liste. Pellicules, extrait d'épines de rose et plumes de canari. 

COMMERÇANTE : Aha ! Un philtre d'amour. Vous voulez travailler sur un retour d'affection ? (Spike semble soudain très intéressé par leur conversation) J'espère que vous savez ce que vous faites ? 

WILLOW (Troublée) : Non. Enfin, j'veux dire, oui. Je sais comment faire un philtre d'amour mais ceci serait plus un philtre, anti-amour. 

COMMERÇANTE : Je vois. 

WILLOW : Oui. Un anti, désir. Les ingrédients sont pratiquement les mêmes, non ? 

COMMERÇANTE (Souriant) : Pratiquement. (Commençant de rassembler les divers ingrédients nécessaires). Encore qu'à mon avis les plumes de corbeau soient plus dissuasives que celles du canari. Encore une petite chose par ici…eh voilà. 

WILLOW : Merci. 

COMMERÇANTE : Ce qui fera quinze dollars quatre-vingt pour le tout. 

WILLOW : Merci. (Elle prend ses ingrédients et part. La commerçante rejoint Spike).

COMMERÇANTE (Souriant) : Alors, vous avez trouvé votre bonheur ? (Le client c’est changer en vampire et lui attrape le cou).

SPIKE : Oui, le mot est juste.  (Il la mord, la vide de son sang et la laisse tombée sur le sol). Je crois que j'ai une meilleure idée. 

Le maire Wilkins joue au golf dans son bureau, Allan son conseiller, est également présent.

MAIRE WILKINS : Ah, non, encore à gauche. Ça doit être la pente. (Il se met à quatre pattes pour examiner la carpette). Ça y est. C'est pas le tapis, c'est moi. (Il se relève, puis ramasse sa balle). Je vous jure que je donnerais mon âme au diable pour jouer mieux à ce jeu-là. (Il lâche la balle par terre, pour tenter un nouveau coup). Mais, c'est un peu tard, maintenant. (Il sourit). J'aurais peut-être dû proposer la vôtre ça m'aurait aidé sur les greens. (Dit-il à son conseiller, qui est horrifié). Je plaisante. Or, donc, nous avons un problème avec ce Spike ? 

ALLAN : Il est revenu, il a été repéré en ville. (Le maire continue de jouer au golf). Il y a eu aussi un incident, dans un magasin de sorcellerie, au milieu de la journée. La police a eu un mal fou à étouffer l'affaire. 

MAIRE WILKINS : Oui, il nous a fait toutes sortes de taquineries l'année dernière. C'était pas facile de deviner ce qu'il allait faire ensuite. 

ALLAN : Oui, je me souviens. (Il s’assoit sur le rebord du bureau, Wilkins le rappelle à l’ordre, en le sifflant. Le conseiller se redresse aussitôt).

MAIRE WILKINS : Bon, tout ça c'est du passé maintenant. Cette année est trop importante pour…pour laisser un canon couler le bateau. 

ALLAN : Voulez-vous que monsieur Trick envoie un…comité pour traiter avec lui ? 

MAIRE WILKINS : "Laisser un canon couler le bateau", je viens de faire une métaphore. 

ALLAN (Confus) : Hein ? 

MAIRE WILKINS : Oui, les bateaux ont des canons. Et un coup de canon peut faire couler le bateau. Oh, c'est génial. Je ne sais pas où j'arrive à trouver tout ça. (Il rit). Pourquoi vous ne vous occupez pas de ça vous-même ? Un comité, c'est très bien. 

ALLAN : A vos ordres. (Il quitte la pièce).

MAIRE WILKINS : Et que ça saute ! Attention ! (Il tire dans sa balle de golf et réussit son coup). Ouais ! 

Angel remet une buche dans la cheminée de son manoir, tandis que Buffy est assise sur le sofas, entourer de brochure des universités.

ANGEL : L'université ? 

BUFFY : Etudes supérieures. Je me noie sous les propositions. 

ANGEL : Et où veux-tu aller ? 

BUFFY (Fermant l'une des brochures, tandis qu'Angel la rejoint) : Je n'en sais rien. C'est ma mère qui m'a donné tout ça. Ça l'excite tellement qu'elle n'arrête pas d'en parler. (Angel s'assied en face d'elle). J'ai eu beaucoup de mal à trouver un alibi pour m'échapper et venir ici. 

ANGEL : Elle n'est pas au courant pour moi. 

BUFFY : Bah non. Elle a déjà eu trop de mal à se faire à l'idée que je suis une Tueuse. Ça m'étonnerait…qu'elle soit prête tout de suite à comprendre que…que toi et moi sommes redevenus amis. Et cette idée d'entrer à l'université, c'est en réaction à cette histoire de Tueuse. 

ANGEL : Elle veut que tu t'en ailles ?

BUFFY : Dans un endroit tranquille, sans vampires. Et elle n'a pas tort. Mais c'est vrai que j'ai des raisons de rester, aussi. 

ANGEL : Quelles raisons ? 

BUFFY (Déconcertée) : Euh…oh, il y a…mon devoir, avant toute chose. Tu crois que je dois m’en aller ? 

ANGEL : En tant qu'ami… (Il se lève) je crois que tu devrais partir. (Se dirigeant vers la cheminée). C'est une chance à saisir. 

BUFFY : Oui. C'est pas comme si une chose importante me retenait ici. (Elle rassemble ses affaires et prend son sac. Le vampire s’avance vers elle). Merci du conseil. C'est…une perspective à considérer. 

ANGEL : Où vas-tu ? Tu viens d'arriver. Il est tôt. 

BUFFY : Oui mais ma mère commencerait à s'inquiéter si je rentrais tard. Je repasse bientôt.  (Le vampire la regarde partir, déçut qu’elle ne puisse pas rester plus longtemps).

Dans la nuit, Willow prépare son philtre dans la salle de chimie du lycée. Alex la rejoint.

ALEX : Ah, quelle odeur ! On se croirait dans une église. (Il sent l'air) Non, attends…une église païenne. 

WILLOW : C'est juste une expérience de chimie. Une nouvelle formule. 

ALEX : C'est ce que t'as dit quand t'as appelé. Pourquoi tu m'as dit de venir ? 

WILLOW : Pour qu'aux prochains examens tu aies au moins la moyenne. 

ALEX : Mais c'est bien pour ça que tu m'aimes, intellectuelle dangereuse. 

WILLOW : Tiens. Prends ça. (Elle lui tend une plume de corbeau, qu’il prend).

ALEX : Une plume. (Caressant la joue droite de Willow avec cette dernière). Et qui est-ce que je vais chatouiller ? (La jeune femme sourit, insouciante). 

WILLOW (Sérieuse) : Arrête. (Son ami obéit). Alors, porter la mixture à ébullition. (Elle fait chauffer sa potion).

ALEX : J'espère que ta cuisine ne va pas nous mettre en retard pour notre partie de bowling magique. 

WILLOW (Se redressant brusquement) : Y'a pas de magie ! Je veux dire, dans…le bowling, oui. Cordelia et Oz vont nous rejoindre ici plus tard.

ALEX : On pourrait pas allumer un peu ? (Quelques instants plus tard, il contourne Willow, pour mieux voir le livre qu'elle utilise). C'est un livre de magie ? 

WILLOW (Tentant de cacher le texte de sa main gauche) : Non, non, non ! Un livre de chimie. 

ALEX : Non mais attend. C'est bien de la magie que tu fais ! C'est un philtre d'amour ? 

WILLOW : Non ! Bien sûr que non ! C'est…c'est purement scientifique… (Alex prend le livre et le retourne vers sa meilleure amie. Il s’agit bien d’un ouvrage sur la magie). C'est un anti-désir…efficace…pour nous deux. Je pensais que ce serait mieux si tu n'en savais rien. 

ALEX: T'es cinglée ! Est-ce que tu te souviens qu'elle effet ça produit sur moi, ce genre de mixture ? 

WILLOW : Mais tu as dit que tu voulais qu'entre nous le désir sexuel s'en aille. 

ALEX : Oui, j'ai souvent voulu des choses ! J't'avais dit que j'voulais être pompier quand on avait dix ans mais ça ne ta pas inquiéter plus que ça ! 

WILLOW : J'en ai assez de ce qui se passe, Alex ! Je pense que ce qu'il y a entre nous, c'est…beurk ! 

ALEX : Et tu crois que c'est la magie qui va solutionner nos problèmes d'hormones sexuelles? 

WILLOW: Dis comme ça, bien sûr, c'est non. 

ALEX : Bon eh bien dans ce cas, tu arrêtes tout. On rallume et tu nettoie tout ça, avant qu’ils arrivent et qu’ils posent trop de question. (Spike s'introduit dans la pièce derrière lui et l'attrape par le cou). 

WILLOW : Alex ! 

SPIKE : Je dois t'emprunter cette jeune fille. Ça ne t'embête pas, si ? (Les deux hommes luttent mais le vampire à très vite le dessus et Alex se retrouve au sol. Willow fonce sur Spike avec un microscope pour l’assommer mais il l’en empêche). Oh, oh ! Des menaces ? Oh, ce n'est pas gentil. (Alex se relève). Nous allons tous devenir de très bons amis tous les deux. (Il prend le microscope et frappe le meilleur ami de Willow avec. Alex tombe par terre, assommer).

WILLOW : Alex ! 

Alex est allonger sur un lit, inconscient, dans l’usine désaffectée. Willow est auprès de lui, alors que Spike verse quelques ingrédients sur le lit.

SPIKE : Un philtre. Pour moi. Je veux que tu me fabriques un philtre. 

WILLOW : Quel genre de philtre ? 

SPIKE : Un philtre d'amour, espèce de débile mentale ! Je vais te dire ce qui serait mieux. Ce qui serait mieux, c’est qu’elle me sorte de la tête. (Il boit quelques gorgées d’alcool. Willow le regarde). Pourquoi tu me regardes ?

WILLOW (Détournant les yeux) : Pour rien. 

SPIKE : Drusilla me reviendra. Je veux qu’elle retombe amoureuse. Tu peux faire le philtre?

WILLOW : Je…je…je vais essayer. 

SPIKE: Quoi, qu'est-ce que tu dis, tu vas essayer ? (Il lui attrape les cheveux). Tu vas le faire, ouais !! 

WILLOW : Oui, j'vais le faire ! (Dit-elle apeurée et émue. Le vampire la relâche puis il casse sa bouteille et menace Willow avec le tesson de bouteille, qui est tranchant).

SPIKE : Un seul mensonge de ta part et je t'écorche la figure jusqu'à la cervelle ! 

WILLOW (Terrifiée) : Non… 

SPIKE : Est-ce que ça te paraît clair ? 

WILLOW : Oui, pitié, non… (Il relâche la jeune femme et se calme un peu).

SPIKE : Elle ne m'a même pas tué. (Il s’assoit aux côtés de sa prisonnière, après avoir laissé tomber son tesson de bouteille). Elle m'a quitté, c'est tout. Elle aurait pu avoir la gentillesse de me couper la tête, ou…ou de me brûler. (Il renifle). A ton avis, c'était trop demander ? Rien, rien qu'une…une attention délicate...c'est à cause de la trêve avec Buffy. Drusilla a dit que j'étais devenu faible. Que, qu’aucun démon ne serait digne d’elle. Et je lui ai répondu que, que ça ne voulait rien dire, que je pensais à elle tout le temps, mais y'a rien eu à faire. Alors on est allé au Brésil et elle est devenue…elle est devenue si différente. Je lui ai tout donné, de beaux bijoux et aussi, de très belles robes avec de belles filles à l'intérieur mais ça ne lui suffisait pas. Et elle flirtait ! (Il renifle). Un soir, je l'ai surprise en train de se faire peloter par un Chaos, un démon ! J'suis sûr que t'as jamais vu un Chaos de ta vie. Ils sont gluants avec des cornes. C'est, c'est dégueulasse. (Il se tourne vers Willow, puis commence de lui caresser les cheveux). Elle a fait ça pour me faire du mal. (Il retire sa main) Alors je lui ai dit : "Je ne vais pas continuer comme ça plus longtemps". Et elle a répondu : "D'accord !". Et je lui ai dit : "Tu sais, tu m'as fait une vie d'enfer !" Et elle a dit…elle a dit qu'on pourrait rester des amis. (Il pleure sur l’épaule de sa captive). Oh, je me sens si malheureux !  Amis, tu te rends compte ?! Comment peut-on être aussi cruel ? (Il sent le cou de Willow et arrête de sangloter). Ce parfum…ton cou… (Il se change en vampire). J'ai pas eu de femmes depuis des semaines. (La jeune femme se relève).

WILLOW : Non ! Non ! Pas ça ! 

SPIKE : Ah, tu as le choix. C’est ça ou tu travailles pour moi 

WILLOW: Tout de suite, oui, tout de suite ! Je vais faire le philtre d’amour et votre Drusilla vous reviendra mais je, je ne veux plus bouteille cassée et pas question de vous servir, de quoi que ce soit sur moi. D'accord ? (Spike attrape la nuque de sa prisonnière et la penche vers lui. Il reprend une apparence humaine).

SPIKE : C'est d'accord. (La repoussant). Tu commences. (Elle regarde les ingrédients).

WILLOW : Et puis aussi, je ne suis pas une vraie sorcière. Je… je ne sais pas si, si ça marchera tout de suite. 

SPIKE : Bien, si tu ne réussis pas tout de suite, je le tuerai et tu recommenceras. 

WILLOW : Ça…ça ne suffit pas. (Dit-elle en parlant des ingrédients de magie).

SPIKE : Quoi ? 

WILLOW: Eh bien, il manque des ingrédients, et aussi un bouquin sur la…un bouquin de magie, ça aiderait. 

SPIKE : Tu l’as chez toi ? A la maison ?

WILLOW : Non, pas chez moi. Je l'ai oublié quelque part. 

SPIKE (Le regardant d'un air menaçant) : Où ça ? 

Buffy fait de la corde à sauter, dans la bibliothèque. Elle s’entraîne mais Cordélia et Oz la rejoignent, essouffler et inquiet.

CORDELIA : Oh, Dieu merci, tu es là ! 

BUFFY : Oui. On n’avait pas rendez-vous ce soir ? (Elle s’arrête, essoufflée).

OZ : Il y a du nouveau. (Ils se rendent en salle de chimie, la pièce est sans dessus, dessous).

CORDELIA : On devait se retrouver ici. Je ne comprends pas ce qui a pu se passer. 

BUFFY : Qu'est-ce que c'est que ces trucs ? Tout ça me paraît très bizarre. (Elle voit les ingrédients et un livre sur la magie).

CORDELIA : Est-ce que Willow ne se serait pas remise à faire de la magie ? Peut-être qu'ils ont disparu. Oh ! Peut-être qu'elle a changé Alex en monstre hideux ! 

BUFFY : De toute façon, il y a des traces de bagarre. 

OZ : Oui mais y'a pas de sang. 

BUFFY : Ou bien on les a enlevés, ou ils se sont enfuis, ou… 

CORDELIA : Tu penses à quelque chose, alors s’il te plaît...

BUFFY : Non, non, non, je ne pense à rien. Il faut que vous trouviez Giles, d'accord ? Je pars à leur recherche. Peut-être qu'ils ne sont pas loin. 

CORDELIA : Où est Giles ? 

BUFFY : Il est parti faire une retraite dans la forêt de Breakers. 

OZ : Oui, je connais bien l'endroit, on peut y aller en voiture.

BUFFY : Alors, en route. (Oz et Cordélia partent, Buffy s’en va de son côté. La Tueuse retourne dans la bibliothèque pour y récupérer des armes. Le téléphone sonne, elle décroche). Giles ? 

JOYCE (Voix Off, au téléphone) : Allô, Buffy. Toujours à l'entraînement ? 

BUFFY : Oh, non, maman, pour l'instant je… 

JOYCE (Voix Off) : J'aimerais bien qu'on puisse avoir une petite conversation ce soir à propos de l'université. J'avoue que c'est un sujet, qui me rend un peu nerveuse. Tu n'auras pas à chercher partout des informations. Je, je suis passée prendre des brochures. A mon avis, ça devrait te plaire. 

BUFFY (Dans la bibliothèque) : C'est génial, maman, mais là, vraiment, je… 

SPIKE (Voix Off, à l'autre bout du fil) : Bonjour, Joyce. (Celle-ci se retourne vers Spike, tandis que Buffy est inquiète). 

Joyce se dirige vers Spike et lui verse un thé. Elle s’assoit à ses côtés, dans sa cuisine.

SPIKE : Alors, je me baladais dans un parc, en cherchant de quoi faire un repas et je l'aperçois sur un banc en train de flirter avec un Chaos. Un démon ! Alors je lui ai dit, "tu sais, je n'ai pas à supporter ça !" et elle a dit, "D'accord". Et je lui ai dit, "D'accord. Fais comme tu veux." J'étais persuadé qu'on se remettrait ensemble. C'est dur. 

JOYCE : Je dois dire que là, elle n'a pas été raisonnable. 

SPIKE : Elle est…elle est complètement folle. (Il renifle et sourit). C'est sa folie qui me manque le plus. 

JOYCE : Oui, je comprends. Quelques fois, même quand deux personnes semblent être faites l'une pour l'autre, la vie s'arrange pour les séparer. Quand le père de Buffy et moi…  SPIKE : Non, non, non, non, non. C'est très différent ! Notre amour est éternel. C'est écrit!... Vous auriez, une petite pâte d'amande ? 

JOYCE : C'est possible. (Angel marche dans le jardin des Summers, il aperçoit Spike. Angel se précipite à l’entrée de la cuisine, qui est ouverte mais il ne peut entrer car il n’a pas été inviter).

ANGEL : Spike ! 

JOYCE : Oh, mon Dieu. Allez-vous-en d'ici ! 

SPIKE (Il se lève, puis se place derrière Joyce, avec un grand sourire) : Oui. Tu n'es pas invité. (Angel gigote dans tous les sens).

JOYCE : Il est fou. Il va nous tuer !

SPIKE : Je vais vous protéger. A moins que je n'en aie plus envie. 

ANGEL : Joyce, écoutez-moi. (Spike fait des grimaces à l’autre vampire).

JOYCE : Vous sortez de cette maison, ou je me transforme en Tueuse ! 

SPIKE : Alors là, c’est vraiment pas bien.

ANGEL : Joyce, ne l’écoutez pas. Faite moi entré. (Spike mime qu’il va mordre Joyce). Si tu la touches, je te tue. 

SPIKE : Oui ? Et comment tu y arriverais ? 

BUFFY (Arrivant soudain derrière lui) : Parce que je suis là. (Elle plaque Spike sur la table de la cuisine). Angel, pourquoi tu n'entre pas ? (Joyce s’éloigne, effrayée).

JOYCE : Oh ! Oh, non ! 

BUFFY : T'aurais pas dû revenir, Spike. 

SPIKE : Je fais ce qui me plaît. 

JOYCE : Ecoutez, je…je…expliquez-moi.  (Spike se débat mais Angel le plaque à son tour sur la table. Buffy prend une cuillère en bois et la brandit pour tuer son ennemi).

SPIKE : Willow !! (La Tueuse ne bouge plus).

BUFFY : Tu as enlevé Willow ? 

SPIKE : Si tu fais ça, tu ne trouveras jamais la petite sorcière. 

JOYCE (Confuse) : Willow, une sorcière ? 

BUFFY : Et Alex ? 

SPIKE : Lui aussi. 

JOYCE : Parce qu'Alex est sorcier ? (Angel attrape le col de la veste de l’autre vampire. Il le redresse et le sert).

ANGEL : Où sont-ils ? 

SPIKE (Repoussant Angel) : Ça ne marche pas comme ça, faux-jetons. Et d'abord, depuis quand tu as récupéré ton âme ? Je croyais que ça ne t'intéressait plus. Ta copine fabrique un philtre magique pour moi. (Dit-il à la Tueuse). Dès que je l'aurais récupéré, je les libère tous les deux. 

BUFFY : J'ai toujours eu du mal à croire tes promesses, Spike. 

SPIKE : Je vois que toi et ton gros malabar, vous ne voulez pas me lâcher les baskets. Mais si vous faites ça…tu seras responsable de leur mort. Spike sort de la cuisine. Buffy et Angel échangent un regard). 

Oz conduit son van, avec Cordélia à ses côtés. Ils sont sur la route de Breakers, à la recherche de Giles. 

CORDELIA (Inquiète) : Et s'ils ont été kidnappés par des caïds de la drogue ? Ils ont pu couper une oreille d'Alex, c'est horrible ! Ou…ou lui couper autre chose. (Oz s’arrête et renifle l’air). Qu'est-ce que tu as ? 

OZ : C'est Willow. Elle n'est pas loin. 

CORDELIA : Quoi ? Tu peux la repérée, rien qu’à l’odeur ? Mais elle se parfume même pas.

OZ : Elle a peur. (Il fait marche arrière).

CORDELIA : Oh, mon Dieu. Si je comprends bien, c'est ton côté loup-garou qui ressort. Je trouve ça très déroutant. 

OZ : Moi aussi ça me déroute. (Il roule à nouveau).

Buffy, Angel et Spike marchent en direction de la boutique de magie.

SPIKE : J'ai encore besoin de deux ou trois petites choses et je vous emmène… (Il s’arrête, se penche en avant et se tient la tête). Oh.  

BUFFY : Bien. Alors, qu'est-ce qui se passe encore ? 

SPIKE : Oh…ma tête. Elle va éclater. Oh, c'est horrible. Oh ! J'ai envie de crever. 

BUFFY (Elle sort un pieu) : Oh, alors là, si c'est que ça, j'vais pouvoir t'aider…  (Spike se redresse). 

ANGEL (Se plaçant entre le vampire et la Tueuse) : Non ! Hé ! Du calme, Buffy. On a besoin de lui pour retrouver les autres. 

BUFFY (Baissant son pieu) : Tu crois vraiment ? A mon avis, ils sont prisonniers à l'intérieur de l'usine. 

SPIKE : Qu'est-ce que tu crois, que je suis demeuré à ce point-là ? 

BUFFY : D'accord. On va les faire tes courses. (Ils reprennent leur marche mais Spike s’arrête au bout de quelques pas, devant un banc).

SPIKE : Oh, mon Dieu. (Buffy et Angel s’arrêtent).

ANGEL : Quoi encore ? 

SPIKE: Une nuit, on a tué un mendiant sur ce banc. Moi et Drusilla. C'était le bon temps. (Il s'approche du banc, puis s'assied dessus). Ah oui. (Il rit). Il lui a demandé grâce et ça lui a donné envie de mordre plus fort. (Il se tourne vers Angel et la Tueuse, qui sont complètement indifférent à son malheurs).

BUFFY : Je suis sûr que ta pas été le dernier. (Ils repartent). 

Buffy défonce la porte de la boutique de magie. Ils entrent et retire les bandes que la police à disposer ici et là, à cause du meurtre que Spike à commit.

BUFFY : T'as bien travaillé. 

SPIKE : Voici la liste. (Il la donne à Buffy, qui la lie).

BUFFY : Essence de violettes, sauge…Angel ? 

ANGEL : J'y vais. (Il se dirige vers une étagère).

BUFFY : Un jeu de tablettes runiques. Spike, tu prends les yeux de rat. (Chacun cherche des ingrédients).

SPIKE : Je lui en rapporterais. Avec le journal du matin. 

BUFFY : T'as raison de pleurer. Ça va te la ramener. 

SPIKE : C'est la magie elle seule qui me la ramènera !

ANGEL : C'est beaucoup d'emmerdes pour quelqu'un qu'en a rien à faire. 

SPIKE : Alors toi, tu la fermes. 

ANGEL : Tu crois vraiment qu'elle te sera fidèle ? 

SPIKE (Se jetant sur Angel, dans une colère noire) : Tu vas la fermer, oui ?! (Il donne un coup de poing à Angel, les deux vampires se battent mais Buffy les séparent et repousse Spike). Mais qu'est-ce que t'en sais ?! C'est votre faute, à tous les deux !! Elle m'appartient. Je ne suis plus rien sans elle. 

BUFFY : Alors là, je suis bien d'accord. Tu es devenu pathétique, tu sais ? Tu étais déjà nulle avant mais alors là ça dépasse les bornes. 

SPIKE : Ah oui ? Ça te va bien de dire ça. (Il retourne vers les étagères).

BUFFY : Explique ? 

SPIKE: La dernière fois que je vous ai vus, c'était la lutte à mort entre vous. Et maintenant, vous vous faites, les yeux doux comme si rien ne s'était passé. Ça me fait gerber ce genre de chose. 

BUFFY : Je ne vois pas du tout de quoi tu veux parler. 

SPIKE : Ouais, c'est ça. Vous êtes des amis, rien d'autre. 

ANGEL : C'est vrai. 

SPIKE (Se tournant de nouveau vers eux) : Mais vous n'êtes pas des amis. Vous ne l'avez jamais été. Votre amour finira par vous tuer tous les deux. Combat et ensuite, sexe et la haine à nouveau qui vous possède jusqu'au cœur, vous ne serez jamais des amis. (Il pose son doigt sur sa tempe).) L'amour n'est pas là, dans la tête. Il est dans le sang, partout dans mon corps, il lutte pour imposer sa loi...alors, j'aime peut-être une putain mais je suis suffisamment homme pour l'admettre. (Buffy et Angel sont gênés). Hum ! (Prenant l'un des bocaux). Les yeux de rats !  

Dans l’usine, Willow essaye de fracasser la porte qui la retient prisonnière, en vain. Elle entend Alex gémir sur le lit, elle le rejoint.

WILLOW : Alex ? (Elle s'assied sur le bord du lit). Comment tu vas ? (Le jeune homme essaye de s’assoir).

ALEX : Ça tourne. (Il grimace, alors que du sang coule le long de sa tête). Et j'ai mal au cœur. Je me suis battu avec Spike, c'est bien ça ? 

WILLOW (Acquiesçant) : Oui, c'est ça. 

ALEX : Est-ce que je l'ai eu ? J'ai gagné ? 

WILLOW : Tu as été très brave. T'as envie de vomir ? 

ALEX : Non, ça va aller. (Parcourant les alentours du regard). Où on est ? 

WILLOW : Dans l'usine désaffectée. Enfermés dans la cave. 

ALEX : Cette baraque carbonisée au milieu de nulle part ? (Sa meilleure amie hoche la tête). Il y a tout pour faire un scénario catastrophe, on dirait. 

WILLOW : Je trouve aussi. 

ALEX : Pourquoi il nous a pas tués ? 

WILLOW : Il veut que je lui fasse un philtre d'amour. 

ALEX : Quoi ? 

WILLOW : Drusilla est partie. Il veut la retrouver. 

ALEX : Quand je pense qu'on espérait que ces jeunes gens s'aimeraient pour toujours. 

WILLOW : Il est comme un fou. Enfin, j’irais pas, jusqu’à le consoler. 

ALEX (Essayant à nouveau de s'asseoir) : Alors, qu'est-ce qu'on peut faire ? (Il grimace).

WILLOW : Eh bien, pour ne rien te cacher…soit je refuse de faire le philtre et il nous tue, soit je lui fais le philtre et il nous tue aussi. 

ALEX : Y'a pas un troisième choix ? 

WILLOW : Il est tellement ivre, qu'il nous oublie ici et qu'on meurt de faim. C'est peut-être ce qu'il y a de mieux, non ? 

ALEX : Willow, on ne va pas mourir. (Essayant de se lever avec l'aide de Willow). S'il est aussi ivre, il va s'assoupir, et on en profite pour se faire la malle. (Ils s'effondrent tous deux sur le lit, car Alex est trop faible). Tant que "se faire la malle" ne voudra pas dire "se mettre debout et courir comme des fous", tout ira bien. (Ils se regardent intensément).

WILLOW : Tu crois vraiment qu'on peut ? 

ALEX : Y'a toujours une exception pour les cas de force majeure. (Ils s’embrassent tendrement mais Cordélia et Oz accourent vers eux).

CORDELIA : Oh, ça alors ! (Willow et Alex s’arrêtent et regardent leur conjoint respectif).

ALEX : Oh, mon Dieu. 

WILLOW : Oh, non. Oz… 

OZ : Faut sortir d'ici. (Dit-il tristement. Cordélia remonte des escaliers, bouleversée). ALEX (Se levant) : Cordélia, attend… (Sa petite amie passe à travers le plancher des escaliers et tombe dans les sous-sols). Cordélia ! (Oz et Willow rejoignent Alex). Cordélia! (Une barre de fer transperce l’abdomen de la jeune femme).

CORDELIA (Murmurant) : J’ai mal… 

Pendant ce temps, Spike, Buffy et Angel sortent de la boutique, les bras chargés de paquets. 

BUFFY : Bon, alors maintenant qu'on a tout, où sont-ils ? 

SPIKE : Qu'est-ce qui te presse ? 

BUFFY : Mon cher Spike, figures-toi que j'ai très envie de me débarrasser de toi. Je ne te fais aucune confiance.

SPIKE : Je serai parti dans quelques heures. Je te promets qu'il n'y aura aucune embrouille.  C'est ce moment que choisi l'un des anciens 'hommes' de Spike pour leur barrer le chemin. 

LENNY : Salut, Spike. (Des vampires encerclent la Tueuse, ainsi que ceux qui l’accompagnent).

BUFFY : Aucune embrouille, c'est sûr. (Les vampires grognent contre Spike).

SPIKE : Lenny. Comment ça va ? 

LENNY : Mieux depuis que t'es parti. T'aurais mieux fait de pas remettre les pieds ici. 

SPIKE (Jetant son sac sur le côté) : Oh, d’accord. 

BUFFY : Vous savez, il allait s'en aller. Toi, tu te calmes. (Dit-elle à Spike).

SPIKE : Ce minable travaillait sous mes ordres. 

BUFFY: Ils vont se taper dessus, qu'est-ce qu'on fait ? (Demande-t-elle à Angel).

ANGEL : Je crois qu'on n'a pas le choix. 

LENNY (A Buffy & Angel) : Vous deux écoutez-moi. Vous mêlez pas de ça, O.K ?

SPIKE (A Buffy) : Si je meurs, tes copains aussi. 

BUFFY (A Lenny) : Désolée. On reste. 

LENNY : Pas pour longtemps ! (Une bagarre éclate dans la rue. Tout le monde se bat contre Lenny et son groupe de vampire. Buffy, Spike et Angel finissent par se réfugier dans la boutique. Ils se barricadent, la Tueuse prend des pieds de tabouret et donne le bout de bois à Angel et Spike).

BUFFY : Prenez ça ! 

SPIKE : Là, ça va être le pied ! 

BUFFY : T’avais bien dit, aucune embrouille ? (Des vampires entrent par la porte arrière de la boutique. Buffy et Spike se chargent de leur adversaire, tandis qu’Angel referme la porte et la bloque, en se mettant devant. (Dans l’usine, Alex essaye de rejoindre sa petite amie, blessée).

WILLOW : Fais attention. 

ALEX : Ouais. 

WILLOW : Mon Dieu. Surtout ne bouge pas, Cordélia ! Oz est parti chercher de l'aide !  

Au même moment, Buffy et Spike se battent, tandis qu’Angel a dû mal à retenir la porte.

BUFFY (A Angel) : Il faut qu'on sorte d'ici ! 

ANGEL : On va essayer le toit. (La porte cède, il se retrouve en-dessous, alors que Lenny et son groupe entre dans la pièce).

LENNY : Alors, tu serais devenu un tendre. Ça m'attriste un max. (Dit-il à Spike).

SPIKE : Où est-ce que t'as vu ça ? 

LENNY : Ouais, comme un bébé en nourrice. 

SPIKE (Avec un large sourire) : Ah ouais, alors là, mon pote, tu vas voir ce qu'il va te dire le bébé ! (Il se bat, Buffy aide Angel à se relever).

ANGEL (Buffy le soutenant) : Ça va aller. 

BUFFY : T'es pas au maximum de ta forme. 

ANGEL : La fenêtre, c’est par là qu’il faut sortir. (Il aperçoit toute une rangée de flacons d'eau bénite). Buffy. (Spike prend la tête de Lenny et la frappe plusieurs fois contre une table).

SPIKE : Le bébé a repris des forces !! Le bébé a repris des forces !! (Il plaque Lenny sur la table). Et maintenant, le bébé te dit "bonne nuit" ? (Il plante un pieu dans le cœur du vampire, qui tombe en poussière).

BUFFY : Spike ! Attention ! (Angel et elle, lancent des fioles d’eau bénite sur leur adversaire. Les vampires rebroussent chemin, certain meurt, d’autre ont quelques brûlures. Le groupe de Lenny finit par partir en courant).

SPIKE : Ah ! C'était très chouette, pour une fois. (Il regarde Buffy et Angel). Oh, alors là, ne me dites pas que vous n'avez pas aimé. (Il rit.) Oh, ça fait tellement longtemps que je ne m'étais pas éclaté comme ça...la violence, ça remet les choses en place. (Angel tient à peine debout, Buffy le soutient). Oh, oui. Vous deux. Rien que des copains, hein ? Rien d'autre. 

BUFFY : Tu veux qu'on le fasse tout de suite ton philtre ? 

SPIKE : Oh, j'en ai rien à faire. Tes amis sont dans l'usine. (Buffy et son partenaire sont stupéfaits). Je suis très heureux d'être revenu ici. Je me suis planté sur toute la ligne avec elle. J'ai pleuré, rampé, j'en voulais au monde entier…si je veux qu'elle revienne, je dois redevenir l'homme que j'étais, l'homme qu'elle aimait. Et je vais faire ce que j'aurais dû faire en premier, je vais la retrouver, où qu'elle soit. La gifler, la torturer...jusqu'à ce qu'elle m'aime. (Il s’arrête sur le pas de la porte de la boutique). L'amour est une chose curieuse. (Il s’en va).

Cordélia gémit dans les sous-sols de l’usine, tandis qu'Alex s'agenouille à ses côtés. 

ALEX (Très inquiet) : Cordélia…je t'en prie, tiens le coup. (Il lui caresse les cheveux). 

CORDELIA (Faiblement) : Alex ? (Regardant dans le vide). Je ne vois rien… (Elle soupire et ferme les yeux).

ALEX : Cordélia ! (Willow est triste).

Quelques jours plus tard, un enterrement à lieu dans un cimetière.

PASTEUR : Il a créé toute chose à son image pour qu'elles puissent se rejoindre. Les forces qui génèrent notre monde sont pures car elles chassent le poison. Quand les forces du Mal n'ont pas de prise sur notre Terre, seules la droiture et la pureté y règneront à tout jamais. (Buffy et Willow marchent côte à côte, près du cimetière). 

BUFFY : Alors, tu dis que Cordélia va mieux ? 

WILLOW : Elle a perdu beaucoup de sang mais aucun organe vital n'a été touché. 

BUFFY : Est-ce qu'elle a pu parler à Alex ? 

WILLOW : Elle n'avait pas encore le droit de recevoir des visites. Il va aller la voir aujourd'hui. 

BUFFY : Et, Oz ?  

WILLOW : Tu sais, je n'aurais jamais cru qu'un jour je me sentirais mal, à ce point-là...depuis toujours, je n'ai jamais, vraiment su ce que je voulais. Je voulais tout et rien. Et maintenant, c'est fou, j'aimerais tant qu'il me parle à nouveau. 

BUFFY : Laisse-lui un peu de temps. Et prépare-toi à t’écraser en beauté. 

WILLOW : Oh, je suis prête. Pour ça, je vais m’écraser.

BUFFY : Bien ! J'ai entendu que parfois, ça marche. 

Cordélia est allongée sur un lit d’hôpital, l’air triste, fatiguée, abattue. Alex est sur le pas de la porte de la chambre avec un énorme bouquet de fleur.

ALEX : Je peux entrer ? C'est la première fois qu'ils me laissent entrer. (Il entre et dépose le bouquet, Cordélia ne le regarde pas). Ce sont des fleurs. (Il s’assoit sur une chaise). Cordélia, je voudrais que tu saches que… (La jeune femme se tourne légèrement vers lui).

CORDELIA (Faiblement) : Alex ? 

ALEX : Oui. 

CORDELIA : Alex, va-t-en, je t'en prie. (Elle lui tourne le dos. Alex se lève et part, dépiter. Cordélia pleure en silence).

Angel est assis dans une pièce de son manoir. Buffy entre.

ANGEL : C'est toi. (Il se lève). Je me demandais quand tu reviendrais. 

BUFFY : Je ne reviens pas...on n'est pas des amis. On l'a jamais été. Je peux tromper Giles, je peux tromper mes amis mais certainement pas moi-même. Ni Spike mais pour d'autres raisons...tu ne pourras jamais me donner ce que j'attends de toi. Et maintenant, tu n'as plus besoin de mon aide. Alors, je vais m'en aller. 

ANGEL : Je n'accepte pas. 

BUFFY : Il le faut. 

ANGEL (S'approchant d'elle) : Ecoute… (Buffy recule d'un pas) il doit bien y avoir un moyen pour qu'on se voie encore. 

BUFFY : Il y en a un...dis-moi que tu ne m'aimes pas.

Ils se regardent, Angel ne peut pas lui mentir. Il ne dit rien, la jeune femme repart. Angel s’assoit, tristement. De son côté, Willow est assise par terre, contre son lit. Elle regarde fixement la petite sorcière qu'Oz lui a offerte. 

Au Bronze, Oz est assis sur l'une des tables de billard, seul et sa guitare en main, abattu. Quant à Alex, il range quelques livres dans la bibliothèque mais il s’arrête, l’air coupable et accabler de remord. Cordélia est tout aussi perdue dans sa chambre d’hôpital. Et Buffy, qui est assise sur un  banc du lycée, est pensive. Spike lui, roule à vive allure en écoutant une version rock de My Way, alors qu’il quitte Sunnydale, sous un soleil radieux.

~~~~~~~~~~ Prologue ~~~~~~~~~~

Morning at Sunnydale High School. Willow and Xander slowly walk together
across the lawn toward the walkway to the main entrance. In their hands
they have the results of their Scholastic Aptitude Tests, with which
neither is particularly happy.

Willow: This is a nightmare. This is... My world is spinning.

Xander: It's not that bad, Willow, really.

Willow: 740? Verbal?! I'm-I'm... (searches for a word) pathetic!
Illiterate! I'm Cletus, the slack-jawed yokel.

Xander: (shrugs) That's right. And the fact that your 740 verbal
closely resembles my combined scores in no way compromises your position
as the village idiot.

They fold up their score reports as they near a bench at the side of the
walkway.

Willow: I just... (sits and slouches, depressed) Where did I go wrong?

Xander sits down next to her and puts his arm around her in comfort, but
not missing the opportunity to give her hair a gentle stroke.

Xander: You did amazing, Willow. As usual.

Behind them Oz and Cordelia approach.

Cordelia: You guys get your scores?

Xander instantly lets go of Willow, hops to his feet and rushes to meet
her.

Xander: Cordelia! (points) Willow was very sad by her academic failure.
(reaches for Cordelia's score report) How did you do?

He snags it from her hand, unfolds it and reads it.

Xander: This is not good.

Cordelia: What's not good?

Oz gives Willow a reassuring stroke of her hair. She just sadly hands
him her report to see.

Xander: Well, I'm just worried it may hurt my standing as campus stud
when people find out I'm dating a brain.

Cordelia: (yanks her scores from his hand) Please. I have *some*
experience in covering these things up.

Oz: (to Willow) Well, I can see why you'd be upset.

Willow gives him a hurt look, grabs her report back from him and looks
down at the ground, her feelings of failure evident in her furrowed
brow.

Oz: That was my sarcastic voice.

Xander: You know, it sounds a lot like your regular voice.

Oz: I've been told that. (trying to be upbeat) But we should celebrate,
do something.

Cordelia: Like, the four of us?

She gives Xander a pointed look, shaking her head and clearly mouthing
"No". He ignores her completely.

Xander: A double date! It could have potential.

Buffy walks up the steps from the street, a long look on her face, and
joins the gang.

Willow: (brightens and stands up) Buffy! Hey! Did you get your SAT
scores?

Buffy gives her a weak nod.

Xander: By the look on your face, I'm guessing you and I are gonna be
manning the drive-through window side by side.

Buffy: They're just test scores, right? (hands hers to Willow) What do
they really mean, anyway?

Willow: (unfolds it and reads) (very excited) 1430! Buffy, you kicked
ass!

Buffy raises her eyebrows at her friend. Cordelia's eyes go wide with
amazement.

Willow: (more calmly) Okay, (folds the report) so academic achievement
gets me a little excited.

Buffy hands her scores to Xander for him to see.

Xander: Buff, that's amazing.

Cordelia: Let me see that.

She yanks it out of Xander's hand before he can even begin to unfold it
and checks it out.

Oz: Yeah. With scores like that, you can apply pretty much anywhere you
want.

Willow: Buffy, this could, like, change your whole future.

Buffy: (unsure what to make of it) The thought had occurred to me.

Xander: Then why the sour puss?

Buffy: I don't know. I guess... my future. I never really thought about
it. I wasn't even sure I was going to have one.

Cordelia: (smiling hugely) Well, I think this is great! Now you can
leave and never come back!

She gets looks from everyone. Xander hands Buffy back her scores.

Cordelia: Well, I mean that in a positive way. Get out of Sunnydale.
That's a good thing. What kind of moron would ever wanna come back here?

Cut to a small park and playground that night. A classic 1958 Dodge
Desoto FireFlite crashes through the 'Welcome to Sunnydale' sign and
screeches to a halt. The door opens and a nearly empty liquor bottle
falls out and smashes to pieces on the pavement. Spike slides off of his
seat and hits the street flat on his back on top of the broken glass,
drunk out of his mind. He lifts his head unsteadily and tries to raise
himself to his elbows.

Spike: Home, sweet... (chuckles) home.

He passes out and collapses back to the pavement.

Opening credits roll. Buffy's theme plays.

~~~~~~~~~~ Part 1 ~~~~~~~~~~

Spike's old burned-out factory. The place is a shambles, although the
great table where Giles started the fire is essentially intact, if
scorched. Spike strolls through the area, stepping over the strewn
chairs, while singing a few bars from "My Way".

Spike: And more / Much more than this / I did it my way

Cut to the bedroom in the basement. Spike comes hopping merrily down the
stairs.

Spike: Drusilla! I'm home!

When he reaches the bottom he breaks out into a pathetic fit of giggles
which quickly turn to sobs. He sniffs a few times and wipes his nose on
his sleeve. He sees what's left of the burned bed and steps up to it,
steadying himself on a pillar. In despair he tosses his liquor bottle
onto the bed and steps around the column. From there he sees those
members of Drusilla's doll collection that didn't survive the fire piled
on her dresser, all badly scorched. He reaches for one and picks it up.
The features on its fine porcelain face can still be made out, but the
paint, hair and dress are long gone. He stares at the doll intensely.

Spike: Why did you do it, baby? Why did you leave me? We were happy
here.

He tries to suppress a sob and shakes it off, and suddenly he's wearing
his game face. He roars at the doll angrily and throws it hard down at
the concrete floor. He spins around, looking for something to smash it
with. He finds a tall iron candlestick, grabs it and wields it back.

Spike: YOU... (swings the candlestick) STUPID... (swings again)
WORTHLESS... (swings again) BITCH! (calms a bit) Look what you've done
to me.

He stares down at what's left of the doll, its delicate porcelain
features smashed and scattered, limbs torn and singed. He drops the iron
candlestick on top of it.

Cut to Cordelia's locker in the halls at school. She is getting what she
needs for class while Xander tries to talk her into the double date
thing.

Xander: C'mon. It'll be fun!

Cordelia: I don't know. I just thought we were gonna do something...
you know, classy?

Xander: What's classier than bowling?

Cordelia: (raises her eyebrows at him) Apart from everything ever?
Let's see...

Xander: Oz and Willow are down. You're the swing vote. (skips around to
her other side) I guarantee fun.

Cordelia can't help but give him a warm smile and giggle. From his new
vantage point Xander can now see the inside of her locker door.

Xander: Hey, those are from the pier.

There are three pictures of them. One of the two of them sitting on a
bench with their arms around each other and smiling, another of just
Xander sporting a huge smile, and the third of her riding on Xander's
back, smiling playfully with her arms wrapped tightly around his neck.

Cordelia: Yeah. Uh, I just got them developed.

Xander: (not yet sure what to make of it) There's pictures. Of me. In
your locker. I never knew I was locker door material.

She closes her locker, and they begin walking down the hall.

Cordelia: Well... just barely. Besides, (smiles) I look really cute in
those pictures.

They meet Oz and Willow coming the other way.

Oz: Hey. So what's the verdict? Do we bowl?

Xander gives Cordelia a pleading look.

Cordelia: (gives in) We bowl.

Willow: Great! Double bowling date. (pats Oz's chest) I'm on Oz's team.

Xander: Yeah? Well, (points at Oz) prepare to be crushed. (takes
Cordelia's arm) Maybe we should practice.

Cordelia: (nods) Yeah.

They go their separate ways again. Oz goes with Willow to her locker.

Willow: They don't stand a chance. I'm really good. Or I used to be,
(works her combination) when they had the inflatable things in the
gutters.

She opens her locker door as Oz holds up something small wrapped in
newspaper. She faces him and notices him holding it up to her.

Willow: What's this? (takes it)

Oz: It's a gift.

Willow: (smiles) What's the occasion? (unwraps it)

Oz: Pretty much *you* are.

Wrapped in the paper is a PEZ candy dispenser with a green witch's head
on top, complete with red hair and black hat. Willow is very surprised
and gives Oz a none-too-gentle slap on the left side of his chest.

Willow: (excited) It's a little, uh, PEZ witch!

Oz: It's kind of a theme present. Do you like it?

Willow: (breathless) I like... I-I *more* than like. Oz, this is
probably the sweetest... We have to find a little PEZ werewolf, so
little PEZ witch can have a boyfriend.

Oz: I don't think they make a werewolf PEZ. You might have to settle
for a wacky cartoon dog.

Willow: This is... just so thoughtful.

Oz: Well, I think about you.

Willow: (suddenly disappointed) Oh... I don't have anything to give
you.

Oz: (smiles at her) Yeah, you do.

He puts his hand on her shoulder briefly and then heads down the hall to
class. Willow follows him with her gaze for a moment, her expression
showing her worry about the levels of complexity this just added to her
life. She looks down at the PEZ dispenser.

Cut to the library. Giles looks over Buffy's SAT score report while she
plays with a contraption from Giles' huge pile of camping equipment and
clothing laid out on the big table.

Giles: Buffy, this is, this is remarkable.

Buffy: So is this. (puts the thing down) Where is this retreat thingy,
the Yukon? (reaches for something else)

Giles: It's quite nearby, actually. (Buffy finds a compass) It's, um,
it's the clearing at the top of Breaker's Woods.

Buffy opens the compass and sees that there is a mirror inside the lid.
She quickly checks her hair.

Giles: It's the site of some fascinating druidic rituals.

Buffy: (closes the compass) Okay, but you're just going for a few days,
right? (Giles takes the compass from her) I mean, you're not gonna
settle there and grow crops or anything.

Giles: (confused) What? Oh, my gear. No, no, this is, this is basic
necessities.

Buffy: Giles, you pack like me.

Giles: (gives her a little smile) Here. (hands Buffy her scores) I
suspect your mother will want to, uh, put it on the refrigerator.

Buffy: (puts the report away) Yeah. She saw these scores, and her head
spun around and exploded.

Giles: (unsure what she meant) I-I've been on the Hellmouth too long.
That was metaphorical, yes?

Buffy: Yes. She was happy.

Giles smiles in relief, and goes over to the cage.

Buffy: She started with all this crazy talk about me going to college,
maybe someplace else.

Inside the cage Giles pauses from pulling down a book.

Buffy: I know. I know, I said that you were gonna have a goat.
Responsibilities and all. I know the drill.

Giles: She may be right. (comes back out of the cage)

Buffy: Yeah, I know, I figured you'd...

She gives Giles a bewildered look.

Buffy: Okay. Be kind, rewind.

Giles: With scores like these, Buffy, you could have a first-rate
education. I'm, I'm not suggesting that you... ignore your calling, but,
um... you need to look to your future. (goes back to the table) And with
Faith here, i-i-it may be that you can (draws a breath) move on. For a-a
time, at least. (packs the book)

Buffy: (unsure how to react) Wow.

Giles: Well, let's, um, let's discuss it when I get back. I-in the
meantime, um, I'd like you to continue training while I'm, while I'm
gone, and, um, please don't do anything rash.

Buffy: 'Anything rash', meaning...

Giles: (hesitates for an instant) Are you planning on seeing Angel?

Buffy: Yes. Actually, I am. (Giles averts his eyes) Look, but there's
not gonna be any rash. (realizes how that sounds and gets a look from
Giles) Anywhere. (defensively) Okay. We're, we're friends. That's all
either of us wants. (looks at Giles seriously) Nothing's gonna happen.

Cut outside. Willow and Xander come walking around the corner from the
colonnade and through the breezeway.

Willow: Something's gonna happen.

Xander: Like what?

Willow: Uh! It's a mistake! It's a terrible, fatal mistake. I see that
now.

Xander: It's just bowling.

They turn down a covered walkway.

Willow: It's *bad* bowling. I-it's a double date, with all of us, and
they're gonna know!

Xander: How are they gonna know?

Willow: It's a very intimate situation. It's all sexy with the smoke
and the sweating and the shoe rental...

Xander: You're turned on by rented shoes?

Willow: That's not the issue.

They stop walking, and Xander faces her.

Xander: Okay, well, let me ask you this: what are they gonna know? That
we're friends. Old, old friends. And maybe we've had one or two
indiscretions, but that's all past. Look. We're just very good friends
who like to hang out, and can I kiss your earlobe?

Willow: No! Well, okay. (jerks away) No! (holds up the dispenser) PEZ!

They both pause for a moment to calm down and think.

Xander: Maybe bowling might be too much to handle. Man! (strokes her
hair) I wish I wasn't so attracted to you. (takes a deep breath) I wish
we could make it all stop.

Willow: Any suggestions?

Cut to the kitchen at Buffy's house. She is making microwave popcorn.
Her mother has her hands full of college brochures.

Joyce: Carnegie Mellon has a wonderful design curriculum. Oh, and Brown
University's history program is... You like history, right?

Buffy: Could we talk about this another time? (gets a large bowl) All
day it's been like, 'Congratulations! Go away.' (takes the bowl to the
island)

Joyce: That's not it. It's just you belong at a, a good old-fashioned
college with, with keg parties and boys, not here with Hellmouths and
vampires.

The microwave beeps.

Buffy: Not really seeing the distinction.

She goes to get the bag of popcorn.

Joyce: Y'know, you're always talking about how you wish you could lead
a more normal life. Well, this is your chance!

Buffy: Yeah, it's just not that simple. (takes the popcorn to the bowl)
I have responsibilities. (opens the bag)

Joyce: I know, I know, but I spoke with Mr. Giles, and he said...

Buffy: ...that Faith could be Miss Sunnydale in the Slayer Pageant. I
know. (dumps the popcorn into the bowl)

Joyce: It's time to think about your future, Buffy, about your whole
life. I mean, honestly, is there anything keeping you here?

Cut to Angel's mansion. He's sitting by the fireplace quietly reading
"La Nausea", by Jean Paul Sartre. Spike spies on him, peering in
between the boards that have been haphazardly nailed across the
destroyed doorway to the atrium. Finally Angel closes his book, gets up
and walks into a rear hallway. Spike gives him a drunken humph.

Spike: (slurred) Yeah, you. You think I'm afraid of you?

He steps back from the boards, swaying unsteadily.

Spike: We were happy! You brainwashed her. I could just...

He looks at his bottle and takes a long drink. When it's empty he tosses
it aside in a huff.

Spike: Yeah, I'll show *you* who's a cool guy. (starts to leave) You're
goin' down.

In his drunkenness he trips over one of the flower beds, falls into it
and passes out.

Cut to dawn. The first red rays of the sun appear over the hills and
shine into the atrium. Spike lies in shadow, but his left hand is
extended away from his body, and a beam of light nears it as the sun
rises. Soon his hand is fully exposed to the light and it begins to
smoke. A couple of seconds later it bursts into flame. The new light
source shines into Spike's face, and he wakes and sees his hand aflame.

Spike: Whoa!

He leaps to his feet and runs over to the fountain, screaming all the
way. He holds his hands under it, but it's going at just a trickle.
Quickly he bends down and jams his hand into the pool of water at its
base, dousing the flames. No sooner is that problem gone than he
realizes he's standing in shaded but direct sunlight, and he's beginning
to smoke elsewhere. He pulls at his heavy overcoat, trying to shade his
face, as he scrambles up the stairs and out of the atrium.

Cut to inside Spike's car. The rear driver's side door whips open and
Spike dives in, right on top of a huge pile of empty beer cans, liquor
bottles and other trash. He quickly slams the door shut and grabs a
bottle from the front seat. He pulls the cork out with his teeth and
pours a generous splash over his burned hand. He grunts loudly in pain
and takes a good drink. The immediate emergency taken care of, he
relaxes a bit and tries to catch his breath.

Spike: This is just too much.

Cut to a small magic shop. The shopkeeper hears the rear door close and
goes to investigate. There she finds Spike looking through one of her
books.

Shopkeeper: Did you come in through the back?

Spike: Yeah. I need a curse.

Shopkeeper: A what?

Spike: (exasperated) A curse! Y'know, something nasty. Boils. I wanna
give him boils all over his face. You know, dripping pustules. Let's
really go for the gusto here.

Shopkeeper: I'm hearing a lot of negative energy, and I bet...

Spike: (interrupts) Leprosy! Alright, a spell that makes his parts fall
off. That sounds proper.

Shopkeeper: We don't carry... (the front door chimes) leprosy.

She turns to see Willow come in through the front door.

Shopkeeper: Would you excuse me a moment?

She goes to help her new customer.

Shopkeeper: Blessed be. Anything in particular I can help you find?

Willow: Yeah. (holds up her notepad) It's all here on the list. (reads
down the list) Skink root, essence of rose thorn, canary feathers...

Shopkeeper: Aha! (smiles) A love spell. Want that old lover to come
back to you? (Spike is suddenly interested in their conversation) Are
you sure you know what you're doing, hon?

Willow: (flustered) No. Oh, I mean, yes! I... I know how to do a love
spell, but this is more of an anti-love spell. Yeah. Uh, kind of a de-
lusting. The supplies are basically the same, right?

Shopkeeper: (smiles) Basically. (starts to gather things) Although
raven feathers tend to breed a little more discontent than canary. Let
me just get some things...

She gathers some bags of herbs, jars of root powders, a feather and
whatever else and brings them all to the counter. Spike watches intently
from behind the bookcase.

Shopkeeper: Okay. Mm-hmm. (adds it up) That'll be $15.80 for the lot.

She bags it all while Willow pulls out her money.

Willow: Thanks!

She takes the bag and leaves. The shopkeeper turns her attention back to
Spike and walks back to where she left him.

Shopkeeper: (smiling) So, did you find a spell book?

Spike jumps out from behind the bookcase all vamped out and grabs her
around the neck. The shopkeeper gasps in fright, but can't bring herself
to scream.

Spike: Forget the book.

He leans in for the bite, and they collapse to the floor. When he's
sucked her dry he looks back up at the door where he saw Willow go.

Spike: I just got a better idea.

~~~~~~~~~~ Part 2 ~~~~~~~~~~

Sunnydale City Hall. Cut to the Mayor's office. The camera is low to the
floor. Mayor Wilkins is practicing his putting in the company of his
assistant Allan. He taps the ball, and it comes at the camera in a
nearly perfect straight line, just missing its target.

Mayor Wilkins: Oh, look at that! Every time, cuts to the left.

He gets down on his hands and knees to check the lie of the floor.

Mayor Wilkins: See, and it's not the carpet. It's me. (gets up to
retrieve his ball) I swear, I would sell my soul for a decent short
game. (drops the ball for another try) Of course, (chuckles) it's a
little late for that. (chuckles) (to Allan) I don't suppose I could
offer *your* soul, huh? Really help me on the green.

Allan gives him a shocked look.

Mayor Wilkins: I'm just funning. So, we have a Spike problem, do we?
(takes another shot)

Allan: He's been spotted back in town.

The Mayor's shot is on target this time, but comes up short. He lets out
a frustrated sigh and goes to retrieve his ball.

Allan: And there was an incident at a magic shop in broad daylight.
Police had a hell of a time covering it up.

Mayor Wilkins: (drops the ball) (laughs) Well, yes, y'know, he was up
to all sorts of shenanigans last year. We had a world of fun trying to
guess what he'd do next.

Allan: I remember. (leans against the Mayor's desk)

The Mayor whistles at Allan, who immediately stands back up.

Mayor Wilkins: But I guess we're past that now. This year is too
important to let a loose cannon rock the boat.

Allan: Should I have Mr. Trick send a... committee to deal with this?

Mayor Wilkins: Loose cannon. Rock the boat. Is that a mixed metaphor?

Allan: (confused) Uh...

Mayor Wilkins: (musing out loud) Boats did have cannons. And a loose
one would cause it to rock. Oh, honestly. I don't know where my mind
goes these days. (chuckles) Why don't you take care of that Spike
problem? A committee, like you said.

Allan: As good as done. (leaves the office)

Mayor Wilkins: That's swell. Fore!

He takes another shot, and this one is directly on target. He spreads
his arms, elated.

Mayor Wilkins: Hey!

Cut to Angel's mansion. He places another log on the fire. Buffy is on
the couch with a pile of brochures on her lap.

Angel: College, huh?

Buffy: Higher education. Kind of an intense proposition.

Angel: Where do you wanna go? (slowly comes over to her)

Buffy: (closes her brochure) I have no idea. My mom was the one that
got all these. She's so excited, she can't stop talking about it. (Angel
sits across from her) I had a really hard time coming up with an alibi
so I could come over here.

Angel: She doesn't know about me.

Buffy: Big no. She's having enough trouble dealing with the Slayer
issue. I don't think she's ready to process the information that... you
and I are friends again. Anyway, I think this college jones is just a
reaction to the whole Slayer thing.

Angel: She wants you to get out.

Buffy: Someplace a little less Hellmouthy. (nods) She has a point.
(draws a breath) Y'know, but there are reasons to stay, too.

Angel: What are they?

Buffy: (taken aback) Um... you know, there's my Slayer duties,
obviously. What do you think I should do?

Angel: As a friend, I... (stands up) I think that you should leave.
(goes to the fireplace) This is a good opportunity for you.

He leans against the cold stone, facing away from her. Buffy gets up to
gather her brochures.

Buffy: Yeah. It's not like there's any great thing keeping me here.

She stuffs them into her bag. Angel turns around when he hears the
papers rustling. Buffy zips her bag closed and pulls it onto her
shoulder.

Buffy: Thanks for the advice. It's another perspective to consider.

Angel: Where are you going? You just got here. It's early.

Buffy: Yeah, well, my mom starts worrying a lot earlier these days.
I'll stop by soon.

She leaves without looking back. Angel watches until she's gone.

Cut to the science room at school. It's dark. Willow is grinding the
ingredients for the anti-love spell in a ceramic bowl. Xander walks into
the dark room and heads toward Willow.

Xander: Whoa! It smells like church in here. (sniffs) No, wait... Evil
church.

Willow: It's just chemistry stuff. An experiment.

Xander: So you said when you called. Why do I have to be here?

Willow: It'll help you on the exam. You're way behind.

Xander: But that's why you love me, right? (bobs his head) Academically
dangerous?

Willow: (ignores his comment) Here. (hands him a raven feather) Hold
this.

Xander: A feather. And who will I be tickling?

He runs it along Willow's check, and for a moment she enjoys it and
giggles, but her rational mind quickly takes over and she gruffly nudges
his hand aside.

Willow: (warningly) Shush.

Xander isn't too happy about that, but knows it has to be that way.
Willow checks her spell book.

Willow: Okay. Bring mixture to a boil...

She lights the Bunsen burner below a flask of liquid.

Xander: I assume this isn't going to make us late for our evening of
bowling magic?

Willow: (jerks up) There's no magic! I mean, bowling, yeah. Cordelia
and Oz are gonna meet us here later.

Xander: Can we turn these lights on?

He notices something familiar about the book Willow is working from and
steps around her to get a better look.

Xander: Is that a spell book?

Willow: (tries to obscure it with her hand) No, no, no! Chemistry book.

Xander: Wait a minute. This is love spell stuff! You're doing a love
spell?

Willow: No! Of course not! This is a purely scientific...

Xander picks the book up and shows her its title: "Witchcraft".

Willow: ...de-lusting spell... for us. I thought it would go better if
you didn't know.

Xander: (raises his voice) Are you nuts, or have you forgotten that I
tend to have bad luck with these sorts of spells?

Willow: (raises hers back) But you said you wished that these feelings
could just go away.

Xander: Yeah, I wish for a *lot* of things! I told you I wished I was a
fireman when we were in sixth grade, but you didn't follow through on
that!

Willow: I can't do this anymore, Xander! I mean, this whole 'us' thing
is... bleagh!

Xander: So, do you really need to resort to the black arts to keep our
hormones in check?

Willow: (calmly) At this point, I'm thinking 'no'.

Xander: I'm gonna get the lights, (walks) clean this place up before
they get here (clicks them on) and start asking questions.

Spike walks into the room behind him and grabs him around the neck.

Willow: Xander!

Spike starts to choke Xander, who struggles hard, but can't get free.

Spike: I need to borrow the little girl. You don't mind, do you?

Xander kicks out with his legs against the wall, and shoves Spike and
himself across the room and into a metal shelf. Spike isn't fazed, and
throws Xander aside to the floor. He tries to get up, but Spike punches
him hard. Willow grabs a microscope and comes at Spike with it. He stops
her in mid-swing.

Spike: Threatening me? That's not nice. (Xander gets back up) We're all
gonna be very best friends.

He yanks the microscope from Willow's grips and swings it around into
Xander's temple. The boy goes down, out cold.

Willow: Xander!

Cut to Spike's factory. Xander is laid out on what's left of Drusilla's
bed. Willow nervously sits on the edge, fidgeting with her hands. Spike
dumps a box full of supplies on the bed next to Xander.

Spike: A spell. For me. You're gonna do a spell for me.

Willow: Uh, what kind of spell?

Spike: A *love* spell! Are you brain dead? (goes to the dresser) I'm
gonna get what's mine. (grabs a bottle) What's mine. (uncorks it) Teach
her to walk out on me.

He takes several good swallows, then looks over at Willow.

Spike: What are you staring at?

Willow: (averts her eyes) Nothing.

Spike: You can do it, right? You can make Dru love me again? Make her
crawl!

Willow: I-I can try.

Spike: (grabs her neck) What are you talking about, trying? You'll do
it!

Willow: Yes, I'll do it!

He lets go of her and breaks his bottle against a bedpost. He grabs her
again and threatens her with the sharp edges.

Spike: You lie to me, and I'll shove this through your face! You want
that?

Willow: (terrified) No...

Spike: Right through to your BRAIN!

Willow: No, please, no...

He shoves her aside and leans against the bedpost, calming down.

Spike: She wouldn't even kill me.

He drops the broken bottle, walks around Willow and sits down next to
her.

Spike: She just left. She didn't even care enough to cut off my head or
set me on fire. (sniffs) I mean, is that too much to ask? You know? Some
little sign that she cared?

He pauses for a moment to inhale and exhale deeply.

Spike: It was that truce with Buffy that did it. Dru said I'd gone
soft. Wasn't demon enough for the likes of her. And I told her it didn't
mean anything, I was thinking of her the whole time, but she didn't
care. So, we got to Brazil, and she was... she was just different. I
gave her everything: beautiful jewels, beautiful dresses with beautiful
girls in them, but nothing made her happy. And she would fliiirt!
(sniffs) I caught her on a park bench, making out with a *chaos* demon!
Have you ever seen a chaos demon? They're all slime and antlers. They're
disgusting.

He looks at Willow's pretty young face and strokes her silky auburn
hair.

Spike: She only did it to hurt me. (he takes his hand off of her) So I
said, 'I'm not putting up with this anymore.' And she said, 'Fine!' And
I said, 'Yeah, I've got an unlife, you know!' And then she said... she
said we could still be friends. (leans over and sobs on Willow's
shoulder) God, I'm so unhappy!

Willow: (tentatively pats his knee) There, there.

Spike: I mean, friends! How could she be so cruel?

He raises his head and looks at her neck.

Spike: Mmm. That smell... Your neck...

He leans in to take a better whiff and then leans back, now in his game
face.

Spike: I haven't had a woman in weeks.

Willow looks at him and jumps up in fright.

Willow: Whoa! No! Hold it!

Spike: Well, unless you count that shopkeeper. (stands up)

Willow: (panting with fright) Now, now, hold on! I-I'll do your spell
for you, and, and, and I'll get you Drusilla back, but, but there will
be no bottle-in-face, and there will be no 'having' of any kind with me.
Alright?

He grabs her by the neck and bends her over, but makes no move to bite
her. Instead he reverts to his human guise.

Spike: Alright. (pushes her away) Get started.

Willow steps around the bed to where Spike dumped the box of supplies.

Willow: Now, I'm not a real witch, you know. I-I don't know if this is
gonna work right away.

Spike: Well, if at first you don't succeed, I'll kill him (indicates
Xander), and you try again.

Willow: (looks through the supplies) This isn't enough.

Spike: What? (comes toward her)

Willow: (nervously) Well, there are other ingredients, a-and a-a-a
book. I need a, a spell book. This isn't it.

Spike: You've got one, though, at home?

Willow: Not at home. I left it somewhere.

Spike: (gets in her face) Where?

Cut to the library. Buffy is skipping rope. Suddenly Oz and Cordelia
come storming in. Buffy drops her rope and goes to meet them.

Cordelia: Thank God you are here.

Buffy: Yeah! Not all of us have dates tonight.

Oz: Something's up.

Cut to the science room. The three of them come in and look at the mess.

Cordelia: We were supposed to meet in here. I don't know what could
have happened.

Buffy finds Willow's botched experiment.

Buffy: What is all this stuff? I'm thinking weird science.

Cordelia: Was Willow messing with her magic tricks again? Maybe they
disappeared. Maybe she turned Xander into something ishy!

Buffy: (looks around) Whatever happened, there was obviously a fight.

Oz: I don't see any blood.

Buffy: Yeah, either they were taken, or they ran, or maybe...

Cordelia: (points) You're having too many ors! Pick one!

Buffy: I don't know. I need you guys to find Giles, okay? I'm gonna
look for them. Maybe they didn't get too far.

Cordelia: Where is Giles?

Buffy: Uh, he's at a retreat in the clearing in Breaker's Woods.

Oz: Yeah, I know the spot, but it's like a forty-five minute drive.

Buffy: So motor!

They all go on their respective missions.

Cut to the library. Buffy strides in and heads straight for the cage and
the weapons cabinet within. She is interrupted by the phone, and rushes
over to the counter to answer it.

Buffy: Giles?

Joyce: (through the phone) Hi, Buffy. You still working out?

Buffy: Uh, no, Mom, actually...

Joyce: I was hoping that we could schedule a college talk later
tonight. I admit I... (cut to her in the kitchen) overreacted before.
You don't have to go all the way across the country. (sits at the
island) I, um, picked up some brochures from some nearby schools, okay?

Buffy: (cut to her) That's great, but now's really not a good time...

Spike: (through the phone) Hello, Joyce.

Buffy's eyes widen with recognition.

Cut to the kitchen. Joyce looks behind her and sees Spike standing in
the doorway.

Cut to the library. Buffy's expression turns to horror when she realizes
that it's Spike. She drops the phone and runs from the library as only a
Slayer can.

~~~~~~~~~~ Part 3 ~~~~~~~~~~

The kitchen at the Summers house. Joyce picks up the teakettle from the
stove and takes it over to the island, where she pours some into a cup
for Spike to make hot chocolate.

Spike: So I'm strolling through the park, looking for a meal, and I
happen to walk by, and she's making out with the chaos demon! And so I
said, 'You know, I don't have to put up with this.' And she said,
'Fine!' So I said, 'Fine, do whatever you like!' I mean, I thought we
were going to make up, you know.

Joyce: (sits across from him) Well, she sounds very unreasonable.

Spike: She is. She's out of her mind. (sniffs) That's what I miss most
about her. (smiles)

Joyce: Well, Spike, sometimes even when two people seem right for each
other, their lives just take different paths. When Buffy's father and
I...

Spike: (interrupts) No, this is different. Our love was eternal.
Literally. (calms down) You got any of those little marshmallows?

Joyce: Well, lemme look.

She gets up to go check.

Cut outside. Angel comes strolling through the neighborhood. He pauses
to glance up into Buffy's house, and through the open door sees Spike
sitting there with Joyce. Instantly he makes a dead run for the door,
jumps the porch railing and tries to go in, but is surprised to find
himself thrown back. Joyce is startled out of her seat, and she takes a
few steps away. Angel growls at Spike in extreme anger.

Angel: Spike.

Joyce: Oh, my God. Get out of here!

Spike: (gets up behind Joyce, smiling) Yeah. You're not invited.

Joyce: He's crazy. He'll kill us.

Spike: Not while I breathe. Well, actually, I don't breathe. (taunts
Angel)

Angel: Joyce, listen to me.

Joyce: You get out of this house, or I will stake you myself.

Spike: You're a very bad man.

Angel: (seething with anger) Joyce, you can't trust him. Invite me in.

Spike makes like he's going to bite Joyce.

Angel: You touch her, and I'll cut your head off!

Spike: Yeah? You and what army?

Buffy comes up behind him.

Buffy: That would be me.

She knocks Spike onto his back on the island and keeps him pinned there
by the throat.

Buffy: Angel, why don't you come on in?

He steps in, and Joyce begins to panic.

Joyce: Oh! Oh, no!

She walks around to the far side of the island.

Buffy: You shouldn't have come back, Spike.

Spike: I do what I please.

Joyce: Okay, I-I'm confused again.

Spike makes a grab for Buffy's arm. Angel takes Spike's arm, yanks it
off of Buffy and pins it to the island. Buffy grabs a wooden stirring
spoon and makes a move to stake him.

Spike: Willow!

Buffy: (stays her thrust) You took Willow.

Spike: You do me now, you'll never find the little witch.

Joyce: (confused) Willow's a witch?

Buffy: And Xander?

Spike: Him, too.

Joyce: What, Xander's a witch? I...

Angel grabs Spike by the coat and lifts him off of the island.

Angel: Where are they?

Spike: (shoves Angel off) Doesn't work like that, peaches. And when did
you become all soul-having again? I thought you outgrew that. (to Buffy)
Your friend's gonna work a little magic for me. She does my spell, I let
them both go.

Buffy: You're not famous for keeping your promises, Spike.

Spike: Well, you and your great poof here wanna tag along, that's fine.
But you get in my way, and *you* kill your friends.

Cut to Oz's van. He speeds along the road to Breaker's Woods.

Cordelia: What if they were kidnapped by Colombian drug lords? They
could be cutting off Xander's ear right now! Or other parts.

Oz sniffs the air and stops the van.

Cordelia: Hello?

Oz sniffs the air some more.

Oz: It's Willow. She's nearby.

Cordelia: What? You can smell her? She doesn't even wear perfume.

Oz: She's afraid.

He puts the van in reverse and backs up a bit.

Cordelia: Oh, my God. Is this some sort of residual werewolf thing?
This is very disturbing.

Oz: I really agree.

He puts the van in drive and turns down a side street.

Cut to an alleyway. Buffy, Angel and Spike come walking out.

Spike: Look, I just need a few supplies, and then I'll take you to...
(stops and grabs his head) Oh, God.

Buffy: What's wrong? Not that I care.

Spike: Oh... My head. I think I'm sobering up. It's horrible. (bends
over) Oh, God. I wish I was dead.

Buffy: (pulls out a stake) Well, if you close your eyes and wish real
hard...

Spike: (straightens up) Hey! Back off!

Angel: (gets between them) Buffy, we still need him to find the others.

Buffy: (lowers her stake) Need him? He's probably just got them locked
up in the factory.

Spike: Well, hey, how thick do you think I am?

Buffy: Fine. Can we just get this over with?

She starts down the road. Spike and Angel follow close behind. When they
reach a corner, Spike has a flashback when he recognizes a bench.

Spike: Oh, God.

Angel: Now what?

Spike: We killed a homeless man on this bench. Me and Dru. Those were
good times.

He steps over to the bench and sits on it.

Spike: (chuckles) You know, he begged for mercy, and you know, that
only made her bite harder.

He looks to Buffy and Angel for a reaction, but they just stare back
blankly.

Buffy: I guess you had to be there.

She continues on her way.

Cut to the magic shop. Buffy kicks the door open and they walk in. There
is yellow police tape stretched across the room, separating the counter
and the shelves of merchandise from the entry area.

Buffy: Your work?

She yanks down the police tape and tosses it aside.

Spike: Here's your list. (hands it to Buffy)

Buffy: (reads) 'Essence of violet, cloves...' Angel?

Angel: Right. (starts to look)

Buffy: 'Set of runic tablets.' Spike can get the rat's eyes.

She and Spike also start looking for ingredients.

Spike: I used to bring her rats. With the morning paper.

Buffy: Great. More moping. That's gonna get her back.

Spike: The spell's gonna get her back.

Angel: Lot of trouble for somebody who doesn't even care about you.

Spike: Shut your gob!

Angel: She really is just kind of fickle.

Spike: SHUT UP!

He runs at Angel, turns him around and punches him in the face. Angel
grabs his arm in mid-swing before he can do it again. Buffy grabs him
from behind, and between her and Angel, Spike gets thrown back, though
he manages to keep his footing.

Spike: (yells) What do you know? It's your fault, the both of you! She
belongs with me. (sobs) I'm nothing without her.

Buffy: That I'll have to agree with. You're pathetic, you know that?
You're not even a loser anymore, you're a shell of a loser.

Spike: Yeah. You're one to talk. (goes back to looking for stuff)

Buffy: Meaning?

Spike: (faces them) The last time I looked in on you two, you were
fighting to the death. Now you're back making googly-eyes at each other
like nothing happened. Makes me want to heave. (turns away)

Buffy: I don't know what you're talking about.

Spike: Oh, yeah. You're just friends.

Angel: That's right.

Spike: (faces them) You're *not* friends. You'll never be friends.
You'll be in love till it kills you both. You'll fight, and you'll shag,
and you'll hate each other till it makes you quiver, but you'll never be
friends. (points at his temple) Love isn't brains, children, it's
blood... (clasps his chest) blood screaming inside you to work its will.

Neither Buffy nor Angel want to hear this.

Spike: *I* may be love's bitch, but at least *I'm* man enough to admit
it.

He turns his attention back to finding Willow's ingredients. Buffy's
eyes almost meet Angel's, but she quickly averts them. Spike spots what
he's looking for.

Spike: Hmm! (grabs the bottle) Eye of rat.

Cut to the basement at Spike's factory. Willow is pounding against the
door with her shoulder, letting out a good grunt each time. After
several hits, she hears Xander moan below. She comes down to the bed to
check on him. The side of his head is covered in dried blood.

Willow: Xander? (sits on the bed) Are you okay?

He tries to sit up.

Xander: Dizzy. (winces) Kind of nauseous, too. Do I remember having a
fight with Spike?

Willow: You do.

He feels the caked blood on the side of his face.

Xander: I won, right? Kicked his ass?

Willow: You were real brave. Do you need to barf?

Xander: No, I'll be okay. (looks around) Where are we?

Willow: The factory. We're locked in the basement.

Xander: That burnt-out place in the middle of nowhere? So we're pretty
much in a 'scream all you want' scenario.

Willow: Pretty much.

Xander: Why didn't he just kill us?

Willow: He-he wants me to do a love spell.

Xander: What?

Willow: Drusilla broke up with him.

Xander: Gee, and we had all hoped those crazy kids would make it work.

Willow: He's out of control. I mean, not that he was Joe Restraint in
the old days.

Xander: (tries again to sit up) So what are our options? (winces)

Willow: Well, I figure either... I refuse to do the spell and he kills
us, or I do the spell and he kills us.

Xander: Give me a third option.

Willow: He's so drunk he forgets about us, and we starve to death.
That's sort of the best one.

Xander: Will, we're not gonna die. (tries to get up, Willow helps) If
he's so drunk, he'll get sloppy, and then I'll make my move. (they
collapse back onto the bed) As long as my move doesn't involve standing
up or using my limbs, we'll be okay.

Their fall put them very close to each other, and the temptation to kiss
is strong.

Willow: We're not supposed to.

Xander: Exemption for impending death situation.

Willow goes along with that, and they kiss. Xander reaches his arm
around her as he lies back. She puts her arm around his shoulder to hold
him close. Behind them Oz and Cordelia come down the stairs.

Cordelia: Oh, God!

Willow immediately rolls off of Xander, and they see them there.

Xander: Oh, God.

Willow: Oh, God, Oz...

Oz: We have to get outta here.

Cordelia is heartbroken, and runs up the stairs.

Xander: (gets up) Cordy, I...

When she gets just over half-way up, the charred stairs give beneath her
running feet, and she falls into the space below, onto a rubble pile of
old concrete and rebar. Forgetting his pain, Xander scrambles up the
steps, followed closely by Oz and Willow.

Xander: Cordelia!

They look down at her through the gaping hole.

Xander: Cordelia!

She barely moves, just turning her head to look up through the hole
above her.

Cordelia: (whispers) I fell...

The camera pans from her face over to her abdomen, where a long piece of
rusty iron rebar is protruding from her left side, just under her rib
cage.

Cut to the street outside the magic shop. Spike, Buffy and Angel come
out, each holding a bag of love spell ingredients.

Buffy: Okay, Spike, we got the stuff. Where are they?

Spike: What's your hurry?

Buffy: My hurry is my intense desire to get you out of my life. You
tend to cause trouble.

Spike: I'll be out of your life in a few short hours. No trouble at
all.

Without any warning they find themselves confronted by one of Spike's
former men.

Lenny: Hello, Spike.

They look around at the gang of vampires surrounding them.

Buffy: No trouble at all.

~~~~~~~~~~ Part 4 ~~~~~~~~~~

The street in front of the magic shop. Buffy, Spike and Angel face off
with Lenny and his gang.

Spike: Lenny. How have you been?

Lenny: Better since you left. You should have stayed gone.

Spike: Is that right? (tosses his bag aside)

Buffy: You know, he was just leaving. (to Spike) Don't you start
anything.

Spike: This pissant used to work for me.

Buffy: (to Angel) The guys are in trouble. We can't risk this.

Angel: Look, I don't think we have a choice.

Lenny: You other two can walk away from this.

Spike: (to Buffy) I die, your chums die.

Buffy: (to Lenny) Sorry. We're staying.

Lenny: Not for long!

Buffy moves first off to her left. Angel reacts instantly and moves off
to his right. Buffy throws her shopping bag at one vampire, catching him
off guard, and does a front snap kick to his gut. He falls immediately.
Another vampire rushes her, and she does a full spinning wheel kick to
his face.

A vampire swings at Angel, but he ducks it and punches him in the gut.
Angel turns around and backhand punches another vampire in the face
followed up with an elbow to his gut.

A vampire front snap kicks Spike in the chest, sending him flying onto
the hood of the car and landing hard on his back. Another vampire enters
the fray wielding a length of pipe. He swings it down at Spike, but
Spike rolls out of the way and onto his hands and feet, and hops up onto
the roof of the car.

A vampire gets a firm hold of Angel's sleeve and twists it around,
forcing him to do a log roll to the ground. He uses his momentum to roll
back up to a standing position. Another vampire lunges at Angel, but he
grabs him and lifts him into the air, sending him head first into a
nearby garbage can. Another vampire runs at Angel from behind, but he
crouches down and sweep kicks him in the legs, making him trip and flip
over into a diving shoulder roll.

Another vamp joins Spike on the roof of the car, but Spike just punches
him dead in the face, and he flies backward onto the hood and windshield
of the car. A second vampire jumps onto the car and tries to get at
Spike.

A vampire tries to slam Buffy into a low wall, but she uses her momentum
and his leverage to jump sideways over the wall into the outdoor table
area of the Espresso Pump. She lands on a table on her back, rolls off
and comes up in a standing position. A vampire inside the cafe' rushes
her, and she does a full spinning hook kick, which connects with his
stomach.

A vampire swings at Spike, who is still on top of the car, but misses as
Spike redirects the hit, pushes down on his shoulder and kicks him in
the rear, causing him to fall onto the trunk of the car and slide off
the back.

Buffy side kicks a vampire in the neck, and he flies backwards into some
chairs.

A vampire comes straight for Spike. He sidesteps him and sticks his arm
straight out, which the vampire runs right into, causing him to flip
underneath

Kikavu ?

Au total, 161 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

stella 
18.07.2019 vers 22h

magrenat 
25.04.2019 vers 18h

buffytvs 
23.04.2019 vers 15h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

LinoaSmile 
02.02.2019 vers 09h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Aloon33  (14.01.2019 à 16:43)

La seule apparition de Spike mais il est juste excellent ! Un super épisode, dynamique et touchant à la fois :)

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvrez le numéro 11 de notre magazine HypnoMag avec une interview exclusive de Jaicy Elliot !
HypnoMag | Découvre le numéro 11 !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente

Survivor
Hier à 21:21

Qui est-ce ?
17.10.2019

Les Répliques
25.08.2019

Musique
Hier à 18:00

Circle
Hier à 18:00

Circle - Tournage
Hier à 17:58

Harry Groener
18.10.2019

Musique
17.10.2019

Actualités
New York Comic Con 2019

New York Comic Con 2019
HAPPY ANNIVERSARY ANGEL !!! Une partie du casting principal d'Angel s'est rassemblée au Comic Con...

Hero Dog Awards 2019

Hero Dog Awards 2019
Sarah Michelle Gellar s'est rendue hier, 5 octobre, à la 9ème édition des Hero Dog Awards, à Los...

Joss Whedon aux commandes du prochain X-men ?

Joss Whedon aux commandes du prochain X-men ?
C'est la rumeur du moment. En effet, après Avengers et Justice League, Joss Whedon pourrait réaliser...

45th Annual Saturn Awards

45th Annual Saturn Awards
Charisma Carpenter s'est rendue à la 45ème édition des Saturn Awards qui s'est déroulé hier, le 13...

SMG à la Fashion Week de New York

SMG à la Fashion Week de New York
Sarah Michelle Gellar s'est rendue à la fashion week de New York, le 7 septembre, pour assister au...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

[Saint Valentin] Quel est votre couple favori ?

Total : 92 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

Steed91, Hier à 08:57

Nouveau sondage concernant l'épisode 10.21 (pour son titre VF) de la série Modern Family

Steed91, Hier à 08:57

Venez nombreux, vous pouvez voter même si vous ne connaissez pas la série

stella, Hier à 13:33

Un nouveau thème attend vos votes dans les préférences. Merci aux votants

James723, Hier à 18:20

Nouveau sondage sur Malcolm, venez nombreux, merci !!!

ObikeFixx, Hier à 21:29

Hello. N'hésitez pas à venir voter pour les Nathan James et désigner le meilleur méchant de la série. Donc rdv sur le quartier The Last Ship

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site